Extension Factory Builder
09/08/2012 à 15:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Casques bleus à l'intérieur du camp militaire d'Akouédo, le 6 août 2012 à Abidjan. Des Casques bleus à l'intérieur du camp militaire d'Akouédo, le 6 août 2012 à Abidjan. © AFP

Les chefs du camp militaire d'Akouédo, attaqué lundi par des hommes armés, ont été limogés mercredi 8 août par le gouvernement ivoirien. 

Les premières sanctions après l'attaque de la caserne d'Akouédo sont tombées. Pas contre les assaillants, dont l'identité reste encore inconnue, mais contre les chefs du camp militaire et ceux qui avaient la garde de l'arsenal dérobé lors de l'assaut.

D'après un communiqué du Conseil des ministres, les responsables du camp d'Akouédo (nord de la capitale économique ivoirienne) ont été relevés de leurs fonctions et "tous ceux qui avaient la garde des rateliers d’armes" arrêtés.

Le gouvernement a aussi annoncé "la sécurisation de tous les dépôts d’armes et munitions" et "la mise en oeuvre d’un plan stratégique de surveillance des points sensibles" du pays, sans plus de détails.

Six militaires et un assaillant ont été tués dans l'attaque menée lundi par des inconnus armés à Akouédo, au lendemain de la mort de quatre militaires dans deux autres opérations dans le quartier de Yopougon (ouest).

La thèse des partisans pro-Gbagbo prend l'eau

S'exprimant devant la presse, le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko a déclaré qu'une dizaine de personnes avaient été arrêtées après l'attaque d'Akouédo, en plus de plusieurs autres pour celles de Yopougon. Il a par ailleurs réaffirmé qu'une partie de l'arsenal volé (kalachnikov, lance-roquettes, etc.) avait pu être récupérée.

Il a également de nouveau accusé des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo, mais qui auraient agi, selon lui, de mèche avec des militaires "pro-Gbagbo en exil" au Ghana voisin. "Tous ces événements sont bien liés" et relèvent d'"une stratégie d'attaques simultanées de points stratégiques pour créer une psychose en Côte d'Ivoire", a lancé M. Bakayoko.

Le parti de M. Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), a contesté mardi tout rapport avec ces attaques et sommé le gouvernement d'agir face à une "vague de violence meurtrière".

Une nouvelle attaque, contre un poste de contrôle de l'armée à l'entrée d'Agboville (80 km au nord d'Abidjan), a fait deux blessés dans la nuit de mardi à mercredi, selon une source militaire.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : 10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo

Côte d'Ivoire : 10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo

Le parquet général a requis mardi une peine de 10 ans de prison contre l'ancienne Première dame ivoirienne Simone Gbagbo.[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

Côte d'Ivoire : visites, mondanités et sport... la vie de Blaise Compaoré à Abidjan

Après Yamoussoukro puis Casablanca, l'ancien président burkinabè s'installe à Abidjan. Quatre mois après sa chute, a-t-il trouvé ses marques ?[...]

Procès Simone Gbagbo : l'avocat de l'État ivoirien réclame trois milliards d'euros

Me Soungalo Coulibaly, l'avocat de l'État ivoirien, a réclamé lundi trois milliards d'euros de dommages et intérêts à l'ex-Première dame Simone Gbagbo et à ses 82[...]

Exclu : CFAO et L'Oréal se rapprochent à Abidjan

 CFAO va acquérir l'ivorien Sicobel, spécialisé dans les produits d'hygiène et de beauté, a appris "Jeune Afrique". Une opération qui devrait permettre au groupe de[...]

Côte d'Ivoire : la candidature unique de Ouattara validée par le PDCI

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, principal allié du président sortant Alassane Ouattara au sein de la majorité, a validé samedi la candidature unique du chef de l'État[...]

Côte d'Ivoire - KKB : "Il y a dorénavant un PDCI-RDA et un PDCI-RDR"

Les tensions au sein du PDCI au sujet de la présidentielle de 2015 s'aggravent de jour en jour. Interview de Kouadio Konan Bertin (KKB), un des quatre frondeurs qui rejettent "l'Appel de Daoukro" de Henri Konan[...]

Côte d'Ivoire - CAN 2015 : les Éléphants passent à la caisse !

Le ministre des Sports, Alain Lobognon, a reçu de la présidence la somme correspondant aux primes accordées par Alassane Ouattara aux Éléphants victorieux de la CAN 2015. À lui[...]

Côte d'Ivoire : les frondeurs du PDCI n'iront pas au congrès du parti

La crise consécutive à "l'appel de Daoukro" n'en finit pas de secouer le PDCI. Quatre opposants au leadership d'Henri Konan Bédié ont annoncé jeudi qu'ils boycotteront le prochain[...]

Côte d'Ivoire : les déclarations phares du procès des pro-Gbagbo

La première phase du procès des 83 accusés pro-Gbagbo poursuivis pour "atteinte à la sûreté de l'État" devant la Cour d'assises d'Abidjan s'est achevée lundi par la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120809145840 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120809145840 from 172.16.0.100