Extension Factory Builder
31/07/2012 à 08:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moustapha Niasse Dakar. Moustapha Niasse Dakar. © Seyllou/AFP

Le principal allié de Macky Sall au deuxième tour de la dernière présidentielle a été élu, lundi 30 juillet, président de la nouvelle Assemblée nationale où l'opposition est réduite à la portion congrue. Pour Moustapha Niasse, pilier de la politique sénégalaise, âgé de 74 ans et désormais numéro deux de l'État, c'est une consécration.

Le plus lourd allié politique de Macky Sall, l’ex-Premier ministre Moustapha Niasse a été élu lundi 30 juillet sans surprise au perchoir de l’Assemblée nationale sénégalaise, élue le 1er juillet, face à Oumar Sarr du Parti démocratique sénégalais (PDS, expouvoir). Les membres de la coalition présidentielle (119 sièges députés sur 150 sièges), dont le dirigeant de l'Alliance des forces de progrès (AFP) fait partie, ont voté pour lui sans difficulté.

« C'est un nouveau rendez-vous que le peuple sénégalais, à travers la représentation nationale, prend avec l'histoire. L'Assemblée nationale doit rester dans la vocation pleine d'une institution qui reste à l'écoute du peuple. Nous devons être les dignes représentants du peuple sénégalais », a déclaré le nouveau numéro deux de l’État, âgé de 72 ans.

Véritable pilier de la politique sénégalaise, Niasse a été directeur de cabinet du président Léopold Sédar Senghor (1960-1980), deux fois Premier ministre des présidents Abdou Diouf (1980-2000) et Abdoulaye Wade (2000-2012) et plusieurs fois ministre des Affaires étrangères sous le régime du Parti socialiste (1960-2000), mais aussi médiateur dans des crises en Afrique. Administrateur civil, consultant international et hommes d'affaires, il n’a cependant jamais réussi a atteindre la magistrature suprême malgré trois tentatives en 2000, 2007 et 2012.

Faiblesse de l'opposition, force des femmes

La nouvelle Assemblée est marquée par la faiblesse de l’opposition du PDS, qui ne rassemble que 12 députés, à quoi s’ajoute une coalition de dissidents du parti de Wade, qui totalise quant à elle 4 députés. De petits partis se partagent les 15 sièges restants, dont 9 reviennent à des listes dirigées par des chefs religieux dans un pays laïc et musulman à 95%.

Autre fait notable : la présence des femmes dans la représentation nationale s’est accrue, avec 64 sièges sur 150, contre 33 dans la précédente législature, grâce à une loi sur la parité adoptée en mai 2010 qui instaure la parité absolue homme-femme dans toutes les institutions, totalement ou partiellement électives.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africa[...]

Sénégal : au procès Karim Wade, Bibo Bourgi seul face à son juge

Jusque-là privé de procès en raison de problèmes de santé, le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, est entendu par la CREI depuis mercredi. Devant une salle[...]

Sénégal : Karim Wade et l'affaire du compte bancaire de Singapour

C'est la pièce maîtresse de l'accusation contre Karim Wade : un compte à Singapour crédité de 71 millions d'euros. L'ancien ministre sénégalais, jugé pour[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points.[...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731081039 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120731081039 from 172.16.0.100