Extension Factory Builder
10/08/2012 à 12:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le siège du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) à Cabinda. Le siège du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) à Cabinda. © AFP

Le parti du président Dos Santos, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), accuse les partis d'opposition de violences. Le chef du parti vainqueur des élections générales du 31 août sera désigné président de la République.

À quelques semaines des élections générales du 31 août, le ton est monté d'un cran en Angola. Jeudi, le parti au pouvoir, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), a accusé les partis d'opposition de manipulations et de violences pendant la campagne électorale.

« Ces actions et comportements, qui constituent une violation flagrante du code électoral, conduisent le MPLA à déposer des plaintes auprès de la commission nationale électorale et de la justice », a affirmé Rui Luis Falcao Pinto de Andrade, le secrétaire du bureau politique du MPLA pour l'information.

Ces plaintes visent le parti d'opposition historique, l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), et le tout nouveau parti Casa d'Abel Chivukuvuku (Coalition ample de sauvetage de l'Angola). Il s'agit des deux principaux concurrents du MPLA lors du prochain scrutin.

Ces derniers ont chacun proposé un débat public pendant la campagne entre leurs chefs et celui du MPLA, le président José Eduardo dos Santos.

José Eduardo Dos Santos grand favori à sa propre succession

Le MPLA a répondu par une fin de non-recevoir, estimant que les débats n'avaient pas besoin de se limiter aux chefs de partis et que nombre de ses cadres étaient capables de s'exprimer.

Cette réponse du MPLA intervient après que l'Unita ait considéré en début de semaine que les propos tenus par le ministre des Anciens combattants et membre du MPLA, Kundi Paihama, lors d'un meeting, incitaient à la violence et violaient la loi électorale.

Des manifestations de l'opposition sont prévues les 12 et 28 août prochains. Le MPLA a indiqué qu'il laissait les autorités compétentes se charger du maintien de l'ordre public.

Les élections générales du 31 août prochain seront les troisièmes seulement depuis l'indépendance de l'Angola en 1975. Lors du dernier scrutin, en 2008, le MPLA a remporté plus de 80% des suffrages contre 10% pour l'Unita.

Selon la nouvelle Constitution, adoptée en 2010, le chef du parti vainqueur des élections législatives deviendra président de la République. José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis bientôt 33 ans, est le grand favori du scrutin, même s'il n'a jamais remporté un seul scrutin présidentiel au cours de sa longue carrière.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Angola

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Expatriés : Luanda et Djouba dans le top 10 des villes les plus chères du monde

Le cabinet ECA International vient de publier son classement mondial des villes les plus chères pour les expatriés. Luanda et Djouba, les villes africaines les "mieux classées, pointent respectivement[...]

Défense : les états-majors africains font le plein d'armes en France

Eurosatory, le plus grand salon mondial de l'armement, vient de se terminer en France. Entre kalachnikovs, tanks et radars, les Africains ont pu faire leur marché.[...]

Surfer en Afrique : 10 spots incontournables où se jeter à l'eau

Du Maroc à l'Afrique du Sud, en passant par Madagascar, l'Angola ou le Ghana, "Jeune Afrique" vous présente les meilleurs spots de surf du continent africain.[...]

L'Angola procède à son premier recensement depuis l'indépendance

Les autorités angolaises ont lancé vendredi le premier recensement depuis l'indépendance en 1975 de l'ancienne colonie portugaise.[...]

Les 50 influents : Isabel dos Santos, femme d'affaires

Qui sont les hommes et femmes du continent qui, dans leur domaine, font autorité à l'échelle planétaire ? Voici la sélection de "Jeune Afrique".[...]

Côte d'Ivoire : le salon Shield Africa 2014 s'ouvre dans un contexte de hausse des dépenses militaires

Une quarantaine d'exposants et près de 15 délégations ministérielles africaines sont à Abidjan du 6 au 8 mai pour la deuxième édition du Shield Africa, le salon international de[...]

Éthiopie, RDC et Angola dans la première tournée africaine de John Kerry

C'est par l'Éthiopie que John Kerry a entamé mardi soir sa première tournée africaine. Le périple du secrétaire d'État américain sur le continent se poursuivra ensuite en RDC[...]

Basket - NBA : Clint Capela, sur les traces de Sefolosha, Parker et Noah ?

Le basketteur suisse d’origine congo-angolaise Clint Capela est l'une des belles surprises de la Pro A française. À tel point que l’intérieur de l’Elan Chalonnais pourrait rejoindre la NBA[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers