Extension Factory Builder
06/08/2012 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un garde-frontière égyptien surveille le terminal de Rafah, à la frontière avec Gaza. Un garde-frontière égyptien surveille le terminal de Rafah, à la frontière avec Gaza. © AFP

Un commando d'islamistes djihadistes a attaqué, dimanche 5 août, un poste frontière entre l'Égypte et Israël. Le bilan est lourd : 16 gardes égyptiens et 5 assaillants ont été tués. Le reste du groupe armé a été neutralisé après avoir tenté d'entrer en Israël.

C'est sans doute la plus grave crise à laquelle est confronté le nouveau président égyptien Mohamed Morsi. Dimanche 5 août, un commando d'islamistes djihadistes a attaqué un poste-frontière entre l'Égypte et Israël. Ils ont tué 16 gardes-frontière égyptiens avant de pénétrer avec un véhicule blindé sur le territoire israélien.

D'après un porte-parole de l'armée israélienne, cinq membres du commando ont été tués et les autres ont été neutralisés. « Les corps de ces cinq hommes qui portaient des armes ont été retrouvés par l'armée », a-t-il précisé.

« Nous étions prêts car nous disposions d'informations préalables du Shin Beth (service de sécurité) et des services du renseignement militaire ce qui a permis de faire échec à un attentat sanglant », a pour sa part indiqué à la radio militaire le général Yoav Mordehai, porte-parole en chef de l'armée.

Le véhicule blindé dont le commando s'était emparé a « tiré dans toutes les directions après avoir pénétré en territoire israélien avant d'être attaqué par des blindés et l'aviation », a-t-il poursuivi. Le général a qualifié les membres du commando « d'éléments du djihad mondial basés dans le Sinaï, devenu une serre pour le terrorisme mondial en raison de la faiblesse du contrôle exercé » par l'Égypte.

Attaque au lance-roquettes

L'armée égyptienne n'est que très faiblement présente dans la péninsule désertique en raison de la démilitarisation de ce secteur prévue par les accords de paix israélo-égyptiens de 1979. « L'attentat a été commis par des éléments résidant dans le Sinaï et on suppose qu'ils avaient des liens avec des éléments de la bande de Gaza », a ajouté le général.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak avait estimé dimanche soir que l'assaut soulignait « la nécessité pour les autorités égyptiennes d'agir fermement pour rétablir la sécurité et lutter contre le terrorisme dans le Sinaï ».

L'ancien ambassadeur d'Israël en Égypte Yitzhak Levanon a pour sa part relevé sur la radio militaire que cette attaque avait « porté atteinte aux institutions égyptiennes, aussi bien au président Mohamed Morsi qu'à l'armée et qu'aux services de renseignements qui, au moment de l'attaque, discutaient avec des représentants de tribus bédouines du Sinaï des moyens d'améliorer la sécurité dans cette région ».

Selon un responsable de la sécurité égyptienne, une dizaine d'hommes armés de grenades, de mitraillettes et de lance-roquettes se sont emparés dimanche de deux blindés à un barrage près de la frontière israélo-égyptienne avant de tirer sur le poste-frontière. Seize gardes-frontière égyptien ont été tués lors de cet assaut. Les assaillants ont ensuite réussi à pénétrer en territoire israélien avec l'un des blindés, près du poste-frontière de Karm Abou Salem (Kerem Shalom, en hébreu), avant d'être neutralisés.

Fermeture des tunnels à Rafah

Mohamed Morsi s'est engagé dans la nuit à reprendre en main le Sinaï, où la situation s'est dégradée depuis la révolte qui a renversé son prédécesseur Hosni Moubarak début 2011.

Un haut responsable égyptien de la sécurité a accusé des « djihadistes » venus de la bande de Gaza voisine d'être derrière l'attaque. L'Égypte a fermé « sine die » le terminal de Rafah, à sa frontière avec Gaza. Rafah est l'unique point de passage entre le territoire palestinien et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël.

La police du Hamas, mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza, a annoncé avoir fermé tous les tunnels de contrebande pour éviter toute fuite des membres du commando de l'Égypte vers la bande de terre palestinienne.

(avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Egypt is back !

L'Égypte. Ce grand pays qui marche allègrement vers ses 100 millions d'habitants - il en compte plus de 87 millions en 2015 - vient de se souvenir qu'il fait partie intégrante de l'Afrique [...]

Égypte : une femme se travestit en homme pendant 43 ans pour nourrir ses enfants

Une femme égyptienne de 64 ans s’est déguisée en homme pendant 43 ans dans le but de nourrir sa famille après la mort de son mari. Elle a reçu la médaille de "Mère[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Égypte : la dernière tentation des Frères

Traqués et privés de leurs chefs, lourdement condamnés, les cadres de la confrérie ont choisi l'exil ou la clandestinité. Tandis que les plus jeunes basculent dans la violence.[...]

Égypte : 22 cadres des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort

Dans les jugements de deux affaires, 22 cadres des Frères musulmans ont été condamnés à mort, lundi, par la justice égyptienne.[...]

Les monarchies du Golfe promettent 12 milliards de dollars à l'Égypte

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Koweït ont promis vendredi douze milliards de dollars d'aides à l'Égypte lors d'une conférence économique destinée à renforcer[...]

Égypte : un civil tué et 24 policiers blessés après un attentat dans le Nord-Sinaï

Un attentat-suicide au camion piégé a visé mardi une base de la police dans la péninsule égyptienne du Sinaï. L'explosion a tué un civil et blessé 24 policiers.[...]

Égypte : l'ex-président Hosni Moubarak jugé à partir du 4 avril pour corruption

Blanchi en novembre des accusations de meurtre de manifestants pendant la révolte de 2011, l'ex-président égyptien sera face de nouveau à la justice à partir du 4 avril pour un procès pour[...]

Terrorisme : week-end sanglant au Mali, au Nigeria et en Égypte

Les deux derniers jours ont été particulièrement meurtriers en Afrique de l'Ouest mais également en Égypte. Alors que l'offensive contre Boko Haram se poursuit au Nigeria, Bamako se[...]

Égypte : une bombe tue une personne près d'un hypermarché

Une personne a été tuée dimanche et six blessées dans l'explosion d'une bombe près d'un hypermarché Carrefour à Alexandrie, dans le nord de l'Égypte, a indiqué la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120806084227 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120806084227 from 172.16.0.100