Extension Factory Builder
31/07/2012 à 13:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 30 juillet 2012 à Washington. La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 30 juillet 2012 à Washington. © Paul J. Richards/AFP

La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a entamé mardi 31 juillet une tournée africaine de onze jours, en commençant par le Sénégal. Suivront le Soudan du Sud, l’Ouganda, le Kenya, le Malawi et enfin l’Afrique du Sud. Avec pour objectif, dans chaque pays, de promouvoir la nouvelle stratégie africaine de Barack Obama.

Démocratie, croissance, sécurité : ce sont les trois mots-clé de la très longue tournée africaine (onze jours) qu’entame ce mardi 31 juillet la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton. Son périple passe d’abord par le Sénégal, seule étape francophone, puis par le Soudan du Sud, l’Ouganda, le Kenya, le Malawi et enfin l’Afrique du Sud.

Les États-Unis entendent contribuer au « renforcement des institutions démocratiques et de la croissance économique » et « faire progresser la paix et la sécurité » sur le continent, annonce un communiqué de la porte-parole du département d'État, Victoria Nuland.

"Résistance des institutions sénégalaises"

La tournée diplomatique de la chef de la diplomatie américaine s’inscrit dans le cadre de la politique africaine des États-Unis présentée en juin dernier par le président Barack Obama. À ce titre, la première étape sénégalaise, avec une rencontre prévue avec le nouveau président Macky Sall, est très symbolique. Alors que Washington avait durement critiqué l’attitude de l’ancien président Abdoulaye Wade avant la présidentielle de mars dernier, Hillary Clinton devrait saluer « la résistance des institutions démocratiques sénégalaises », après avoir craint une dérive autocratique du Parti démocratique sénégalais (PDS), désormais réduit à une très faible opposition (12 députés sur 150 à l’Assemblée).

La secrétaire d'État, qui a déjà visité 102 pays depuis sa prise de fonction, devrait poursuivre son exploration en se rendant pour la première fois dans le plus jeune État du monde, le Soudan du Sud, qui a fêté le 9 juillet le premier anniversaire de son indépendance. Elle y rencontrera le président Salva Kiir « pour réaffirmer le soutien des États-Unis et encourager les négociations avec le Soudan afin de parvenir à un accord sur les questions de sécurité, de citoyenneté et le dossier pétrolier », explique le communiqué de Mme Nuland.

Kony dans le viseur

Autre étape du parcours diplomatique : l’Ouganda, malgré la présence du virus Ebola dans la capitale Kampala. Hillary Clinton se penchera en particulier sur le dossier de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et de son chef Joseph Kony, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) et traqué par l’armée ougandaise avec l'UA avec l’aide d’une centaine de membres des forces spéciales américaines.

À Nairobi, dernière étape avant le Malawi et l’Afrique du Sud, la secrétaire d’État devra prendre le pouls de la démocratie kenyane, malmenée lors des derniers scrutins, et où de nouvelles élections sont programmées en 2013. Faisant d’une pierre deux coups, elle devrait aussi s'y entretenir avec le président sortant de Somalie, Sharif Cheikh Ahmed, candidat à sa succession. Les fragiles institutions somaliennes de transition doivent être renouvelées au cours des deux prochains mois, avec un Parlement chargé d'élire un président au plus tard le 20 août, selon un calendrier soutenu par la communauté internationale.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart p[...]

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731125243 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731125243 from 172.16.0.100