Extension Factory Builder
06/08/2012 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Taoufik Makhloufi s'entraînait depuis quatre ans. Taoufik Makhloufi s'entraînait depuis quatre ans. © AFP

Le coureur de demi-fond Taoufik Makhloufi, l'une des grandes chances de médailles de l'Algérie aux Jeux de Londres, a été exclu lundi 6 août de la compétition à cause d'une bévue de la fédération algérienne d'athlétisme. Devant le tollé suscité par cette décision très sévère, il a finalement été réintégré dans la soirée.

Mis à jour le 7 août à 7 h.

Nul doute que Taoufik Makhloufi était très remonté contre la fédération algérienne d’athlétisme. Lundi 6 août, un communiqué de l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres. Motif : il aurait abandonné dans sa série du 800 mètres lundi matin et aurait fait preuve de « mauvaise foi » et de « manque de combativité ».

L’athlète algérien, qui avait brillamment remporté sa demi-finale du 1 500 mètres dimanche, a dû disputer le 800 mètres contre son gré parce que sa fédération ne l’avait pas retiré de la course. D’après le communiqué de l’IAAF, le staff algérien n’avait pas pris la précaution de le retirer de l’épreuve avant la date limite du dimanche 5 août.

Sur la piste, le coureur de demi-fond n'a jamais tenté de rivaliser avec ses adversaires au départ de sa série. Il a même cessé de courir et est reparti en arrière vers le sautoir à la perche. « L'arbitre a estimé qu’il il n'avait pas fourni un effort de bonne foi et a décidé de l'exclure de toutes les autres épreuves de la compétition », a indiqué l’IAAF.

Certificat médical

Finalement, la décision de l'IAAF étant assez largement jugée injuste par les médias et le public, le coureur a été réintégré lundi soir dans la compétition.

Taoufik Makhloufi, 24 ans, s’était qualifié dans la soirée du dimanche 5 août pour la finale du 1500 mètres. Il avait remporté sa demi-finale avec le bon chrono de 3’42’’24. Il reste donc l’une des principales chances de médailles algérienne en athlétisme aux JO de Londres.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Violence dans les stades : la mort d'Ebossé couvre de 'honte' les Algériens

Violence dans les stades : la mort d'Ebossé couvre de "honte" les Algériens

De nombreux Algériens ont exprimé un sentiment de "honte" face au drame de la mort de l'attaquant camerounais Albert Ebossé. Le joueur a été tué samedi par un projectile lanc&e[...]

Algérie : décès du footballeur camerounais Albert Ebossé, atteint par un projectile

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé est décédé samedi soir, atteint par un projectile parti des tribunes à l’issue de la défaite à domicile de son[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex