Extension Factory Builder
03/08/2012 à 15:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nelson Mandela a passé 27 années en prison. Nelson Mandela a passé 27 années en prison. © Reuters

Si Londres est le centre du monde pour quelques semaines, si l’Afrique du Sud y brille depuis le début de l’olympiade britannique, les regards des Sud-Africains vont s’éloigner de Big Ben pour se reporter sur Howick. Il y a cinquante ans, Nelson Mandela y était arrêté. Incarcéré le 5 août 1962, Madiba ne sortira de détention que 27 ans plus tard, le 11 février 1990.

Il y a des cinquantenaires qui comptent plus que les autres. Celui-là sera dans la tête de tous les Sud-Africains. Il y a un demi-siècle, le 5 août 1962, Nelson Mandela entrait dans sa deuxième vie. Celle de captif. Le jeune avocat en lutte contre l’apartheid est alors, depuis deux ans, recherché par la police du régime. Surnommé « Black Pimpernel » (l’insaisissable), il multiplie pourtant les apparitions publiques depuis l’interdiction de son parti, le Congrès national africain (ANC), en 1960. Il vient même d’achever une « tournée » internationale qui l’a mené à Londres et à travers la jeune Afrique indépendante.

De retour d’une visite à Durban, sur la route de Johannesburg, sa cavale s’achève à Howick, alors qu’il voyage incognito dans la voiture du réalisateur blanc Cecil Williams, discutant des possibilités d’attentat contre la voie ferrée parallèle. « Essayer de m’échapper aurait été risqué », raconte-t-il lors d’une visite sur place en 1993. « J’ai décidé que le jeu était fini. » « L’arrestation a été très courtoise, très polie. Le policier faisait son devoir, il l’a fait conformément à la loi », confie-t-il.

Une vie de lutte

Et c’est « conformément à la loi » de l’apartheid que Mandela se présente devant le tribunal, surprenant l’assistance en assurant sa propre défense, vêtu d’un costume traditionnel en peau de léopard. Il écope tout d’abord de cinq ans d’emprisonnement pour avoir organisé une conférence interdite et être sorti du pays sans autorisation.
La sanction va toutefois s’alourdir lorsque la justice découvre que Madiba est à la tête, depuis quelques mois, de la branche armée de l’ANC, Umkhonto weSizwe (MK). À la suite du procès de Rivonia, qui jugera une dizaine de responsables de l'ANC entre 1963 et 1964 pour sabotage, Mandela est emprisonné à perpétuité. Il sortira 27 ans plus tard.

Le lieu de l’arrestation, situé sur la R103, l’ancienne route de Durban à Johannesburg, est désormais doublé par une autoroute. Une sculpture monumentale, composée de cinquante tiges de métal symbolisant la prison, y sera inaugurée samedi 4 août, en présence de l'actuel chef de l'État, Jacob Zuma. On y jugera également l’arrivée d’un marathon le 26 août. Une course de plus de 42 kilomètres afin de ne pas oublier une vie de lutte.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des c[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Afrique du Sud : la famille d'Oscar Pistorius accepte la perspective d'un nouveau procès

Alors que le ministère public a annoncé vouloir faire appel du verdict requis contre Oscar Pistorius, la famille de l'athlète a accepté mardi la perspective d'un nouveau procès. Reconnu coupable[...]

Minée par la violence, l'Afrique du Sud pleure la mort du capitaine des Bafana

Lundi, la chef de la police nationale a donné le signalement de deux hommes âgés d'une petite trentaine d'années soupçonnés d'être les meurtriers de Senzo Meyiwa, gardien de but et[...]

Afrique du Sud - Procès Pistorius : le ministère public va faire appel du verdict

Le ministère public a annoncé lundi qu'il allait faire appel du verdict requis contre Oscar Pistorius. Le champion sud-africain avait été condamné le 21 octobre à cinq ans de prison ferme[...]

Accord QNB-Ecobank : Mike Brown ne décolère pas

 Mike Brown, le dirigeant du sudafricain Nedbank, n'a pas apprécié que Qatar National Bank soit devenu le premier actionnaire d'Ecobank.[...]

Football : Senzo Meyiwa, le capitaine de l'équipe sud-africaine, tué dans une fusillade

Le capitaine de l'équipe d'Afrique du Sud de football, Senzo Meyiwa, âgé de 27 ans, a été tué dimanche dans une fusillade à son domicile de Johannesburg.[...]

Pistorius : Reeva "avait décidé de le quitter cette nuit-là"

La mère de Reeva Steenkamp, tuée en 2013 par le champion paralympique Oscar Pistorius, s'est déclarée certaine, dans une interview exclusive au Times Magazine, que sa fille "avait[...]

Lesotho : un accord trouvé par les négociateurs sud-africains

Fin août, un coup d’État contre le Premier ministre Tom Thabane avait échoué. Hier, les négociateurs sud-africains ont annoncé être parvenus à mettre d’accord les[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

La justice sud-africaine a condamné le champion d'athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meurtre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers