Extension Factory Builder
02/08/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La flamme olympique s'est allumée en 1976 en l'absence quasi-totale du continent africain. La flamme olympique s'est allumée en 1976 en l'absence quasi-totale du continent africain. © DR

Après la tragédie de Munich en 1972, les Jeux olympiques aspirent en 1976, à Montréal, à retrouver un peu sérénité. L’olympiade canadienne ne va cependant pas être, politiquement, de tout repos. Protester contre la participation de la Nouvelle-Zélande, qui a envoyé quelques temps auparavant ses rugbymen en Afrique du Sud, alors sous le régime de l’apartheid, 22 pays africains décident de boycotter la compétition.

Les organisateurs se seraient sans doute passés de ce nouveau coup d’éclat, quatre ans après l’épisode sanglant de Munich. En 1976 à Montréal, la politique va une nouvelle fois s’inviter sur la scène olympique. Vingt-deux pays africains choisissent de protester contre la participation de la Nouvelle-Zélande.

Le pays d’Océanie continue en effet d'envoyer son équipe de rugby jouer en Afrique du Sud, pays, à cette période, indésirable de l’olympisme mondial à cause de son régime de ségrégation raciale. Par le biais de la Nouvelle-Zélande, le régime de l’apartheid vient perturber les Jeux olympiques, alors même que l’Afrique du Sud en est elle-même exclue depuis 1964 et que le rugby ne fait pas partie des sports olympiques.

Découvrir notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

"Collaboration avec l'Afrique du Sud raciste"

Seize pays africains, puis vingt-deux, déclarent alors au Comité international olympique « être au regret de devoir porter à la connaissance du CIO l'indignation de tous les sportifs et sportives d'Afrique devant la collaboration des autorités sportives de Nouvelle-Zélande avec l'Afrique du Sud raciste en dépit de la condamnation par le monde entier de telles relations. » Ils concluent, en un ultimatum : « Nous n'avons pas d'autre recours pacifique contre l'aide à visage découvert de la Nouvelle-Zélande aux actes d'inhumanité contre les Africains en Afrique du Sud que d'appeler le CIO à interdire à la Nouvelle-Zélande de participer aux Jeux Olympiques de 1976. »

Cependant, le CIO ne flanchera pas. En autorisant la participation de la Nouvelle-Zélande, il ouvre la voie à un boycott, appliqué par l'ensemble du continent, à l'exception du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, pour le continent africain à l’événement canadien. Autant dire qu’en 1976, l'anneau noir se détache des autres anneaux olympiques.

Extrait de l'émission radio Olympic Magazine du 18 juillet 1976.
Un officiel éthiopien explique les raisons du boycott (en anglais).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Cour de justice de l'Uemoa : y a-t-il un pilote à la barre ?

Cour de justice de l'Uemoa : y a-t-il un pilote à la barre ?

Que se passe-t-il à la Cour de justice de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) ?[...]

À la tête de l'Union africaine, Robert Mugabe en profite pour plaider ses causes dans le monde entier

De retour sur le devant de la scène internationale depuis qu'il occupe la présidence tournante de l'Union africaine, le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, multiplie les voyages et profite de[...]

Xénophobies africaines

Je donne ma main à couper si je me trompe. Chaque fois que rien ne marche sur notre continent, chaque fois que ceux qui rêvent debout voient leurs desseins contrariés, une phrase, une seule, revient[...]

Dr Fatoumata Nafo-Traoré : "Nous sommes à un tournant de la lutte contre le paludisme"

Samedi 25 avril a lieu la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. L'occasion pour le Dr Fatoumata Nafo-Traoré, directrice exécutive de l'organisme Roll Back Malaria, de faire le point sur la situation[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Zimbabwe : quand Mugabe se change en "Miss Roberta"

Résignés, les internautes zimbabwéens s’attardent davantage sur les photographies de leur président que sur sa politique. Sur le dernier cliché à la mode, Robert Mugabe semble[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Stromae Africa Tour, le retour aux sources...

Stromae franchit le pas. L'extraterrestre de "Formidable", star des scènes européennes, entreprend une tournée en Afrique subsaharienne. Avec en point d'orgue le Rwanda, comme un retour aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120801162645 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120801162645 from 172.16.0.100