Extension Factory Builder
31/07/2012 à 12:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. © AFP

Le secrétaire d'État à la Défense Leon Panetta a assuré lundi 30 juillet que les États-unis apporteraient un "soutien illimité" à la transition démocratique en Tunisie. Il a également promis l'aide du Pentagone dans la lutte contre Al-Qaïda.

Les Américains veulent faire de la Tunisie un fer de lance démocratique dans le monde arabe. En déplacement officiel à Tunis, le secrétaire d'État à la Défense, Leon Panetta, a assuré lundi au président Moncef Marzouki le « soutien illimité » de son pays à la transition démocratique tunisienne.

« Le secrétaire américain à la Défense a assuré le président du soutien illimité de Washington à la Tunisie et souligné l'importance d'une transition démocratique réussie dans ce pays en tant que modèle du Printemps arabe », a indiqué la présidence dans un communiqué.

De son côté, Leon Panetta a déclaré que les États-Unis étaient prêts à aider la Tunisie à développer ses capacités opérationnelles et de renseignement dans la lutte contre Al-Qaïda. Il s'est également prononcé en faveur d'une coopération accrue des pays du Maghreb.

« J'ai été heureux d'entamer un dialogue sur l'approfondissement de notre coopération sur les sujets de préoccupations communes, la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme », a dit M. Panetta à la presse, rappelant que les armées américaine et tunisienne étaient « partenaires depuis longtemps ». « Il y a un certain nombre de domaines où nous pouvons les aider à développer le type d'opérations et de renseignement qui les aideront efficacement à faire face à la menace (d'Al-Qaïda)», a-t-il poursuivi.

Effort régional face à Aqmi

Dans un pays encore épargné par l'expansion d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le secrétaire américain a appelé à utiliser le forum offert par l'Union du Maghreb arabe (UMA : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) afin de « développer un effort régional fort pour faire face à Aqmi et s'assurer qu'il ne dispose d'aucune base à partir de laquelle Aqmi pourra mener des activités terroristes dans la région ou d'autres parties du monde ». Washington est également prêt à aider à renforcer l'armée tunisienne, saluée par M. Panetta pour son « rôle positif » depuis la révolution, sur le plan institutionnel.

Le secrétaire américain s'est exprimé lors d'une visite du cimetière militaire américain de Tunis où reposent 2 841 militaires, et où sont inscrits les noms de 3 724 autres disparus, tombés dans cette région pendant la Seconde Guerre mondiale.

Selon la présidence tunisienne, la coopération sécuritaire et les mécanismes capables de « contrer les défis sécuritaires dans la région » ont été examinés dans le contexte de l'instabilité au Mali, pays dont le Nord est occupé par les islamistes liés à Al-Qaïda.

Leon Panetta a rencontré Moncef Marzouki au début de sa visite en Tunisie. Il s'est aussi entretenu avec le chef du gouvernement islamiste Hamadi Jebali et le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi.

Sa visite est la première d'un secrétaire américain à la Défense en Tunisie depuis la révolution qui a chassé l'ex-président Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011. Il doit se rendre mardi en Égypte, avant de se rendre en Israël et en Jordanie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

La filiale britannique d'Alstom a été inculpée de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption. Les accusations concernent de grands projets de transport condu[...]

Élections en Tunisie : la mobilisation des électeurs est-elle dans l'impasse ?

À trois mois des élections législatives et présidentielle tunisiennes, le pays peine à convaincre ses électeurs de s'inscrire sur les listes électorales. Retour sur les causes -[...]

Adel Fekih : "En Tunisie, il faut dépasser les polémiques"

"Affaire du salon d'honneur", allégeance à Ettakatol... Vivement critiqué malgré un bilan plus que satisfaisant, le diplomate Adel Fekih défend son action à la tête[...]

Tunisie : craintes de "benalisation" de l'État qui durcit la lutte contre le terrorisme

La sanglante attaque qui a tué 15 militaire tunisiens mi-juillet a poussé l'État à prendre des mesures fortes contre les appels au jihad, comme la fermeture de mosquées et de médias. Entre[...]

Défense : quelles capacités militaires pour la Tunisie en 2014 ?

Adoptées au dernier trimestre de l'année 2013, les premières mesures pour pallier les carences des armées de terre et de l'air ont été mises en oeuvre par le nouveau gouvernement tunisien[...]

Tunisie : Mehdi Jomâa, en Algérie pour tenter de renforcer la coopération sécuritaire

Mehdi Jomâa, le chef du gouvernement tunisien, se trouvait mardi en Algérie pour tenter de renforcer la coopération sécuritaire face aux groupes terroristes, quelques jours après une attaque qui[...]

Tunisie : Mehdi Jomâa et les leçons de Henchir Talla

L'attaque terroriste de Henchir Talla, qui a fait au moins 15 morts dans la région du mont Chaambi le 16 juillet, a laissé des traces. Le Premier ministre assure en avoir tiré toutes les conséquences.[...]

Mohamed Talbi, l'homme qui éclaire l'islam

Nous avons pourtant essayé... De vous proposer cette semaine des sujets sympas pour les vacances, ceux que l'on aime lire au bord d'une plage de sable fin ou tranquillement assis dans son jardin en sirotant un [...]

Tunisie : fermeture de mosquées et de médias après la mort d'au moins 15 soldats

Le gouvernement tunisien a annoncé une série de mesures, dont la fermeture de mosquées et celle de médias "appelant au jihad", suite à la mort d'au moins 15 soldats dans une attaque[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

À 93 ans, le doyen de la pensée critique musulmane s'est livré à "Jeune Afrique" dans une grande interview où il dévoile la face avant-gardiste de l'islam et dénonce le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers