Extension Factory Builder
10/08/2012 à 12:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le siège du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) à Cabinda. Le siège du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) à Cabinda. © AFP

Le parti du président Dos Santos, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), accuse les partis d'opposition de violences. Le chef du parti vainqueur des élections générales du 31 août sera désigné président de la République.

À quelques semaines des élections générales du 31 août, le ton est monté d'un cran en Angola. Jeudi, le parti au pouvoir, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), a accusé les partis d'opposition de manipulations et de violences pendant la campagne électorale.

« Ces actions et comportements, qui constituent une violation flagrante du code électoral, conduisent le MPLA à déposer des plaintes auprès de la commission nationale électorale et de la justice », a affirmé Rui Luis Falcao Pinto de Andrade, le secrétaire du bureau politique du MPLA pour l'information.

Ces plaintes visent le parti d'opposition historique, l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), et le tout nouveau parti Casa d'Abel Chivukuvuku (Coalition ample de sauvetage de l'Angola). Il s'agit des deux principaux concurrents du MPLA lors du prochain scrutin.

Ces derniers ont chacun proposé un débat public pendant la campagne entre leurs chefs et celui du MPLA, le président José Eduardo dos Santos.

José Eduardo Dos Santos grand favori à sa propre succession

Le MPLA a répondu par une fin de non-recevoir, estimant que les débats n'avaient pas besoin de se limiter aux chefs de partis et que nombre de ses cadres étaient capables de s'exprimer.

Cette réponse du MPLA intervient après que l'Unita ait considéré en début de semaine que les propos tenus par le ministre des Anciens combattants et membre du MPLA, Kundi Paihama, lors d'un meeting, incitaient à la violence et violaient la loi électorale.

Des manifestations de l'opposition sont prévues les 12 et 28 août prochains. Le MPLA a indiqué qu'il laissait les autorités compétentes se charger du maintien de l'ordre public.

Les élections générales du 31 août prochain seront les troisièmes seulement depuis l'indépendance de l'Angola en 1975. Lors du dernier scrutin, en 2008, le MPLA a remporté plus de 80% des suffrages contre 10% pour l'Unita.

Selon la nouvelle Constitution, adoptée en 2010, le chef du parti vainqueur des élections législatives deviendra président de la République. José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis bientôt 33 ans, est le grand favori du scrutin, même s'il n'a jamais remporté un seul scrutin présidentiel au cours de sa longue carrière.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Angola

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet UE-Afriqu[...]

Détournements, disparitions, crashs... Les dix faits marquants de l'aviation africaine

Le mystère du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu depuis plus de dix jours, passionne, autant qu'il inquiète. Ce n'est pourtant pas la première que l'aviation se retrouve sous les projecteurs, y compris[...]

Les coulisses de la défense africaine (février-mars 2014)

Satellites, avions, chars, bâtiments, stratégie, communication... L'actualité de la défense a été particulièrement riche depuis février sur le continent. Laurent Touchard*[...]

"Théorie générale de l'oubli" : et il est comment le dernier José Éduardo Agualusa ?

Le point de départ du dernier roman de José Eduardo Agualusa, "Théorie générale de l'oubli", est une histoire vraie incroyable. Comme les aime l'auteur de "Barroco [...]

Football : le Congolais Trésor Mputu remporte sa première compétition avec Kabuscorp

Sitôt arrivé en Angola, Trésor Mputu a remporté, mardi 4 février, son premier match et sa première compétition avec son nouveau club angolais de Kabuscorp, vainqueur de la Super[...]

Pétrole : nouvelle opération controversée pour l'Israélien Dan Gertler en RD Congo

L’ONG Global Witness indique que la RD Congo a conclu en 2012 un accord de rachat des droits pétroliers d’une société offshore secrète, Nessergy, pour un montant probablement plus de 300[...]

George Chicoty : "On peut être noir, riche et honnête"

La santé du président dos Santos, les relations avec Paris, les accusations de corruption portées contre de hauts responsables angolais... De passage à Paris, George Chicoty, ministre angolais[...]

Angola : Dos Santos à Paris en 2014 ?

Les absences répétées du président angolais José Eduardo dos Santos alimentent les rumeurs sur son état de santé. Mais celui-ci pourrait profiter d'une invitation de[...]

Steak-frites à 40 dollars, nuit d'hôtel à 250 : très très chère Luanda

La capitale angolaise figure régulièrement en tête des classements des villes les plus onéreuses du monde pour les expatriés. Et cette année Luanda a encore battu des records notamment[...]

Hollande et l'Afrique, mode d'emploi

Le sommet qui, les 6 et 7 décembre, réunit à Paris les chefs d'État africains a pour thème la paix et la sécurité. L'occasion pour la France, qui a perdu de son[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers