Extension Factory Builder
31/07/2012 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien ministre de la Défense algérien, Khaled Nezzar, en avril 2001 à Paris. L'ancien ministre de la Défense algérien, Khaled Nezzar, en avril 2001 à Paris. © AFP

La justice helvétique accuse Khaled Nezzar, ancien ministre algérien de la Défense, membre du Haut Comité d'État, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis en Algérie entre 1992 et 1999.

Khaled Nezzar contestait la compétence des autorités judicaires suisses, qui l'accusent de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité. Mardi 31 juillet, le Tribunal pénal fédéral (TPF) a débouté l'ancien général et ex-ministre algérien de la Défense. Celui-ci reste donc dans le collimateur de la justice helvétique.

Saisi d'une dénonciation de Trial, une ONG luttant contre l'impunité des crimes de guerre, ainsi que de plaintes de particuliers, Khaled Nezzar, âgé aujourd'hui de 75 ans, avait été interpellé en octobre alors qu'il était de passage à Genève. Il avait alors adressé un recours contre la décision du ministère public de la Confédération (MPC) d'ouvrir une enquête pénale concernant des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité commis en Algérie entre 1992 et 1999.

Selon l'organisation Trial, l'ex-ministre de la Défense (entre 1990 et 1994), qui a fait partie des cinq membres du Haut comité d'État algérien, aurait ordonné, commandité, ou à tout le moins accepté la pratique de la torture, des disparitions forcées et des exécutions extra-judiciaires.

Guerre civile

Les crimes qui lui sont reprochés se sont déroulés « dans le contexte du conflit civil algérien, qui de 1992 à 1999, avait opposé divers groupes islamistes au gouvernement », selon les termes utilisés par le MPC, lorsqu'il avait annoncé l'ouverture d'une instruction « pour suspicion de crimes de guerre ».

Après son audition, l'ancien homme fort du régime algérien serait retourné en Algérie. Le MPC s'était borné à indiquer que « le choix de l'endroit où se trouve le prévenu lui appartient ».

Dans un communiqué diffusé mardi, le TPF souligne que sa décision constitue « un premier cas d'application des nouvelles compétences exclusives attribuées en 2011 par le législateur au MPC pour la poursuite pénale de génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Rachid Nekkaz contre le FLN

Algérie : Rachid Nekkaz contre le FLN

L'homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz passe pour un original, voire un provocateur. Son dernier "coup" ? Jouer les justiciers en portant plainte contre le patron du FLN.[...]

France - Afrique : acheteeez... armes !

Qui sont les meilleurs clients de l'industrie militaire française ? Sur le continent, le Maroc, engagé dans une course avec l'Algérie, se montre particulièrement dépensier.[...]

Algérie - France : toujours les moines de Tibhirine

Autorisé à se rendre en Algérie les 12 et 13 octobre pour enquêter sur l'assassinat des moines de Tibhirine en 1994, le juge français Marc Trévidic ne pourra cependant pas travailler comme[...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Ryad Boulanouar, banquier alternatif

D'origine algérienne, Ryad Boulanouar, ingénieur de 40 ans, a créé le Compte-Nickel, pour les exclus du système bancaire.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Algérie : hausse de 10% du budget militaire, à 13 milliards de dollars

Le projet de loi de finance algérien dévoilé mardi prévoit une hausse de 10% du budget de la Défense, à 13,1 milliards de dollars. Loin devant l'éducation, à 9 milliards.[...]

Le gouvernement ouvre une enquête sur les récentes défaillances d'Air Algérie

Les autorités algériennes ont annoncé dimanche soir avoir lancé une enquête exhaustive concernant la gestion et la qualité des prestations d'Air Algérie - qui compte 43 avions -[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex