Extension Factory Builder
16/08/2012 à 14:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des réfugiées maliennes, en juillet 2012 dans un camp à Mentao, au nord de Ouagadougou. Des réfugiées maliennes, en juillet 2012 dans un camp à Mentao, au nord de Ouagadougou. © AFP

Le rapport de situation sur le Mali publié mercredi 15 août par le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha) affirme que près de 436 000 personnes ont fui leurs domiciles depuis mi-janvier.

Les conséquences humanitaires du conflit au Mali se font de plus en plus sentir. Selon le rapport de situation sur le Mali publié mercredi 15 août par le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha), près de 436 000 personnes ont fui leur domicile depuis mi-janvier. Ce total, précise le document, comprend « 261 624 réfugiés maliens (...) enregistrés dans les pays voisins par le HCR », le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, et « 174 000 (...) déplacés internes ».

C’est dans les villes du Nord-Mali que les déplacés sont les plus nombreux (105 000 personnes, plus de 60%). Elles sont suivies de Mopti (centre) comptant 32 500 déplacés, le reste étant réparti entre les autres villes et régions du Sud.

Le choléra s'étend

Au plan sanitaire, les cas de choléra se multiplient : 140, dont 11 décès, ont été recensés à Gao et Ansongo (ville proche) depuis que l'épidémie s'est déclarée, au début de juillet dans un village à proximité de Gao, affirme encore Ocha dans son rapport.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime quant à elle qu'une aide alimentaire d'urgence « doit être fournie à 4,6 millions de personnes » au Mali, dit également Ochoa. Des opérations de distribution alimentaire sont organisées à travers le pays : le Programme alimentaire mondial (PAM) a ainsi « fourni une assistance alimentaire d'urgence à 360 000 bénéficiaires dans les zones accessibles du sud du Mali », et « grâce à ses partenaires présents dans les villes du Nord, le PAM a atteint plus de 148 100 bénéficiaires », affirme la FAO.

Mais ce n'est pas tout. « La menace acridienne reste forte dans le nord du Mali. Un dispositif de riposte est en train d'être mis en place par le Centre national de lutte contre le criquet pèlerin à travers la mise en place d'équipes de prospection et de traitement sur une ligne qui va de Koro (Mopti, centre) à Nara (Koulikoro, centre-ouest) », poursuit l'organisme onusien.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers