Extension Factory Builder
07/08/2012 à 17:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Isabelle Sambou vise une médaille en lutte libre à Londres, le 8 août. Isabelle Sambou vise une médaille en lutte libre à Londres, le 8 août. © AFP

Quintuple championne d’Afrique, championne du monde de lutte sur plage, la Sénégalaise Isabelle Sambou se présente aux Jeux olympiques de Londres avec un objectif de taille : un podium, voire un titre, en lutte libre, dans la catégorie des moins de 48 kilos. Réponse mercredi 8 août.

« Mon objectif, c’est d’aller me battre, de gagner, et de ramener la médaille pour le Sénégal et pour toute l’Afrique. » Isabelle Sambou ne se cache pas. La pensionnaire du centre sportif de Thiès, capitaine d’un groupe de quarante lutteurs, majoritairement masculins, ira à Londres pour monter sur le podium.

>> Retrouvez l'actualité de l'Afrique aux Jeux olympiques sur notre page spéciale.

Future commerciale ?

Au programme

Les épreuves de lutte libre, dans la catégorie d'Isabelle Sambou, les moins de 48 kilos, auront lieu le 8 août à partir de 14 heures (heure française). L'autre lutteur sénégalais, Malal Ndiaye, qui combat chez les 120 kilos, entrera dans la compétition le 11 août.

Pour cette Casamançaise de 31 ans, qui a découvert la lutte avec ses frères, le chemin aura pourtant été long. Quintuple championne d’Afrique de lutte libre, Isabelle n’avait pu se qualifier pour les derniers Jeux, à Pékin, en 2008. Surtout, Isabelle Sambou s’est d’abord battue contre son propre corps pour parvenir à entrer dans la catégorie des moins de 48 kilos à Londres. Trois kilos à perdre et beaucoup de sacrifices pour une sportive de ce niveau, pas franchement en surpoids.

Mon objectif, c’est d’aller me battre, de gagner.

Élue meilleure sportive de l’année au Sénégal en 2011, troisième meilleure africaine, la Sénégalaise attend son heure. Elle sonnera peut-être, mercredi 8 août. Une médaille potentielle qui pourrait être synonyme de fin de carrière. Isabelle Sambou aimerait en effet suivre des études pour, ensuite, se lancer dans le commerce. Un nouveau départ après une carrière exemplaire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Chine : la 'chasse aux renards' est ouverte

Chine : la "chasse aux renards" est ouverte

Les autorités ont entrepris de pourchasser jusqu'en Europe ou en Afrique les responsables politiques et économiques convaincus de corruption. Une traque difficile ? Oui, mais extrêmement fructueuse.[...]

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120807112818 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120807112818 from 172.16.0.100