Extension Factory Builder
16/08/2012 à 16:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chanteur congolais Koffi Olomide le 30 avril 2005 à Dakar. Le chanteur congolais Koffi Olomide le 30 avril 2005 à Dakar. © AFP

Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné, jeudi 16 août, à trois mois de prison avec sursis pour avoir agressé son producteur à Kinshasa. Ce dernier a annoncé qu'il mettait fin à ses poursuites contre le chanteur et que l'incident était clos.

Jugé jeudi 16 août pour « coups et blessures volontaires » contre son producteur, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal de Paix de la Gombe, à Kinshasa. « Le tribunal (...) a établi en fait et en droit l'infraction de coups et blessures volontaires mis à sa charge, et le condamne à une servitude pénale de trois mois, assortie d'un sursis de trois mois », a déclaré le juge.

Dans le même temps, l'accusation a annoncé que la victime, le producteur Diego Lubaki, mettait fin aux poursuites. Selon l'un de ses avocats, celui-ci a qualifié la dispute d'incident malheureux. « Il a eu le temps de réfléchir mûrement seul devant sa conscience. (...) Il a souhaité se désister pour privilégier la paix sociale et rétablir la paix entre lui et celui qu'il appelle son "grand frère" », a déclaré l'un de ses avocats avant de revenir devant la cour.

Pas de "destruction méchante"

Le juge n'a par contre pas établi en fait et en droit l'infraction de « destruction méchante » - une forme de vandalisme - sur la porte de la chambre d'hôtel où se sont battus l'artiste et son producteur. Koffi Olomidé a en conséquence été acquitté de cette accusation qui aurait pu lui valoir une lourde aggravation de sa peine - jusqu'à 5 ans de prison.

L’artiste de 56 ans avait été arrêté mercredi soir dans un hôtel de luxe de Kinshasa, lieu de l’altercation. La bagarre a éclaté dans une chambre d'hôtel pour une somme d'argent que devait le producteur au chanteur. La star de la musique Soukous risquait six mois de prison et une amende de 100 000 francs congolais (88,5 euros environ) pour les coups et blessures.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays d'Afri[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

RDC : Henri Mova Sakanyi succède à Evariste Boshab à la tête du PPRD

Jusque-là ambassadeur de la RDC à Bruxelles, Henri Mova Sakanyi a été désigné vendredi secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la[...]

RDC : la contestation gagne du terrain dans l'Est, 23 morts dans un nouveau massacre à Beni

Dans le territoire de Beni, où 300 personnes ont été tuées depuis octobre dans des massacres, la contestation contre les autorités se propage, alors que 23 personnes ont été[...]

RDC - Massacres de Beni : capture en Tanzanie de Jamil Mukulu, chef des rebelles ougandais ADF

Dans un communiqué rendu public mercredi, les ministres de la Défense des pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs confirment la "capture" en Tanzanie de[...]

RDC : Mathieu Ngudjolo Chui, le premier acquitté de la CPI, expulsé des Pays-Bas vers Kinshasa

Acquitté des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) le 27 février 2015, le Congolais Mathieu Ngudjolo Chui a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers