Extension Factory Builder
31/07/2012 à 12:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. Leon Panetta (g) et le président tunisien Moncef Marzouki, à Tunis le 30 juillet 2012. © AFP

Le secrétaire d'État à la Défense Leon Panetta a assuré lundi 30 juillet que les États-unis apporteraient un "soutien illimité" à la transition démocratique en Tunisie. Il a également promis l'aide du Pentagone dans la lutte contre Al-Qaïda.

Les Américains veulent faire de la Tunisie un fer de lance démocratique dans le monde arabe. En déplacement officiel à Tunis, le secrétaire d'État à la Défense, Leon Panetta, a assuré lundi au président Moncef Marzouki le « soutien illimité » de son pays à la transition démocratique tunisienne.

« Le secrétaire américain à la Défense a assuré le président du soutien illimité de Washington à la Tunisie et souligné l'importance d'une transition démocratique réussie dans ce pays en tant que modèle du Printemps arabe », a indiqué la présidence dans un communiqué.

De son côté, Leon Panetta a déclaré que les États-Unis étaient prêts à aider la Tunisie à développer ses capacités opérationnelles et de renseignement dans la lutte contre Al-Qaïda. Il s'est également prononcé en faveur d'une coopération accrue des pays du Maghreb.

« J'ai été heureux d'entamer un dialogue sur l'approfondissement de notre coopération sur les sujets de préoccupations communes, la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme », a dit M. Panetta à la presse, rappelant que les armées américaine et tunisienne étaient « partenaires depuis longtemps ». « Il y a un certain nombre de domaines où nous pouvons les aider à développer le type d'opérations et de renseignement qui les aideront efficacement à faire face à la menace (d'Al-Qaïda)», a-t-il poursuivi.

Effort régional face à Aqmi

Dans un pays encore épargné par l'expansion d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le secrétaire américain a appelé à utiliser le forum offert par l'Union du Maghreb arabe (UMA : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) afin de « développer un effort régional fort pour faire face à Aqmi et s'assurer qu'il ne dispose d'aucune base à partir de laquelle Aqmi pourra mener des activités terroristes dans la région ou d'autres parties du monde ». Washington est également prêt à aider à renforcer l'armée tunisienne, saluée par M. Panetta pour son « rôle positif » depuis la révolution, sur le plan institutionnel.

Le secrétaire américain s'est exprimé lors d'une visite du cimetière militaire américain de Tunis où reposent 2 841 militaires, et où sont inscrits les noms de 3 724 autres disparus, tombés dans cette région pendant la Seconde Guerre mondiale.

Selon la présidence tunisienne, la coopération sécuritaire et les mécanismes capables de « contrer les défis sécuritaires dans la région » ont été examinés dans le contexte de l'instabilité au Mali, pays dont le Nord est occupé par les islamistes liés à Al-Qaïda.

Leon Panetta a rencontré Moncef Marzouki au début de sa visite en Tunisie. Il s'est aussi entretenu avec le chef du gouvernement islamiste Hamadi Jebali et le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi.

Sa visite est la première d'un secrétaire américain à la Défense en Tunisie depuis la révolution qui a chassé l'ex-président Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011. Il doit se rendre mardi en Égypte, avant de se rendre en Israël et en Jordanie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : la demi-surprise du chef

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la[...]

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

À peine formé, le gouvernement proposé par le nouveau chef de l’exécutif, Habib Essid, suscite de vives critiques. Au point que le vote de confiance à l’Assemblée des[...]

Gouvernement tunisien : pourquoi Afek Tounes a jeté l'éponge

Le parti tunisien Afek Tounes déplore la méthode de négociation quelque peu expéditive du Premier ministre désigné, Habib Essid, pour la formation de son gouvernement.[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731103219 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731103219 from 172.16.0.100