Extension Factory Builder
16/08/2012 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président Kabila et la ministre française de la Francophonie, Yamina Benguigui. Le président Kabila et la ministre française de la Francophonie, Yamina Benguigui. © AFP

L’association Convergence pour l'Émergence du Congo (CEC) a engagé une action en référé (procédure d'urgence) devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Son but : empêcher la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Kinshasa, du 12 au 14 octobre.

Pour l’association Convergence pour l'Émergence du Congo (CEC), il serait « immoral » que le sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se tienne à Kinshasa alors que Kabila « n'a pas tenu ses promesses » d'organiser des élections « transparentes et démocratiques ». L’association a ainsi engagé une action en référé (procédure d'urgence) devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, a annoncé son président lors d’un point presse, jeudi 16 août. Elle demande à la justice une relocalisation hors de RDC du sommet, ainsi que « la nomination d'un administrateur judiciaire qui se substituerait à M. Abdou Diouf, visiblement défaillant », a précisé Me Tricaud.

Le CEC reproche au secrétaire général de l'OIF de ne pas avoir condamné la situation comme il l’avait fait il y a deux ans en relocalisant en Suisse le sommet initialement prévu à Madagascar. « Il y a deux poids, deux mesures », a regretté l'un des avocats de l'association, Me Norbert Tricaud.

Fin de non recevoir

Une première audience de procédure a eu lieu jeudi, mais l’OIF ayant refusé de recevoir une copie de l’acte d’assignation, « la présidente a souhaité » qu’il soit à nouveau produit à l’organisation dont le siège est à Paris, qui avait refusé d'en recevoir copie, a détaillé Me Olivier de Boissieu.

La nouvelle audience aura lieu le 6 septembre. « Ce sera très certainement une audience de plaidoirie, compte tenu de l'urgence de la situation », a ajouté cet avocat, prévoyant que l'OIF tente « de se réfugier derrière l'immunité ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

'Mbata ya bakolo' : au Congo, la vie sans les 'Zaïrois' de RDC

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans le[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers