Extension Factory Builder
03/08/2012 à 10:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nawal El Moutawakel a bouclé son tour de piste en 54'62 secondes. Nawal El Moutawakel a bouclé son tour de piste en 54'62 secondes. © DR

En remportant le 400 mètres haies des Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984, la marocaine Nawal El Moutawakel est devenue la première femme arabe, musulmane et africaine à décrocher une médaille d'or olympique.

8 août 1984, stade olympique de Los Angeles. Les gradins sont pleins en cette fin d’après-midi estivale. Tout le monde attend le départ du 400 mètres haies féminin, inscrit pour la première fois aux Jeux olympiques.

Ligne 3, une petite silhouette se dégage. Short rouge, maillot vert, la marocaine Nawal El Moutawakel porte le dossard 272. Un peu plus loin, sur sa droite, sa bonne amie Judi Brown se prépare à la ligne 8. L’Américaine est la grande favorite de la course. Les deux jeunes femmes se sont rencontrées aux États-Unis, quand Nawal a quitté Casablanca pour faire ses études à l’université de l’Iowa. « On s’est dit bonne chance, se rappelle Nawal. On était bonnes copines en dehors de la piste, mais pas pour cette course. »

Moment historique

Le speaker ordonne aux coureuses de rejoindre les starting blocks. La jeune marocaine de 22 ans a sûrement une pensée pour son père, disparu quelques mois plus tôt dans un accident de voiture. Si elle est là, à quelques secondes d’une finale olympique, c’est en grande partie grâce à lui, ce papa adoré qui l’a toujours poussée à devenir une athlète de haut niveau. 

Le coup de feu retentit. Dès la première haie, Nawal El Moutawakel prend la tête de la course. Elle ne la quittera pas. « Quelques mètres avant la ligne, j’ai tourné la tête. J’ai vu les autres derrière. Je n’y croyais pas… » Les larmes lui montent aux yeux. Judi Brown, arrivée deuxième, se précipite dans ses bras pour la féliciter. Les deux amies sont en pleurs. Elles savent bien que le moment est historique. En remportant cette course, Nawal devient la première femme arabe, musulmane et africaine championne olympique. C’est aussi la première médaille d’or marocaine aux JO. Les joues encore humides, la casaouie fêtera son exploit par un nouveau tour de piste, le drapeau du Maroc fièrement dressé dans le ciel américain.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été purgé[...]

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120802175718 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120802175718 from 172.16.0.100