Extension Factory Builder
01/08/2012 à 17:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Kipchoge Keino a gagné 4 médailles olympiques durant sa carrière. Kipchoge Keino a gagné 4 médailles olympiques durant sa carrière. © AFP

Kipchoge Keino aurait pu ne pas figurer au palmarès des jeux olympiques de 1968. Souffrant de calculs biliaires, ses médecins lui avaient conseillé de ne pas courir les trois courses pour lesquelles il était qualifié, le 1500 mètres, le 5000 mètres et le 10 000 mètres. Ils n’imaginaient alors pas que leur patient allait rentrer du Mexique avec deux médailles au compteur.

On le considère souvent comme le premier spécialiste du demi-fond de valeur mondiale issu d'Afrique noire. Le Kényan Kipchoge Keino aurait pourtant pu passer à côté des olympiades de 1968, à Mexico. Inscrit sur les épreuves du 1500 mètres, du 5 000 mètres et du 10 000 mètres, il a failli ne pas fouler la piste mexicaine.

Le Kényan est en effet victime de calculs biliaires et ses médecins lui interdisent de prendre part à la course. Mais, ignorant les risques de septicémie, « Kip » Keino passe outre. Il s’aligne sur le 10 000 mètres. Sans grande réussite : à quelques tours de l’arrivée, il s’écroule, la douleur étant trop forte. Disqualifié pour être tombé en dehors de la piste, ses Jeux olympiques commencent mal.

Une première médaille en argent

Il persévère pourtant, quatre jours plus tard, en prenant part au 5 000 mètres. Une nouvelle fois battu, il obtient la médaille d’argent, derrière le Tunisien Mohammed Gammoudi, avec un écart de deux dixièmes de seconde.

Satisfait de son podium, le Kényan prend alors la décision de ne pas courir la dernière épreuve pour laquelle il est qualifié, le 1 500 mètres. Ces médecins continuent en effet de lui déconseiller de courir. De plus, la course est promise au favori américain, Jim Ryun, détenteur du record du monde.

La consécration

Mais, une nouvelle fois, Kipchoge Keino va déjouer les pronostics. Il revient sur sa décision au tout dernier moment et doit même parcourir une partie de la distance en courant pour accéder au stade olympique à temps. Bien lui en a pris.

Aidé de son compatriote Ben Jipcho, il parvient à asphyxier Jim Ryun et, malgré l’altitude de Mexico, place une accélération foudroyante et fatale pour le favori américain qui voit s’envoler le Kényan. Ce dernier termine la course en 3 minutes et 34 secondes. Avec plus de 20 mètres d’avance, il vient, le 20 octobre 1968, de remporter l’or olympique.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Chine : le baiser du Dragon

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Décès de Gabriel García Márquez : hommage à "Gabo" le magnifique...

L'écrivain colombien et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez est décédé à Mexico, jeudi. Il avait 87 ans.[...]

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2 h 03 ' 23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale. Impérial tout au long de la course, le Kényan de 32 ans[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers