Extension Factory Builder
08/08/2012 à 09:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. © Sipa

L’Algérien Taoufik Makhloufi est devenu champion olympique du 1 500 mètres, mardi 7 août, à Londres. Une médaille d’or qui a une saveur particulière après la brève polémique sur son exclusion temporaire des Jeux de Londres.

Taoufik Makhloufi a des nerfs d’acier et des jambes de feu. Mardi soir, sous la pluie londonienne, le coureur algérien est devenu champion olympique du 1 500 mètres en s'imposant en 3:34.08 en finale. Il a devancé l'Américain Leonel Manzano, 2e en 3:34.79, et le Marocain Abdalaati Iguider, 3e en 3:35.13. Taoufik Makhloufi succède au Kényan Absel Kiprop, sacré à Pékin en 2008.

À 24 ans, Taoufik Makhloufi décroche la première médaille d’or olympique algérienne depuis 12 ans et le titre, déjà sur 1 500 mètres, de la coureuse Nouria Mérah-Benida à Sydney.

Le jeune coureur, originaire de Souk Ahras, n'a pas caché sa fierté après sa victoire. « C'est une grande médaille pour l'Algérie, surtout pour le cinquantième anniversaire de l'indépendance du pays. C'est aussi un grand cadeau pour le peuple algérien et pour le monde arabe », a-t-il ainsi déclaré au micro de Radio France International (RFI).

Exclu puis repêché

Taoufik Makhloufi avait failli louper la finale du 1500 mètres à cause d'une bévue de la fédération algérienne. Maintenu sur 800 mètres contre son gré, il avait quand même dû disputer cette épreuve lundi matin. Il n'avait pas vraiment couru, ne tentant jamais de rivaliser avec ses adversaires. Il avait même cessé de courir et était reparti en arrière vers le sautoir à la perche.

Lundi 6 août, l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres pour « mauvaise foi » et « manque de combativité ». La fédération internationale avait toutefois précisé que le coureur algérien pouvait être réintégré en finale du 1 500 mètres s'il présentait un certificat médical signé par un praticien local justifiant son refus de courir le 800 mètres.

Contre toute attente, Makhloufi avait réussi à fournir un certificat médical, signé par deux médecins. Selon Reuters, ces documents attestaient qu’il « souffrait d'une blessure douloureuse qui toutefois, avec un traitement approprié, pourrait lui permettre de courir 24 heures plus tard. »


 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

L'Algérie, diplomate au long cours

L'Algérie, diplomate au long cours

Principal artisan du dialogue intermalien, Alger a été mandaté pour piloter la médiation entre les belligérants libyens. Un rôle de facilitateur dans lequel le pays a toujours excel[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

Malgré la chute des cours du pétrole depuis plus d'un trimestre (-26 %), les recettes algériennes provenant de la ventes d'hydrocarbures se sont maintenues. Entre janvier et fin septembre, elles ont[...]

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Après la visite en Algérie (17 septembre-1er octobre) d'une délégation du Fonds monétaire international, une sévère mise en garde a été[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers