Extension Factory Builder
30/07/2012 à 18:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi Mohammed VI du Maroc, le 20 août 2011 à Rabat. Le roi Mohammed VI du Maroc, le 20 août 2011 à Rabat. © Azzouz Boukallouch/AFP/Archives

Le roi Mohammed VI a prononcé, lundi 30 juillet, son discours du trône, à l'occasion de ses 13 ans de règne. En y affirmant les deux priorités actuelles des réformes en cours : la lutte contre la corruption dans la justice et la régionalisation dans le cadre d'un projet de décentralisation.

Réforme de la justice et « régionalisation ». À l’occasion de son discours à la nation prononcé à Rabat pour le 13e anniversaire de son intronisation, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois rappelé les deux « priorités » de son règne, lundi 30 juillet.

« La justice, la régionalisation et la gouvernance territoriale figurent en tête de nos priorités », a déclaré le souverain, qui a lancé au printemps dernier un vaste chantier pour réformer une justice souvent décrite - aussi bien dans le pays qu’à l’étranger - comme gangrenée par la corruption.

« Étant donné que la nouvelle Constitution [adoptée en juillet 2011, NDLR] place la réforme de la justice au cœur de son dispositif, les conditions sont désormais réunies pour assurer le succès de ce grand chantier », a il le souverain, appelant la Commission en charge de cette réforme à travailler « en toute indépendance ».

Mohammed VI estime par ailleurs que la régionalisation, qui doit s’inscrire dans un vaste projet de décentralisation, constituait un « chantier majeur » qui permettra à l'administration « de se redéployer (et) et de répondre au mieux aux besoins des services ».

UMA, UE, Sahara...

Autre sujet abordés par le roi : l'Union du Maghreb arabe (UMA, Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie), qui doit tenir un sommet en octobre, et dont Mohamed VI souhaite qu’elle sorte de son « immobilisme », ce qui ne peut passer que par un rapprochement avec l’Algérie.

En revanche, pas d’évolution concernant le dossier du Sahara occidental. Le roi a réaffirmé la détermination du Maroc « à trouver une solution définitive » à ce conflit « sur la base de la proposition marocaine d'autonomie (...) dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Maroc ».

Enfin, Mohammed VI a souhaité le raffermissement de la coopération du royaume avec l'Union européenne, son principal partenaire économique, et notamment avec l'Espagne qui affronte une crise économique sans précédent, malgré les nombreux différends qui les opposent. Le Commission européenne a d’ailleurs annoncé lundi avoir adopté un programme d'action 2012 en faveur du Maroc d'un montant total de 112 millions d'euros, selon l'agence d'information officielle MAP. Ce programme vise à soutenir les efforts de réforme de Rabat en matière de gestion des finances, de l'administration publique ainsi que de la protection de la forêt.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a appelé samedi à tourner la page de la crise diplomatique entre son pays et la France, confirmant un plein rétablissement de [...]

Quand un hebdomadaire marocain compare François Hollande à Hitler

François Hollande grimé en Adolf Hitler à la une d'un hebdomadaire marocain paru jeudi. Un photomontage qui tombe sous le coup de la loi et qui pourrait, s'il ne faisait pas l'objet de poursuites judiciaires,[...]

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit d'Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit[...]

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec[...]

Vidéo : jusqu'où ira la crise diplomatique franco-marocaine ?

Tout a commencé il y a près d'un an, le 20 février 2014, lorsque des policiers porteurs d'une convocation adressée par un juge d'instruction au directeur de la sécurité intérieure[...]

Cinéma : "Hope", les migrants avant Gibraltar

Le film "Hope", de Boris Lojkine, retrace la vie de deux migrants avant leur traversée de la Méditerranée. Un film dur, sans manichéïsme ni concession, qui est aussi une belle histoire[...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

France-Maroc : Salaheddine Mezouar reporte sa visite à Paris

Prévue vendredi prochain, la visite en France du ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, censée débloquer la crise diplomatique entre Paris et Rabat, a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120730184131 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120730184131 from 172.16.0.100