Extension Factory Builder
09/08/2012 à 16:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Africa village a fermé ses portes prématurément, le 8 août. L'Africa village a fermé ses portes prématurément, le 8 août. © MO pour JA

Factures impayées ou chantage financier ? L’Africa Village des Jeux olympiques de Londres a fermé ses portes prématurément, mercredi 8 août, suite à un différend financier avec la société anglaise responsable des structures du site. Nul ne sait s'il pourra rouvrir ses portes avant la fin de la compétition.

Le rideau ne tombera sur la scène olympique que dimanche soir, à l’issue de la cérémonie de clôture. Mais pour le Village africain, la représentation pourrait d’ores et déjà être terminée. Mercredi  8 août, la société anglaise de location qui a fourni les structures (notamment les tentes mises à la disposition des pays représentés), a en effet cherché à récupérer son matériel, faute, selon elle, d’avoir vu sa facture honorée.

La note s’élèverait, aux dires de la BBC, à 395 000 livres (plus de 500 000 euros). « Les fournisseurs de structures et les services de sécurité ne sont pas payés. N’étant pas payés, ils sont venus récupérer leur matériel », explique ainsi l’un des organisateurs au quotidien Libération.

Chantage financier

L’affaire, cependant, pourrait ne pas être aussi simple qu’une histoire de facture impayée. Du côté de l’Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa) et de la société Pixcom, l'organisatrice du village, on n’hésite pas à parler en « off » d’un chantage financier de la part du prestataire anglais. Celui-ci, selon une source proche du dossier, aurait en effet déjà été en partie payé. En partie seulement, car la totalité des prestations n’aurait pas été effectuée.

« Ils ont dit : "Nous ne sommes pas capables de tout faire". Nous avons donc engagés un deuxième prestataire, français, qui les a en partie remplacés. Mais maintenant, ils demandent à être payés quand même pour des services qu’ils n’ont pas assurés », se défend-on du côté de l'Acnoa. Qui, en clair, serait prié de passer deux fois à la caisse : auprès de la société française mais également auprès de l’anglaise, qui menace de récupérer son matériel.

Suivre toute l'actualité des JO sur notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

La réélection de Lassana Palenfo en jeu ?

Le Village africain est donc, pour le moment, intact ,le prestataire anglais n’ayant pas mis sa menace à exécution. Il serait même en mesure de rouvrir ses portes dès le vendredi 10 août, même si Laurent Bagnis, de la société Pixcom, contacté par Jeune Afrique, a préféré ne pas se prononcer.

La déception pourrait, dans le cas contraire, être immense tant l’optimisme était de mise avec quelque 80 000 visiteurs revendiqués depuis l’ouverture. Le mouvement olympique panafricain pourrait également être affecté. Le président de l’ACNOA, Lassana Palenfo, joue notamment sa réélection. Samedi 27 juillet, il déclarait que ce premier village « ne serait pas le dernier », prenant date pour Rio, en 2016. Il ne s’attendait certainement pas à devoir potentiellement plier bagage avant l’heure.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : Nicolas Sarkozy estime qu'il n'a pas le choix et qu'il doit revenir en politique

France : Nicolas Sarkozy estime qu'il n'a pas le choix et qu'il doit revenir en politique

Nicolas Sarkozy a plaidé dimanche avoir non seulement "envie" mais surtout ne pas avoir "le choix" : il doit revenir en politique face au PS et au FN et s'est livré à un véritable [...]

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger une "épopée" sur le paléo-archéologue kényan Richard Leakey et sa lutte contre le trafic d'ivoire, a indiqué vendredi la maison de production[...]

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de [...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Argentine : des narcos à la Casa Rosada

Pourquoi des trafiquants de drogue appelaient-ils périodiquement au téléphone le siège de la présidence argentine ? La police a mis en évidence des complicités au plus au[...]

Quand un vent d'Afrique souffle sur la robe traditionnelle bavaroise

Deux créatrices d'origine camerounaise installées en Allemagne se taillent un beau succès en réinventant à partir de flamboyants tissus africains la robe traditionnelle bavaroise, la[...]

Les sons de la semaine #14 : Mashrou' Leila, Sabza, Akale Wube...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire avec Mshrou' Leila, Sabza et Akale Wube ![...]

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex