Extension Factory Builder
08/08/2012 à 09:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. © Sipa

L’Algérien Taoufik Makhloufi est devenu champion olympique du 1 500 mètres, mardi 7 août, à Londres. Une médaille d’or qui a une saveur particulière après la brève polémique sur son exclusion temporaire des Jeux de Londres.

Taoufik Makhloufi a des nerfs d’acier et des jambes de feu. Mardi soir, sous la pluie londonienne, le coureur algérien est devenu champion olympique du 1 500 mètres en s'imposant en 3:34.08 en finale. Il a devancé l'Américain Leonel Manzano, 2e en 3:34.79, et le Marocain Abdalaati Iguider, 3e en 3:35.13. Taoufik Makhloufi succède au Kényan Absel Kiprop, sacré à Pékin en 2008.

À 24 ans, Taoufik Makhloufi décroche la première médaille d’or olympique algérienne depuis 12 ans et le titre, déjà sur 1 500 mètres, de la coureuse Nouria Mérah-Benida à Sydney.

Le jeune coureur, originaire de Souk Ahras, n'a pas caché sa fierté après sa victoire. « C'est une grande médaille pour l'Algérie, surtout pour le cinquantième anniversaire de l'indépendance du pays. C'est aussi un grand cadeau pour le peuple algérien et pour le monde arabe », a-t-il ainsi déclaré au micro de Radio France International (RFI).

Exclu puis repêché

Taoufik Makhloufi avait failli louper la finale du 1500 mètres à cause d'une bévue de la fédération algérienne. Maintenu sur 800 mètres contre son gré, il avait quand même dû disputer cette épreuve lundi matin. Il n'avait pas vraiment couru, ne tentant jamais de rivaliser avec ses adversaires. Il avait même cessé de courir et était reparti en arrière vers le sautoir à la perche.

Lundi 6 août, l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres pour « mauvaise foi » et « manque de combativité ». La fédération internationale avait toutefois précisé que le coureur algérien pouvait être réintégré en finale du 1 500 mètres s'il présentait un certificat médical signé par un praticien local justifiant son refus de courir le 800 mètres.

Contre toute attente, Makhloufi avait réussi à fournir un certificat médical, signé par deux médecins. Selon Reuters, ces documents attestaient qu’il « souffrait d'une blessure douloureuse qui toutefois, avec un traitement approprié, pourrait lui permettre de courir 24 heures plus tard. »


 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : douze jihadistes en fuite condamnés à mort pour un attentat en 2008

Algérie : douze jihadistes en fuite condamnés à mort pour un attentat en 2008

Douze jihadistes ont été condamnés à mort mercredi en Algérie et deux autres à la prison à vie pour leur rôle dans un attentat à la bombe en 2008 qui a fait deux morts [...]

Algérie : camouflet pour Amar Saadani, le patron du FLN...

C'est une sacrée gifle que vient de recevoir Amar Saadani, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), déjà confronté à la contestation de plusieurs[...]

Affaire Sonatrach-Saipem : Bedjaoui face à la justice italienne

Impliqué dans une affaire de corruption internationale touchant les géants pétroliers Sonatrach et Saipem, l'homme d'affaires doit maintenant faire face à la justice italienne.[...]

Algérie : Amine Mazouzi prend ses fonctions à la tête de Sonatrach

Il succède à Saïd Sahnoun, désigné en juillet 2014 à titre intérimaire après le limogeage de son prédécesseur, Abdelhamid Zerguine.[...]

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie "que des résidus de terrorisme"

Lors d’une déclaration à la presse, jeudi, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a qualifié de "spectaculaire"[...]

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

L’armée populaire nationale algérienne a lancé mardi une importante opération contre des jihadistes dans les alentours de la capitale. Au moins 23 terroristes ont été[...]

Algérie : Tayeb Belaïz, c'est son coeur qui l'a lâché

Les problèmes de santé de Tayeb Belaïz, 67 ans, l'ont finalement contraint à quitter son poste de ministre de l'Intérieur le 14 mai. En guise de lot de consolation, il hérite du poste[...]

Le jihadiste algérien Belmokhtar dément l'allégeance de son groupe à l'EI

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar a réaffirmé la loyauté de son groupe, Al-Mourabitoune, à Al-Qaïda et démenti l'allégeance à l'État islamique (EI) proclamée[...]

Algérie : 21 terroristes recherchés après l'assassinat de quatre agents de sûreté

Quatre retraités algériens ont été tués puis brûlés par des terroristes dans la région de Batna, (est) le 12 mai. Les unités algériennes de lutte contre le[...]

Farid Benstiti, l'homme qui a mené le PSG en finale de la Ligue des Champions

Jeudi soir, les joueuses du Paris SG se sont inclinées sans rougir à la dernière minute en finale de la Ligue des Champions, à Berlin, face au FFC Francfort (1-2). Farid Benstiti,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers