Extension Factory Builder
09/08/2012 à 15:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Casques bleus à l'intérieur du camp militaire d'Akouédo, le 6 août 2012 à Abidjan. Des Casques bleus à l'intérieur du camp militaire d'Akouédo, le 6 août 2012 à Abidjan. © AFP

Les chefs du camp militaire d'Akouédo, attaqué lundi par des hommes armés, ont été limogés mercredi 8 août par le gouvernement ivoirien. 

Les premières sanctions après l'attaque de la caserne d'Akouédo sont tombées. Pas contre les assaillants, dont l'identité reste encore inconnue, mais contre les chefs du camp militaire et ceux qui avaient la garde de l'arsenal dérobé lors de l'assaut.

D'après un communiqué du Conseil des ministres, les responsables du camp d'Akouédo (nord de la capitale économique ivoirienne) ont été relevés de leurs fonctions et "tous ceux qui avaient la garde des rateliers d’armes" arrêtés.

Le gouvernement a aussi annoncé "la sécurisation de tous les dépôts d’armes et munitions" et "la mise en oeuvre d’un plan stratégique de surveillance des points sensibles" du pays, sans plus de détails.

Six militaires et un assaillant ont été tués dans l'attaque menée lundi par des inconnus armés à Akouédo, au lendemain de la mort de quatre militaires dans deux autres opérations dans le quartier de Yopougon (ouest).

La thèse des partisans pro-Gbagbo prend l'eau

S'exprimant devant la presse, le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko a déclaré qu'une dizaine de personnes avaient été arrêtées après l'attaque d'Akouédo, en plus de plusieurs autres pour celles de Yopougon. Il a par ailleurs réaffirmé qu'une partie de l'arsenal volé (kalachnikov, lance-roquettes, etc.) avait pu être récupérée.

Il a également de nouveau accusé des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo, mais qui auraient agi, selon lui, de mèche avec des militaires "pro-Gbagbo en exil" au Ghana voisin. "Tous ces événements sont bien liés" et relèvent d'"une stratégie d'attaques simultanées de points stratégiques pour créer une psychose en Côte d'Ivoire", a lancé M. Bakayoko.

Le parti de M. Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), a contesté mardi tout rapport avec ces attaques et sommé le gouvernement d'agir face à une "vague de violence meurtrière".

Une nouvelle attaque, contre un poste de contrôle de l'armée à l'entrée d'Agboville (80 km au nord d'Abidjan), a fait deux blessés dans la nuit de mardi à mercredi, selon une source militaire.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

L'accord sur la composition de la commission électorale ivoirienne, signé le 11 août entre les partis, est fondamental pour la tenue de la prochaine présidentielle en 2015. S'il s'effrite, les dém[...]

Côte d'Ivoire : l'ombre de gbagbo

Laurent Gbagbo sera bien jugé à la Cour pénale internationale (CPI). C'est officiel depuis le 12 juin, date à laquelle les juges ont confirmé les quatre charges de crimes contre[...]

Ebola : la Côte d'Ivoire annonce l'ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia

La Côte d’Ivoire, épargnée par l'épidémie d'Ebola, a annoncé lundi soir l’ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia. Ses frontières avec ces[...]

Côte d'Ivoire : le siège du FPI attaqué et vandalisé par des jeunes

Un groupe d'une vingtaine de jeunes a saccagé lundi à Abidjan le siège du Front populaire ivoirien (FPI), de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Plusieurs membres du parti ont été[...]

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : "Certains n'ont pas tiré de leçons du passé"

Selon Christian Bouquet, spécialiste français de la Côte d'Ivoire et auteur du "Désespoir de Kourouma", des symptômes inquiétants pour la démocratie subsistent.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex