Extension Factory Builder
14/08/2012 à 15:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Pierre Bemba devant la CPI, à La Haye, le 22 novembre 2010. Jean-Pierre Bemba devant la CPI, à La Haye, le 22 novembre 2010. © Reuters

Le procès de l'ex-vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba, devant la Cour pénale internationale (CPI) a repris mardi 14 août à la Haye et entre « dans une nouvelle phase », a déclaré la juge Sylvia Steiner. Après le bureau du procureur, c’est désormais au tour de la défense de présenter son dossier.

Le procès de l'ex-vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) de 2003 à 2006, Jean-Pierre Bemba, devant la Cour pénale internationale a repris mardi 14 août à la Haye, où siège la CPI. Ce dernier est accusé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre  : viols, pillages et meurtres, commis entre le 26 octobre 2002 et le 15 mars 2003 en Centrafrique par sa milice du Mouvement de libération du Congo (MLC).

« Nous entrons dans une nouvelle phase » du procès, a déclaré la juge Sylvia Steiner peu après l'ouverture de l'audience. Après le bureau du procureur, c’est au tour de la défense de présenter son dossier. Les juges ont accordé à la défense 230 heures d'audience au total pour présenter les 63 témoins qu'elle a l'intention d'appeler pour prouver que Jean-Pierre Bemba n'avait pas le contrôle direct de sa milice en Centrafrique en 2002 et 2003.

Mardi, c’est le général en retraite et expert militaire français, Jacques Seara, qui s'est présenté devant les juges. Il était entendu au sujet d'un rapport qu'il a écrit dans le cadre du procès de M. Bemba et portant notamment sur la structure de commandement des forces armées lors du conflit en Centrafrique visé par l'acte d'accusation. Le général Seara n'a pas fait dans la matinée de commentaires directs sur l'éventuelle responsabilité de M. Bemba dans les actions du MLC en Centrafrique, mais a assuré que « le commandement des opérations pendant toute la durée du conflit était centrafricain ».

Bemba "plus combatif et déterminé que jamais"

« On ne peut pas imaginer dans ce type de conflit qu'un élément travaille en électron libre », a-t-il affirmé, ajoutant au sujet du MLC : « ils ne menaient pas leur guerre à eux, ils menaient la guerre que voulait la République centrafricaine pour rétablir l'État de droit ». Son témoignage devait se poursuivre dans l'après-midi.

L'avocat de M. Bemba, Aimé Kilolo, avait assuré lundi à l'AFP que son client était « plus combatif et déterminé que jamais à démontrer la vérité, à savoir que le contrôle direct du MLC appartenait aux autorités centrafricaines » et non à l'accusé, comme le soutient le bureau du procureur.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers