Extension Factory Builder
01/08/2012 à 09:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dioncounda Traoré, avant de s'adresser à la nation, le 29 juillet 2012, à Bamako. Dioncounda Traoré, avant de s'adresser à la nation, le 29 juillet 2012, à Bamako. © Habibou Kouyate/AFP

Revenu d'exil le 27 juillet, le président malien de transition, Dioncounda Traoré, a obtenu un délai d'une dizaine de jours pour former un nouveau gouvernement d'union nationale, par rapport à l'ultimatum fixé au 31 juillet par la Cedeao.

Les négociations progressent, mais lentement, vu la complexité de la situation au Mali. Le président de transition Dioncounda Traoré a donc obtenu un délai supplémentaire de dix jours de la Cedeao pour former le gouvernement d’union nationale que l’organisation exigeait avant le 31 juillet. « Le Mali a obtenu de ses partenaires le report de la date butoir du 31 juillet [fixée le 7 juillet, NDLR] pour la formation du nouveau gouvernement », a déclaré un conseiller présidentiel. De son côté, un diplomate africain en poste à Bamako précise que ce délai est « d'au moins dix jours ».

Le président « est actuellement en train de mener les consultations pour la formation de la nouvelle équipe » et « tout va bien », a affirmé son conseiller. La Cedeao a sans doute considéré que la récente reprise en main de la transition par Traoré, tout juste revenu dimanche d’un exil médical de deux mois en France, n’avait pas encore eu le temps de produire ses effets.

Dimanche, soit deux jours après son retour, le président a prononcé un discours à la nation presque unanimement salué au Mali, annonçant la création de nouveaux organes de transition, comme un Haut conseil d’État qui chapotera le processus de négociation avec les groupes islamistes du Nord et les rapports avec la clase politique et la société civile malienne, les « forces vives » de la nation.

"L'essentiel est fait"

« L'essentiel est fait. L'essentiel est que le président soit rentré, qu'il se soit adressé à la nation sur la nécessité de mettre en place des organes de transition, dont le gouvernement d'union nationale », a estimé lundi Djibrill Bassolé, ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, pays médiateur dans la crise malienne au nom de la Cedeao.

Sentant qu’un pouvoir stable commence peut-être à se dégager à Bamako, certains groupes islamistes liés à Ansar Eddine tente d’appliquer la charia de plus en plus violemment pour édifier les populations qu’ils contrôlent, tout en distribuant parallèlement de l’aide sociale pour se rendre populaires. Dimanche dans la localité d'Aguelhok, contrôlée par le groupe Ansar Dine (défenseurs de l'islam) et Aqmi, un couple non marié a été notamment lapidé devant une foule d'environ 200 personnes regroupée spécialement pour l’occasion. Une première tragique au mali, dont l’islam mystique véhicule traditionnellement depuis des centaines d’années des valeurs de non violence et d’hospitalité. Le gouvernement malien a quant à lui dénoncé mardi une « pratique obscurantiste » qui ne restera pas impunie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Mali : l'avenir de l'Afrique au coeur du Forum de Bamako

Le 15e Forum de Bamako s’est déroulé du 19 au 21 février avec comme questionnement central l'avenir du continent à moyen terme.[...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Mali : l'ombre d'Iyad Ag Ghali plane sur les négociations d'Alger

Soupçonné de manoeuvrer en coulisses en faisant régner la terreur parmi les Touaregs, le leader d'Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, demeure introuvable. Une ombre au tableau des négociations[...]

Nord du Mali : le Gatia, une milice loyaliste qui veut monter... jusqu'à Alger

En quelques mois, le Groupe autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) est devenu incontournable dans le nord du Mali. Au point que certains veulent l'inviter à la table des pourparlers d'Alger.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120801085237 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120801085237 from 172.16.0.100