Extension Factory Builder
03/08/2012 à 15:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nelson Mandela a passé 27 années en prison. Nelson Mandela a passé 27 années en prison. © Reuters

Si Londres est le centre du monde pour quelques semaines, si l’Afrique du Sud y brille depuis le début de l’olympiade britannique, les regards des Sud-Africains vont s’éloigner de Big Ben pour se reporter sur Howick. Il y a cinquante ans, Nelson Mandela y était arrêté. Incarcéré le 5 août 1962, Madiba ne sortira de détention que 27 ans plus tard, le 11 février 1990.

Il y a des cinquantenaires qui comptent plus que les autres. Celui-là sera dans la tête de tous les Sud-Africains. Il y a un demi-siècle, le 5 août 1962, Nelson Mandela entrait dans sa deuxième vie. Celle de captif. Le jeune avocat en lutte contre l’apartheid est alors, depuis deux ans, recherché par la police du régime. Surnommé « Black Pimpernel » (l’insaisissable), il multiplie pourtant les apparitions publiques depuis l’interdiction de son parti, le Congrès national africain (ANC), en 1960. Il vient même d’achever une « tournée » internationale qui l’a mené à Londres et à travers la jeune Afrique indépendante.

De retour d’une visite à Durban, sur la route de Johannesburg, sa cavale s’achève à Howick, alors qu’il voyage incognito dans la voiture du réalisateur blanc Cecil Williams, discutant des possibilités d’attentat contre la voie ferrée parallèle. « Essayer de m’échapper aurait été risqué », raconte-t-il lors d’une visite sur place en 1993. « J’ai décidé que le jeu était fini. » « L’arrestation a été très courtoise, très polie. Le policier faisait son devoir, il l’a fait conformément à la loi », confie-t-il.

Une vie de lutte

Et c’est « conformément à la loi » de l’apartheid que Mandela se présente devant le tribunal, surprenant l’assistance en assurant sa propre défense, vêtu d’un costume traditionnel en peau de léopard. Il écope tout d’abord de cinq ans d’emprisonnement pour avoir organisé une conférence interdite et être sorti du pays sans autorisation.
La sanction va toutefois s’alourdir lorsque la justice découvre que Madiba est à la tête, depuis quelques mois, de la branche armée de l’ANC, Umkhonto weSizwe (MK). À la suite du procès de Rivonia, qui jugera une dizaine de responsables de l'ANC entre 1963 et 1964 pour sabotage, Mandela est emprisonné à perpétuité. Il sortira 27 ans plus tard.

Le lieu de l’arrestation, situé sur la R103, l’ancienne route de Durban à Johannesburg, est désormais doublé par une autoroute. Une sculpture monumentale, composée de cinquante tiges de métal symbolisant la prison, y sera inaugurée samedi 4 août, en présence de l'actuel chef de l'État, Jacob Zuma. On y jugera également l’arrivée d’un marathon le 26 août. Une course de plus de 42 kilomètres afin de ne pas oublier une vie de lutte.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son concurren[...]

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la[...]

L'Afrique du Sud donne 25 millions d'euros d'aide à Cuba

L'Afrique du Sud va donner 350 millions de rands (25 millions d'euros) d'"aide économique" à Cuba pour "stimuler les relations commerciales bilatérales", a annoncé samedi son[...]

Afrique du Sud : la première mosquée ouverte aux homosexuels fermée... faute de parking

La ville du Cap a annoncé que la première mosquée ouverte aux homosexuels en Afrique du Sud, inaugurée vendredi 19 septembre, allait fermer ses portes pour une durée indéterminée.[...]

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Une mosquée ouverte aux homosexuels, traitant les femmes et les chrétiens sur un pied d'égalité, a été inaugurée vendredi au Cap, sans aucun incident majeur, malgré des[...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Rien ne va plus pour le chef de l'État sud-africain. Alors que les scandales se multiplient, la justice exhume l'affaire dite de l'Arms Deal, qui poursuit Jacob Zuma depuis plus de dix ans. Tiendra-t-il jusqu'à[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Afrique du Sud : une ministre espère que Pistorius sera rejugé

La ministre sud-africaine de l'Éducation et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius reconnu coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été reconnu vendredi coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013.[...]

Afrique du Sud : la juge va prononcer la fin du verdict du procès Pistorius

Oscar Pistorius saura vendredi s'il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013. La juge sud-africaine Masipa a écarté, jeudi, la préméditation[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers