Extension Factory Builder
30/07/2012 à 18:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats du M23 avançant vers Kibumba. Des soldats du M23 avançant vers Kibumba. © AFP

Après avoir repris du terrain vendredi, les rebelles congolais du M23 ont fait part lundi 30 juillet de leur intention de s’emparer de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu.

Kibumba, localité présentée par un diplomate occidental à Kinshasa comme le « dernier verrou » vers Goma la capitale de la province du Nord-Kivu, est dans la ligne de mire des rebelles congolais du M23, a affirmé lundi 30 juillet le chef des opérations des rebelles pour le secteur, le colonel Innocent Kayima. Les rebelles espèrent ainsi encercler Goma pour ensuite s’en emparer.

"Nous prendrons la ville sans tirer"

« Nous avançons petit à petit vers Kibumba », a affirmé le colonel Albert Kahalaha un déserteur de l'armée régulière passé en mai dernier dans l'autre camp. De là, assure le colonel Kayima, « nous encerclerons la ville (Goma) et nous démoraliserons les forces jusqu'à ce qu'elles s'en aillent ». « Nous prendrons la ville sans tirer », a-t-il assuré.

Ce weekend, Kibumba était défendue par six chars et un lance-roquettes multiples de l'armée régulière congolaise, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Un responsable du M23, interrogé au téléphone par l'AFP avait annoncé que leurs forces étaient positionnées seulement à un kilomètre.

Deux morts et 70 blessés à Rutshuru

Les combats à l’arme lourde qui opposent depuis le 24 juillet le M23 et les FARDC ont entrainé le décès, à l'hôpital de Rutshuru, de deux civils, rapporte l’ONG Médecins sans frontière (MSF). 70 blessés, dont une majorité de civils, y sont également traité et ont reçu des soins chirurgicaux d'urgence ajoute MSF dans un communiqué. « Les premiers blessés ont commencé à affluer mercredi matin vers 6H30 », raconte Patrick Wieland, chef de mission MSF au Nord-Kivu, qui s'est rendu sur place et qui est cité dans le communiqué. « On a soigné des plaies par balles, des plaies par éclats de grenade, des personnes touchées par des tirs d'obus ou des roquettes », précise l'ONG. « Il y a plus de 90 % des civils que nous avons soignés à l’hôpital de Rutshuru, qui sont des femmes et des enfants. Le coût humain, civil, est très important dans ce conflit. Les chirurgiens ont travaillé presque jour et nuit, pour soigner ces blessés, et nous en avons vus, jusqu’à présent, 70 », poursuit Patrick Wieland.

La prise de Rutshuru par les rebelles a également provoqué la panique des populations civiles. Depuis mercredi, « un millier de personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, se sont réfugiées » à l’hôpital de ce bourg tenu par les rebelles du M23, raconte le chef de mission MSF. Par ailleurs, « plusieurs milliers de personnes » ont aussi fui ces derniers jours vers Kanyaruchinya, localité située à quelques kilomètres au nord de Goma, la capitale régionale que les rebelles veulent encercler dans l'espoir de la faire tomber. « Elles viennent se rajouter aux quelque 8 300 personnes déjà déplacées par les combats depuis le 12 juillet dernier », souligne MSF.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

Après plusieurs mois de tergiversations, les premiers combattants FDLR ayant déposé les armes sont arrivés jeudi à Kisangani. Au total,  217 personnes, ex-combattants, leurs femmes et enfant[...]

RDC : que faisaient des tenues de l'armée dans un fourgon de la Monusco à Goma ?

Des tenues de l'armée congolaise ont été retrouvées mercredi dans un fourgon de la Monusco à l'aéroport de Goma, selon plusieurs témoins sur place. Une affaire bien embarrassante[...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

RDC - Massacres à Beni : des députés réclament l'ouverture d'une enquête parlementaire

Dans un rapport, douze députés congolais, de retour de cinq jours de mission à Beni, territoire endeuillé par une série de massacres depuis début octobre, fustigent les défaillances[...]

RDC : un nouveau massacre porte à 200 le nombre de civils tués près de Beni

Un nouveau massacre près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a fait une centaine de morts, selon des députés de la région. L'identité des responsables[...]

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

Le chef rebelle congolais Cobra Matata s'est rendu vendredi soir aux autorités congolaises à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où il a semé la[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa,[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces