Extension Factory Builder
10/08/2012 à 17:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les émeutes du 9 août à Sidi bouzid ont fait 5 blessés légers. Les émeutes du 9 août à Sidi bouzid ont fait 5 blessés légers. © AFP

Des habitants de Kasserine ont manifesté, vendredi 10 août, pour réclamer une meilleur indemnisation des victimes de la révolution de 2011. La politique du parti islamiste Ennahdha, au pouvoir, concentre toutes les critiques.

Les slogans antigouvernementaux de Sidi Bouzid ont trouvé de l’écho dans une autre ville martyre de la révolution tunisienne : Kasserine (Centre-Ouest). Plusieurs dizaines de personnes y ont manifesté devant le siège du gouvernorat, vendredi 10 août, pour réclamer que les victimes du soulèvement contre le régime de ben Ali soient indemnisées décemment.

Les manifestants ont baptisé leur action de « vendredi de l’invasion » car ils ont réussi à pénétrer dans la cour du bâtiment pour y crier leur mécontentement envers la politique du gouvernement dirigé par le parti Ennahdha. Contrairement à ce qui s’est produit la veille dans la ville voisine de Sidi-Bouzid, berceau de la révolution, les policiers ont agi avec calme et discernement, sans faire usage de gaz lacrymogènes ni de tirs de balles en caoutchouc. Et ils ont obtenu que la manifestation se disperse sans heurts.

Dossier complexe

Les habitants en colère, pour la plupart des proches des victimes de la révolution, se sont ensuite regroupés dans le centre-ville, certains mettant le feu à des pneus de voiture. Une marche pacifique était prévue dans l’après-midi après la prière pour protester contre Ennahdha, qui a pris la décision d’indemniser aussi les prisonniers politiques de l’ancien régime, pour la plupart islamistes, alors que beaucoup de victimes de 2011 sont mécontentes des réparations qui leur ont été accordées par le gouvernement. Quand ils en ont eu une.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de Tozeu[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Tunisie : décès d'Abdelaziz Ben Dhia, ex-homme de confiance de Ben Ali

Abdelaziz Ben Dhia est décédé d’une longue maladie à Tunis, lundi 23 février, à l’âge de 79 ans.[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120810174245 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120810174245 from 172.16.0.100