Extension Factory Builder
09/08/2012 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Tunisiennes manifestent devant le siège de l’Assemblée nationale constituante, le 8 août. Des Tunisiennes manifestent devant le siège de l’Assemblée nationale constituante, le 8 août. © AFP

Sidi Bouzid n'est plus seulement le berceau de la révolution tunisienne. C'est aussi une ville en train de devenir le fer de lance de la contestation de la politique sociale menée par le gouvernement des islamistes d'Ennahdha, comme le montrent les nouvelles manifestations du jeudi 9 août.

À Sidi Bouzid, la révolte n’en finit pas de se consumer. Alors que le calme était revenu après les émeutes de fin juillet, de nouvelles échauffourées ont eu lieu jeudi 9 août. Cette fois, les manifestants réclamaient la démission du gouvernement dirigé par Hamadi Jebali (Ennahda, islamiste).

« Le peuple veut la chute de régime », « le peuple veut la chute du gouvernement », « non à l'hypocrisie », ont-ils scandé avant de prendre d’assaut le siège du gouvernorat, brisant le portail d'entrée du bâtiment. Les policiers ont alors tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour les arrêter et les disperser. Cinq personnes ont été hospitalisées : l’une a été blessée par une balle en caoutchouc et quatre autres se sont senties mal en raison des gaz.

La marche a revêtu un caractère éminemment politique. Plusieurs partis d'opposition y ont participé, tels le parti des Travailleurs tunisiens, Al-Watan (la nation) ainsi que des indépendants. « Les revendications du peuple relatives à l'amélioration de sa situation sociale deviennent de plus en plus insistantes mais malheureusement le gouvernement n'est pas au service de ce peuple », regrette Mohamed Ghadri, membre du parti républicain.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de Tozeu[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Tunisie : décès d'Abdelaziz Ben Dhia, ex-homme de confiance de Ben Ali

Abdelaziz Ben Dhia est décédé d’une longue maladie à Tunis, lundi 23 février, à l’âge de 79 ans.[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120809173835 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120809173835 from 172.16.0.100