Extension Factory Builder
07/08/2012 à 17:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Isabelle Sambou vise une médaille en lutte libre à Londres, le 8 août. Isabelle Sambou vise une médaille en lutte libre à Londres, le 8 août. © AFP

Quintuple championne d’Afrique, championne du monde de lutte sur plage, la Sénégalaise Isabelle Sambou se présente aux Jeux olympiques de Londres avec un objectif de taille : un podium, voire un titre, en lutte libre, dans la catégorie des moins de 48 kilos. Réponse mercredi 8 août.

« Mon objectif, c’est d’aller me battre, de gagner, et de ramener la médaille pour le Sénégal et pour toute l’Afrique. » Isabelle Sambou ne se cache pas. La pensionnaire du centre sportif de Thiès, capitaine d’un groupe de quarante lutteurs, majoritairement masculins, ira à Londres pour monter sur le podium.

>> Retrouvez l'actualité de l'Afrique aux Jeux olympiques sur notre page spéciale.

Future commerciale ?

Au programme

Les épreuves de lutte libre, dans la catégorie d'Isabelle Sambou, les moins de 48 kilos, auront lieu le 8 août à partir de 14 heures (heure française). L'autre lutteur sénégalais, Malal Ndiaye, qui combat chez les 120 kilos, entrera dans la compétition le 11 août.

Pour cette Casamançaise de 31 ans, qui a découvert la lutte avec ses frères, le chemin aura pourtant été long. Quintuple championne d’Afrique de lutte libre, Isabelle n’avait pu se qualifier pour les derniers Jeux, à Pékin, en 2008. Surtout, Isabelle Sambou s’est d’abord battue contre son propre corps pour parvenir à entrer dans la catégorie des moins de 48 kilos à Londres. Trois kilos à perdre et beaucoup de sacrifices pour une sportive de ce niveau, pas franchement en surpoids.

Mon objectif, c’est d’aller me battre, de gagner.

Élue meilleure sportive de l’année au Sénégal en 2011, troisième meilleure africaine, la Sénégalaise attend son heure. Elle sonnera peut-être, mercredi 8 août. Une médaille potentielle qui pourrait être synonyme de fin de carrière. Isabelle Sambou aimerait en effet suivre des études pour, ensuite, se lancer dans le commerce. Un nouveau départ après une carrière exemplaire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Décès de Gabriel García Márquez : hommage à "Gabo" le magnifique...

L'écrivain colombien et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez est décédé à Mexico, jeudi. Il avait 87 ans.[...]

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers