Extension Factory Builder
06/08/2012 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Taoufik Makhloufi s'entraînait depuis quatre ans. Taoufik Makhloufi s'entraînait depuis quatre ans. © AFP

Le coureur de demi-fond Taoufik Makhloufi, l'une des grandes chances de médailles de l'Algérie aux Jeux de Londres, a été exclu lundi 6 août de la compétition à cause d'une bévue de la fédération algérienne d'athlétisme. Devant le tollé suscité par cette décision très sévère, il a finalement été réintégré dans la soirée.

Mis à jour le 7 août à 7 h.

Nul doute que Taoufik Makhloufi était très remonté contre la fédération algérienne d’athlétisme. Lundi 6 août, un communiqué de l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres. Motif : il aurait abandonné dans sa série du 800 mètres lundi matin et aurait fait preuve de « mauvaise foi » et de « manque de combativité ».

L’athlète algérien, qui avait brillamment remporté sa demi-finale du 1 500 mètres dimanche, a dû disputer le 800 mètres contre son gré parce que sa fédération ne l’avait pas retiré de la course. D’après le communiqué de l’IAAF, le staff algérien n’avait pas pris la précaution de le retirer de l’épreuve avant la date limite du dimanche 5 août.

Sur la piste, le coureur de demi-fond n'a jamais tenté de rivaliser avec ses adversaires au départ de sa série. Il a même cessé de courir et est reparti en arrière vers le sautoir à la perche. « L'arbitre a estimé qu’il il n'avait pas fourni un effort de bonne foi et a décidé de l'exclure de toutes les autres épreuves de la compétition », a indiqué l’IAAF.

Certificat médical

Finalement, la décision de l'IAAF étant assez largement jugée injuste par les médias et le public, le coureur a été réintégré lundi soir dans la compétition.

Taoufik Makhloufi, 24 ans, s’était qualifié dans la soirée du dimanche 5 août pour la finale du 1500 mètres. Il avait remporté sa demi-finale avec le bon chrono de 3’42’’24. Il reste donc l’une des principales chances de médailles algérienne en athlétisme aux JO de Londres.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - Ali Benflis : 'Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer'

Algérie - Ali Benflis : "Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer"

Alors que tout semble joué d'avance pour le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, son principal adversaire, Ali Benflis, prévient d'ores et déjà que lui et ses partisans sero[...]

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.[...]

Algérie : les accusations de fraude se multiplient avant la présidentielle

À quarante-huit heures du scrutin présidentiel prévu le 17 avril en Algérie, les voix s'élèvent déjà pour dénoncer la fraude en faveur d'Abdelaziz Bouteflika, le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Algérie : sept femmes qui font bouger le pays

Elles sont médecin, styliste, ingénieure ou web entrepreneuse. Elles animent sociétés, associations, réseaux. Elles ont la pêche, ces Algériennes.[...]

Algérie : une meilleure couverture sanitaire, mais...

Construction de centres de soins, formation du personnel médical... L'Algérie se dote d'une meilleure couverture sanitaire. Reste un point noir : la mortalité infantile.[...]

Besma Belbedjaoui : la reine de la récup

Besma Belbedjaoui, 29 ans, directrice-fondatrice de Plasticycle.[...]

Majda Nafissa Rahal : TIC et geek

Majda Nafissa Rahal a 21 ans, étudiante en informatique, elle est la cofondatrice d'Otaku Events[...]

Amira Bouraoui : citoyenne anti-système

Amira Bouraoui, 38 ans, médecin gynécologue, membre du mouvement Barakat ![...]

Algérie : attention (grands) travaux !

Priorité de la politique de grands travaux en Algérie : les voies de communication et l'accès à l'eau. Une gageure, dans un pays à 80 % saharien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers