Extension Factory Builder
08/08/2012 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran extraite du documentaire de Sophie Peeters. Capture d'écran extraite du documentaire de Sophie Peeters. © AFP

Propos avilissants, sifflements canins, mains baladeuses, gestes obscènes... Un documentaire d’une étudiante belge en cinéma, met en lumière le harcèlement de rue. Une réalité à l'oeuvre des deux côtés de la Méditerrannée.

Il est quotidien, banalisé, trop souvent minimisé. Ulcérée par les paroles et gestes déplacés – voire carrément  obscènes – dont elle est victime depuis son installation à Bruxelles, Sophie Peeters, une étudiante belge en cinéma, a décidé de filmer en caméra caché les outrages subis lors de ses déplacements quotidiens. Dans son film (voir l'extrait ci-dessous) de fin d'études, le spectateur (masculin) découvre, médusé, la litanie des « salope », « chienne » et autre « t'es bonne », proférés à tous bouts de champ à une jeune femme certes séduisante, mais vêtue d'une robe tout à fait décente et de bottes. Depuis, le buzz fait son oeuvre sur la toile, notamment sur Twitter où les femmes sont invitées à raconter leurs mésaventures. Et la parole se libère, via d'innombrables témoignages plus ou moins crus. 

Risque de récupération

Où s'arrête la drague ? Où commence la violence ? Le débat est ouvert. Avec, à la clé, un risque de stigmatisation des Maghrébins – de nombreuses séquences ont été tournées dans un quartier populaire de la capitale belge où réside une importante communauté maghrébine. Question d'éducation ? De religion ? D'éthique ? Entre ceux qui pointent le risque de culturaliser un comportement et ceux qui mettent en exergue le poids des frustrations sexuelles et des différences culturelles, la polémique va bon train - sans parler de l'accusation récurrente de paranoïa féminine.

Et pourtant... Cette vidéo choc vient contribuer à la dénonciation des dérives sexistes à l'oeuvre en Europe comme outre-Méditerranée. Elle s'inscrit dans la droite ligne du film « Les femmes du bus 678 », de l'Égyptien Mohamed Diab, qui brisait récemment le tabou du harcèlement de rue à travers l'histoire de trois femmes s’unissant pour combattre le machisme à l'oeuvre dans les rues, les bus et les foyers cairotes. Elle renvoie aussi aux attouchements dont la place Tahrir s'est fait une sinistre réputation – le cas le plus médiatisé étant celui de la journaliste française Caroline Sinz, agressée et violée par une foule d'homme fin novembre. Reste que le phénomène est partout présent, juste plus ou moins frontal, se jouant des catégories sociales. Hasard de calendrier ? En France, une loi contre le harcèlement sexuel vient d'être adoptée, visant à sanctionner ce délit et à encourager les victimes à porter plainte.
 






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers