Extension Factory Builder
02/08/2012 à 16:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Saleh Kebzabo milite pour une 'alternance démocratique' au Tchad. Saleh Kebzabo milite pour une "alternance démocratique" au Tchad. © Vincent Fournier/JA

Pour le chef de l'opposition tchadienne, Saleh Kebzabo, la situation politique au Tchad est totalement bloquée. Mais le leader de l'UNDR ne désespère pas de renouer les fils du dialogue avec le président Idriss Déby Itno, notamment dans la perspective de l'organisation du prochain scrutin présidentiel en 2016.

À 65 ans, Saleh Kebzabo n’a rien perdu de sa fougue. Le chef de l’opposition tchadienne entend bien rappeler qu’il est aujourd’hui l’adversaire numéro un du président Idriss Deby Itno. À la tête de l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR), qui compte onze députés à l’Assemblée nationale, il ne dévie pas de son objectif : la tenue d’un nouveau dialogue politique avec le pouvoir.

Lire aussi l'interview de Idriss Déby Itno : "J'ai trop longtemps prêché dans le désert".

Mais celui-ci peine à s’instaurer, tout comme le renouvellement de l’accord du 13 août 2007, issu de concertations entre majorité et opposition. « Nous sommes face à un blocage, confirme Saleh Kebzabo. Nous avons proposé un texte très précis, tirant les leçons de l’accord de 2007 et donnant de nouvelles directions, mais le pouvoir n’en veut pas. »

Voir l'interview de Saleh Kebzabo : 

À l’encontre d’Idriss Deby Itno, dont il avait pourtant rejoint le gouvernement après le Conférence nationale de 1993, il ne mâche pas ses mots. L’affaire Mahamat Saleh Annadif ? « Cette mascarade judiciaire aurait pu être évitée si nous ne vivions pas dans un État de non-droit. » Les rumeurs sur un coup d’État déjoué visant la présidence ? « Probablement un règlement de compte au sein de son propre entourage. » Et l’opposant de fustiger le « gangstérisme politique » du « régime militaire » tchadien.

"Alternance démocratique"

Le porte-parole adjoint de la Coordination des partis pour la défense de la Constitution (CPDC) veut croire que l’élection de François Hollande à la tête de la France permettra de redéfinir les relations entre leurs deux pays. Surtout, de faire enfin la lumière sur la disparition en 2008 de l’opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh. « On parle d’Ibni, comme on aurait pu parler de Kebzabo, car j’aurais pu connaître le même sort. L’affaire ne doit pas s’enliser, c’est pourquoi les Tchadiens doivent participer activement à la Commission d’enquête mise en place. »

Partisan d’une « alternance démocratique », Saleh Kebzabo a aujourd’hui le regard tourné vers les élections législatives de 2015 et la présidentielle de 2016. Certain d’être en mesure de mettre en difficulté le président sortant, il n’entend pas se dérober. « C’est jouable. Le plus important, c’est d’en avoir la conviction. »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

L'armée tchadienne poursuit son déploiement au Cameroun pour lutter contre Boko Haram

L'armée tchadienne poursuivait lundi son déploiement dans le nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram. Mais entre les contraintes opérationnelles et diplomatiques, l'offensive ne devrait pas être[...]

Justice tchadienne : retour vers le passé pour Baba Laddé

À Bangui et à N'Djamena, les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Baba Laddé, le 8 décembre en Centrafrique, et plus encore depuis son inculpation par la justice[...]

Cameroun : Boko Haram enlève une soixantaine de personnes, l'armée tchadienne se déploie

Boko Haram a lancé dimanche un nouveau raid meurtrier dans l'Extrême-Nord du Cameroun, enlevant une soixantaine de personnes. Parallèlement, l'armée tchadienne a commencé à se[...]

Mali : attaque contre le camp de l'ONU à Kidal, un Casque bleu tchadien tué

Le camp de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, a été samedi la cible d'une nouvelle attaque au cours de laquelle un Casque bleu tchadien a été[...]

L'armée tchadienne fait mouvement vers le Cameroun contre Boko Haram

L'armée tchadienne faisait mouvement vendredi vers le Cameroun voisin pour livrer bataille aux islamistes armés de Boko Haram, accusés par Washington et Paris de "crimes contre l'humanité"[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120802125200 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120802125200 from 172.16.0.100