Extension Factory Builder
03/08/2012 à 17:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Éthiopienne Derartu Tulu et la Sud Africaine Elana Meyer. L'Éthiopienne Derartu Tulu et la Sud Africaine Elana Meyer. © AFP

Barcelone aura été le lieu du renouveau olympique. Minés depuis des décennies par les tensions politiques de la Guerre froide, les Jeux retrouvent en terre catalane leur vocation universelle. Le mur de Berlin et, côté africain, le régime de l’apartheid sont tombés. L’Afrique du Sud signe son grand retour dans une olympiade où le 10 000 mètres va offrir l’un des plus beaux moments de l’Histoire du sport.

Voilà vingt ans que les sportifs sud-africains n’ont pu s’exprimer dans les compétitions olympiques. Deux décennies durant lesquelles le régime de l’apartheid a fait d’eux des parias. En Catalogne, en 1992, ils font leur grand retour. L’olympiade espagnole est même la première depuis 1972 à ne souffrir d’aucun boycott, même si la guerre en Yougoslavie est alors dans beaucoup d’esprits.

Alors que la Dream Team américaine écrase la compétition de basket-ball et entre dans la légende, c’est bien la course du 10 000 mètres féminin qui va faire sensation. Ce vendredi 7 août 1992 en début de soirée, une favorite est bien décidée à s’imposer : la Britannique Liz McColgan, 28 ans, championne du monde de la discipline un an plus tôt.

Tour d’honneur

Comme prévu, la représentante du Royaume-Uni mène la course. Jusqu’au septième kilomètre lorsque, diminuée, elle voit la Sud-Africaine Elana Mayer, de trois ans sa cadette, prendre la tête, suivie de près par une jeune Éthiopienne de vingt ans, Derartu Tulu.

Et c’est bien cette dernière, plus fraîche, tout simplement plus forte, qui va marquer la course de son empreinte et aller conquérir l’or olympique en 31 minutes et 6 secondes, soit plus de 5 secondes d’avance sur sa dauphine d’Afrique du Sud.

Cela lui aurait certainement suffi à entrer dans l’Histoire. C’est pourtant son tour d’honneur qui va marquer les esprits. Attendant quelques secondes Elana Mayer, Derartu Tulu emmène la Sud-Africaine dans un tour de piste symbolique. Elle, première athlète africaine noire à décrocher un titre olympique, enlaçant sa dauphine, citoyenne blanche d’un pays qui vient à peine de sortir de la ségrégation raciale de l’apartheid. Quelque 80 000 spectateurs viennent de vivre un instant du « rêve arc-en-ciel » sud-africain.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de pre[...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Argentine : des narcos à la Casa Rosada

Pourquoi des trafiquants de drogue appelaient-ils périodiquement au téléphone le siège de la présidence argentine ? La police a mis en évidence des complicités au plus au[...]

Quand un vent d'Afrique souffle sur la robe traditionnelle bavaroise

Deux créatrices d'origine camerounaise installées en Allemagne se taillent un beau succès en réinventant à partir de flamboyants tissus africains la robe traditionnelle bavaroise, la[...]

Les sons de la semaine #14 : Mashrou' Leila, Sabza, Akale Wube...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire avec Mshrou' Leila, Sabza et Akale Wube ![...]

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex