Extension Factory Builder
02/08/2012 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Les travaux de rénovation de l'université d'Abidjan ont débuté. Les travaux de rénovation de l'université d'Abidjan ont débuté. © AFP

Le gouvernement de Jeannot Ahoussou-Kouadio a suspendu la réforme des frais d’inscription universitaire – jugée excessive par les étudiants mais aussi la plupart des partis politiques.  

Le gouvernement devra trouver de l’argent ailleurs que dans les poches pour la plupart vides des étudiants ivoiriens. Après le tollé suscité par la réforme proposée par les présidents d'universités, qui voulaient porter les frais d’inscription en première année de 6 000 F CFA (9 euros) à 100 000 FCFA (150 euros), puis à 200 000 F CFA (300 euros) pour le master et 300 000 F CFA (450 euros) pour le doctorat, il a dû faire marche arrière.

Selon un communiqué de la présidence, le Conseil des ministres a décidé de la « suspension de la mesure envisagée d'augmentation des frais d'inscription dans les universités publiques, le temps de poursuivre la réflexion ». Le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, a expliqué que la décision venait du président Alassane Ouattara lui-même, qui « prenant en compte la situation actuelle de pauvreté de notre pays, a demandé que la mesure soit suspendue ».

La renaissance des universités d’Abidjan

Dans un état de grand abandon depuis des années, les universités d’Abidjan ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes. Bastion de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), puissant syndicat et allié du régime Gbagbo durant la décennie 2000, elles étaient soumise à une violente coupe réglée, mélange de racket et d’oppression politique. Gbagbo lui-même avait parlé d'une « association mafieuse ». Le responsable actuel de la Fesci, Augustin Mian, étudiant de longue date, vient d'être exclu de l'Université avec de nombreux autres « étudiants de carrière », selon l'expression du quotidien d'État Fraternité-Matin. Théâtre de violents combats pendant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, elles ont été ravagées et avaient dû fermer. Après de très lourds travaux de réhabilitation, elles doivent rouvrir le 3 septembre.

Cette décision intervient alors que le Premier ministre Jeannot Ahoussou-Jouadio est de plus en plus recadré par le chef de l’État, ce qui n’augure rien de bon sur son avenir à la tête du gouvernement dans les mois qui viennent.

Question de financement

Reste à savoir désormais comment financer le « relèvement de la qualité de l'enseignement » universitaire en Côte d’Ivoire. S’il faut sans doute que « les étudiants puissent contribuer partiellement » au financement de leurs études – ne serait-ce que pour les responsabiliser - des négociations avec des syndicats peu politisés sont à construire. De même qu’un système de bourse exempt de toute suspicion de clientélisme et de corruption.

Le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo ne conteste d’ailleurs pas le principe d'une hausse, mais ne s’était pas privé de dénoncer - à juste titre - un taux « scandaleusement excessif ». Même le Rassemblement des républicains (RDR) de Ouattara l'avait jugé « disproportionné », avant de se raviser néanmoins.

Avec (AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

 Dans une déclaration écrite, le bâtonnier du barreau de Côte d'Ivoire critique le recours par Orrick au statut de conseiller juridique. Le secrétaire de l'Ordre des avocats demande au cabinet[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers