Extension Factory Builder
31/07/2012 à 12:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. © AFP

Le secrétaire d'État à la Défense Leon Panetta a assuré lundi 30 juillet que les États-unis apporteraient un "soutien illimité" à la transition démocratique en Tunisie. Il a également promis l'aide du Pentagone dans la lutte contre Al-Qaïda.

Les Américains veulent faire de la Tunisie un fer de lance démocratique dans le monde arabe. En déplacement officiel à Tunis, le secrétaire d'État à la Défense, Leon Panetta, a assuré lundi au président Moncef Marzouki le « soutien illimité » de son pays à la transition démocratique tunisienne.

« Le secrétaire américain à la Défense a assuré le président du soutien illimité de Washington à la Tunisie et souligné l'importance d'une transition démocratique réussie dans ce pays en tant que modèle du Printemps arabe », a indiqué la présidence dans un communiqué.

De son côté, Leon Panetta a déclaré que les États-Unis étaient prêts à aider la Tunisie à développer ses capacités opérationnelles et de renseignement dans la lutte contre Al-Qaïda. Il s'est également prononcé en faveur d'une coopération accrue des pays du Maghreb.

« J'ai été heureux d'entamer un dialogue sur l'approfondissement de notre coopération sur les sujets de préoccupations communes, la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme », a dit M. Panetta à la presse, rappelant que les armées américaine et tunisienne étaient « partenaires depuis longtemps ». « Il y a un certain nombre de domaines où nous pouvons les aider à développer le type d'opérations et de renseignement qui les aideront efficacement à faire face à la menace (d'Al-Qaïda)», a-t-il poursuivi.

Effort régional face à Aqmi

Dans un pays encore épargné par l'expansion d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le secrétaire américain a appelé à utiliser le forum offert par l'Union du Maghreb arabe (UMA : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) afin de « développer un effort régional fort pour faire face à Aqmi et s'assurer qu'il ne dispose d'aucune base à partir de laquelle Aqmi pourra mener des activités terroristes dans la région ou d'autres parties du monde ». Washington est également prêt à aider à renforcer l'armée tunisienne, saluée par M. Panetta pour son « rôle positif » depuis la révolution, sur le plan institutionnel.

Le secrétaire américain s'est exprimé lors d'une visite du cimetière militaire américain de Tunis où reposent 2 841 militaires, et où sont inscrits les noms de 3 724 autres disparus, tombés dans cette région pendant la Seconde Guerre mondiale.

Selon la présidence tunisienne, la coopération sécuritaire et les mécanismes capables de « contrer les défis sécuritaires dans la région » ont été examinés dans le contexte de l'instabilité au Mali, pays dont le Nord est occupé par les islamistes liés à Al-Qaïda.

Leon Panetta a rencontré Moncef Marzouki au début de sa visite en Tunisie. Il s'est aussi entretenu avec le chef du gouvernement islamiste Hamadi Jebali et le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi.

Sa visite est la première d'un secrétaire américain à la Défense en Tunisie depuis la révolution qui a chassé l'ex-président Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011. Il doit se rendre mardi en Égypte, avant de se rendre en Israël et en Jordanie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Les Tunisiens votent pour élire un président et tourner la page de la transition

Les Tunisiens votent pour élire un président et tourner la page de la transition

En se choisissant un nouveau chef d’État dimanche, la Tunisie tournait, avec émotion ou indifférence, la page d’une transition postrévolutionnaire qui aura duré quatre ans. Un scrut[...]

Présidentielle historique en Tunisie, un mort dans une attaque

Les Tunisiens votaient dimanche pour élire leur président après une transition chaotique de quatre ans dans ce pays où les tensions restent vives, un homme armé ayant été[...]

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki[...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Documentaire : trois garçons, une fille et la révolution

Mêlant fiction et réalité, la réalisatrice Raja Amari raconte les prémices et le déroulement de la révolution tunisienne à travers quelques documents d'archives,[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, mercredi, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers