Extension Factory Builder
15/08/2012 à 12:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les femmes ont désormais le droit de vote en Arabie saoudite... pour 2015. Les femmes ont désormais le droit de vote en Arabie saoudite... pour 2015. © AFP

Non, ce n’est pas de la science-fiction. L'Arabie saoudite a donné son accord à la construction d'une ville industrielle réservée exclusivement aux femmes de manière à ce qu'elles puissent gérer leurs entreprises sans la contraite des lois de ségrégation des sexes en vigueur dans le royaume. Objectif : l'émancipation par l'exclusion. Contradictoire ?

L’information a de quoi surprendre. Et pourtant… C’est le quotidien britannique The Guardian qui a le premier rapporté l’information : une ville exclusivement réservée aux femmes devrait bientôt voir le jour en Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes en ont validé le projet à Hofuf, dans l'est du pays.

Le but de cette cité industrielle, qui doit ouvrir dès 2013, est de permettre aux femmes de travailler et d’obtenir une plus grande indépendance financière tout en respectant la ségrégation des sexes imposée par la très stricte monarchie du Golfe. D’après le quotidien britannique, quatre autres cités similaires sont en cours d’élaboration à travers le pays.

La ville sera constituée d'usines textiles, pharmaceutiques et agro-alimentaires. Toutes gérées par des femmes, des bureaux aux chaînes de production en passant par les ateliers de confection. Quelque 5 000 postes devraient ainsi être créés. L'une des femmes d'affaires à l'origine du projet le justifie par la volonté « de réduire le chômage parmi les jeunes femmes diplômées ».

Discrimination wahhabite

Il faut dire que les femmes ne représentent que 15 % de la population active en Arabie saoudite. Elles peuvent travailler comme caissière dans les supermarchés ou au guichet (non mixte) des banques. Depuis peu, elle peuvent aussi travailler dans les magasins de lingerie et les boutiques de cosmétiques.

Avec des lois très strictes, basées sur la charia et le wahhabisme, l’Arabie saoudite est l’une des sociétés les plus misogynes du monde. Les femmes saoudiennes n’ont par exemple pas le droit de voter ou de conduire.

Une timide libéralisation est pourtant en cours. En janvier dernier, les femmes ont obtenu le droit de travailler dans le boutiques de lingerie, les employés masculins étant désormais interdits. Mieux, en septembre de l'année dernière, le roi Abdullah a promis que les femmes pourraient voter lors des élections locales de 2015. « Parce que nous refusons la marginalisation du rôle de la femme dans la société saoudienne dans tous les domaines, conformément à la charia, et après des consultations avec de nombreux savants (religieux) », elles pourront enfin  voter et même prétendre à la députation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Israël : les fous du Temple

Israël : les fous du Temple

À l'origine des tensions actuelles à Jérusalem, le courant messianique juif ne cesse de gagner du terrain. Et menace d'enterrer toute perspective de paix avec le monde arabe.[...]

Le groupe EI affirme avoir décapité un Américain et 18 soldats syriens

Le groupe ultra-radical Etat islamique (EI) a revendiqué l'exécution par décapitation de l'otage américain Peter Kassig, enlevé en Syrie, et d'au moins 18 soldats syriens, dans une vidéo[...]

Soufisme : islam du coeur, coeur de l'islam

Voie de réalisation spirituelle, le courant mystique de la religion musulmane exprime la quintessence de la Révélation. Aux antipodes du littéralisme rigoriste des salafistes.[...]

La prière des mortes

- Au Nigeria, les quelques lycéennes rescapées des geôles de Boko Haram - parmi les 276 jeunes filles enlevées le 14 avril à Chibok, dans l'est du pays - racontent leur[...]

Palestine : 13 novembre 1974, discours historique de Yasser Arafat à l'ONU

Alors que le monde entier célébrait le 11 novembre les dix ans de la mort de Yasser Arafat, le 13 novembre est une autre date importante de son destin politique. Il y a quarante ans, le leader palestinien[...]

Dix ans après sa mort, les rameaux de Yasser Arafat sont fanés

En acceptant de renoncer à la violence et de reconnaître l'État hébreu, Abou Ammar avait fait naître des espoirs de paix. Dix ans après sa mort, ils se sont presque évanouis.[...]

Israël - Palestine : tensions sur l'esplanade des Mosquées

Troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, est au centre de toutes les tensions.[...]

Allemagne : Raed Saleh, tombeur de murs

Le maire de Berlin, Klaus Wowereit, quittera ses fonctions le 11 décembre. Candidat à sa succession, Raed Saleh, un Palestinien de 37 ans.[...]

La candidature du Libanais Michel Sleiman à l'OIF n'était qu'une rumeur

L'élection du successeur d'Abdou Diouf approche et les rumeurs continuent d'aller bon train. Celle qui avançait une candidature de Michel Sleiman s'est éteinte.[...]

Photographie : rap et résistance en Palestine

Le photographe Pierre Mérimée et le journaliste Jacques Denis sont partis à la rencontre des artistes hip-hop palestiniens. Plus qu'un moyen d'expression, leur musique est un cri de révolte.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers