Extension Factory Builder
09/08/2012 à 16:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Africa village a fermé ses portes prématurément, le 8 août. L'Africa village a fermé ses portes prématurément, le 8 août. © MO pour JA

Factures impayées ou chantage financier ? L’Africa Village des Jeux olympiques de Londres a fermé ses portes prématurément, mercredi 8 août, suite à un différend financier avec la société anglaise responsable des structures du site. Nul ne sait s'il pourra rouvrir ses portes avant la fin de la compétition.

Le rideau ne tombera sur la scène olympique que dimanche soir, à l’issue de la cérémonie de clôture. Mais pour le Village africain, la représentation pourrait d’ores et déjà être terminée. Mercredi  8 août, la société anglaise de location qui a fourni les structures (notamment les tentes mises à la disposition des pays représentés), a en effet cherché à récupérer son matériel, faute, selon elle, d’avoir vu sa facture honorée.

La note s’élèverait, aux dires de la BBC, à 395 000 livres (plus de 500 000 euros). « Les fournisseurs de structures et les services de sécurité ne sont pas payés. N’étant pas payés, ils sont venus récupérer leur matériel », explique ainsi l’un des organisateurs au quotidien Libération.

Chantage financier

L’affaire, cependant, pourrait ne pas être aussi simple qu’une histoire de facture impayée. Du côté de l’Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa) et de la société Pixcom, l'organisatrice du village, on n’hésite pas à parler en « off » d’un chantage financier de la part du prestataire anglais. Celui-ci, selon une source proche du dossier, aurait en effet déjà été en partie payé. En partie seulement, car la totalité des prestations n’aurait pas été effectuée.

« Ils ont dit : "Nous ne sommes pas capables de tout faire". Nous avons donc engagés un deuxième prestataire, français, qui les a en partie remplacés. Mais maintenant, ils demandent à être payés quand même pour des services qu’ils n’ont pas assurés », se défend-on du côté de l'Acnoa. Qui, en clair, serait prié de passer deux fois à la caisse : auprès de la société française mais également auprès de l’anglaise, qui menace de récupérer son matériel.

Suivre toute l'actualité des JO sur notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

La réélection de Lassana Palenfo en jeu ?

Le Village africain est donc, pour le moment, intact ,le prestataire anglais n’ayant pas mis sa menace à exécution. Il serait même en mesure de rouvrir ses portes dès le vendredi 10 août, même si Laurent Bagnis, de la société Pixcom, contacté par Jeune Afrique, a préféré ne pas se prononcer.

La déception pourrait, dans le cas contraire, être immense tant l’optimisme était de mise avec quelque 80 000 visiteurs revendiqués depuis l’ouverture. Le mouvement olympique panafricain pourrait également être affecté. Le président de l’ACNOA, Lassana Palenfo, joue notamment sa réélection. Samedi 27 juillet, il déclarait que ce premier village « ne serait pas le dernier », prenant date pour Rio, en 2016. Il ne s’attendait certainement pas à devoir potentiellement plier bagage avant l’heure.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Edwy Plenel : 'Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France'

Edwy Plenel : "Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France"

Le journaliste et fondateur de Médiapart, Edwy Plenel, vient de publier un manifeste intitulé "Pour les musulmans". Nous l'avons rencontré.[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le metro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a fait le[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Ebola : un premier cas d'infection diagnostiqué aux États-Unis

Un homme, dont l'identité n'a pas été précisée mais ayant effectué un voyage au Liberia, a été hospitalisé au Texas (sud des États-Unis). Plusieurs[...]

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Francophonie : Jean - De l'Estrac, chaude ambiance...

Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac.[...]

France : Sarkozy peut-il réussir son retour ?

Rien ni personne n'empêchera l'ancien chef de l'État français, Nicolas Sarkozy, de reprendre la présidence de l'UMP, en novembre. Simple hors-d'oeuvre. Primaire de la droite en 2016, puis[...]

État islamique : plus de 200 jihadistes tués au cours des raids aériens de la coalition

Une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition de Washington et ses alliés arabes contre l'État islamique en Syrie, un premier bilan fait état de plus de 200 morts[...]

"Gotha noir de France" : Le gotha, noir sur blanc

Quel est le point commun entre le communicant Youssouf Ammin, l'architecte Mahmoud Keldi et l'ingénieure en génie atomique Sandra Métho ? Ils font tous trois leur entrée dans l'édition[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers