Extension Factory Builder
08/08/2012 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran extraite du documentaire de Sophie Peeters. Capture d'écran extraite du documentaire de Sophie Peeters. © AFP

Propos avilissants, sifflements canins, mains baladeuses, gestes obscènes... Un documentaire d’une étudiante belge en cinéma, met en lumière le harcèlement de rue. Une réalité à l'oeuvre des deux côtés de la Méditerrannée.

Il est quotidien, banalisé, trop souvent minimisé. Ulcérée par les paroles et gestes déplacés – voire carrément  obscènes – dont elle est victime depuis son installation à Bruxelles, Sophie Peeters, une étudiante belge en cinéma, a décidé de filmer en caméra caché les outrages subis lors de ses déplacements quotidiens. Dans son film (voir l'extrait ci-dessous) de fin d'études, le spectateur (masculin) découvre, médusé, la litanie des « salope », « chienne » et autre « t'es bonne », proférés à tous bouts de champ à une jeune femme certes séduisante, mais vêtue d'une robe tout à fait décente et de bottes. Depuis, le buzz fait son oeuvre sur la toile, notamment sur Twitter où les femmes sont invitées à raconter leurs mésaventures. Et la parole se libère, via d'innombrables témoignages plus ou moins crus. 

Risque de récupération

Où s'arrête la drague ? Où commence la violence ? Le débat est ouvert. Avec, à la clé, un risque de stigmatisation des Maghrébins – de nombreuses séquences ont été tournées dans un quartier populaire de la capitale belge où réside une importante communauté maghrébine. Question d'éducation ? De religion ? D'éthique ? Entre ceux qui pointent le risque de culturaliser un comportement et ceux qui mettent en exergue le poids des frustrations sexuelles et des différences culturelles, la polémique va bon train - sans parler de l'accusation récurrente de paranoïa féminine.

Et pourtant... Cette vidéo choc vient contribuer à la dénonciation des dérives sexistes à l'oeuvre en Europe comme outre-Méditerranée. Elle s'inscrit dans la droite ligne du film « Les femmes du bus 678 », de l'Égyptien Mohamed Diab, qui brisait récemment le tabou du harcèlement de rue à travers l'histoire de trois femmes s’unissant pour combattre le machisme à l'oeuvre dans les rues, les bus et les foyers cairotes. Elle renvoie aussi aux attouchements dont la place Tahrir s'est fait une sinistre réputation – le cas le plus médiatisé étant celui de la journaliste française Caroline Sinz, agressée et violée par une foule d'homme fin novembre. Reste que le phénomène est partout présent, juste plus ou moins frontal, se jouant des catégories sociales. Hasard de calendrier ? En France, une loi contre le harcèlement sexuel vient d'être adoptée, visant à sanctionner ce délit et à encourager les victimes à porter plainte.
 






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Selon le "Los Angeles Times", le sans-abri abattu dimanche par des policiers à Los Angeles lors d'une altercation était un citoyen français déjà condamné pour braquage aux &Ea[...]

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120808171201 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120808171201 from 172.16.0.100