Extension Factory Builder
08/08/2012 à 09:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. Taoufik Makhloufi vainqueur de sa demi-finale du 1500 m aux Jeux de Londres, le 5 août 2012. © Sipa

L’Algérien Taoufik Makhloufi est devenu champion olympique du 1 500 mètres, mardi 7 août, à Londres. Une médaille d’or qui a une saveur particulière après la brève polémique sur son exclusion temporaire des Jeux de Londres.

Taoufik Makhloufi a des nerfs d’acier et des jambes de feu. Mardi soir, sous la pluie londonienne, le coureur algérien est devenu champion olympique du 1 500 mètres en s'imposant en 3:34.08 en finale. Il a devancé l'Américain Leonel Manzano, 2e en 3:34.79, et le Marocain Abdalaati Iguider, 3e en 3:35.13. Taoufik Makhloufi succède au Kényan Absel Kiprop, sacré à Pékin en 2008.

À 24 ans, Taoufik Makhloufi décroche la première médaille d’or olympique algérienne depuis 12 ans et le titre, déjà sur 1 500 mètres, de la coureuse Nouria Mérah-Benida à Sydney.

Le jeune coureur, originaire de Souk Ahras, n'a pas caché sa fierté après sa victoire. « C'est une grande médaille pour l'Algérie, surtout pour le cinquantième anniversaire de l'indépendance du pays. C'est aussi un grand cadeau pour le peuple algérien et pour le monde arabe », a-t-il ainsi déclaré au micro de Radio France International (RFI).

Exclu puis repêché

Taoufik Makhloufi avait failli louper la finale du 1500 mètres à cause d'une bévue de la fédération algérienne. Maintenu sur 800 mètres contre son gré, il avait quand même dû disputer cette épreuve lundi matin. Il n'avait pas vraiment couru, ne tentant jamais de rivaliser avec ses adversaires. Il avait même cessé de courir et était reparti en arrière vers le sautoir à la perche.

Lundi 6 août, l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres pour « mauvaise foi » et « manque de combativité ». La fédération internationale avait toutefois précisé que le coureur algérien pouvait être réintégré en finale du 1 500 mètres s'il présentait un certificat médical signé par un praticien local justifiant son refus de courir le 800 mètres.

Contre toute attente, Makhloufi avait réussi à fournir un certificat médical, signé par deux médecins. Selon Reuters, ces documents attestaient qu’il « souffrait d'une blessure douloureuse qui toutefois, avec un traitement approprié, pourrait lui permettre de courir 24 heures plus tard. »


 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

 La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du céda[...]

Signature d'une convention franco-algérienne sur la formation des imams

Bientôt les imams algériens envoyés en France seront formés pour être en "harmonie avec les exigences de la République" française. C'est ce que stipule, entre autres, la[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Algérie : El-Para et l'argent des otages du GSPC

Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003.[...]

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Algérie : un maire assassiné, "acte terroriste" selon la gendarmerie

Le maire de la commune algérienne de Bordj El Emir Abdelkader (nord) a été assassiné vendredi par des "terroristes", qui l'ont tué par balles et égorgé, a annoncé[...]

Assassinat d'Hervé Gourdel : l'armée algérienne annonce avoir tué un deuxième suspect

Un deuxième membre du groupe islamiste impliqué dans l’enlèvement et la décapitation du touriste français Hervé Gourdel, en septembre, a été tué par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers