Extension Factory Builder
30/07/2012 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Azza Besbes participe au concours du sabre aux JO 2012. Azza Besbes participe au concours du sabre aux JO 2012. © DR

À Londres, une famille pas comme les autres vivra pleinement une passion partagée. Porte-étendard de l’escrime féminine tunisienne, les Besbes comptent bien s’imposer aux JO 2012.

Deux dynasties sont représentées aux JO 2012 : celle des Windsor dans les tribunes officielles... et celle des Besbes sur les pistes d'escrime. Originaire de Sfax, la famille Besbes a donné à cette discipline ses lettres de noblesses en Tunisie. Quand Hayet Ben Ghazi rencontre Ali Besbes, dans les années 80, elle est championne de Tunisie de fleuret, mais aucun d’entre eux ne se doute encore que ce sport deviendra l’emblème de leur famille.

Ali, ancien basketteur et professeur d’éducation physique, se met à l’escrime en entraînant sa championne d’épouse mais choisit de construire sa carrière à Abou Dhabi où il  fait reconnaître ses qualités d’encadreur sportif. Cinq enfants plus tard, tous nés aux émirats, Hayet ne lâche pas la lame et fait prendre les armes à ses filles Azza, Sarra, Héla et Rym, ainsi qu’au petit dernier, Ahmed Aziz.

Découvrir notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

L’escrime est à la fois le ciment et le terreau des Besbes. Touches et esquives deviennent une affaire de famille et le goût des passes mouchetées donne une nouvelle génération de sportifs de haut niveau. Déterminés et entreprenants, tous les enfants Besbes font partie de l'équipe de Tunisie d'escrime ; Rym et Ahmed Aziz, ainsi que Azza, Héla et Sarra qui évoluent depuis quelques années dans des clubs français, à l’US Métro et au VGA Saint-Maur

À Londres, les regards d’Ali et d’Hayet, mais aussi de la Tunisie, seront tournés vers les performances de Azza et Sarra, surnommées Zazza et Sarroura. Cette dernière, spécialiste de l’épée et du fleuret, a une revanche à prendre depuis le triste épilogue de sa participation aux championnats du monde de Catane en octobre 2011. Contrainte par la Fédération tunisienne d’escrime (FTE) de refuser le combat contre l’Israélienne Noam Mills, en raison de la campagne « Boycott, désinvestissement et sanctions » à l’encontre d’Israël, elle a subi, à 23 ans, une humiliation sportive mémorable. Regard et épée pointés vers le sol, cette championne d'Afrique a reçu, en silence, les cinq touches réglementaires qui donnaient la victoire à son adversaire.

Les JO, sabre au clair

Aux JO 2012, Zazza, très critique à l’encontre des instances qui encadrent l’escrime en Tunisie, a aussi un défi à relever. Championne d’Afrique 2012, la plus titrée des escrimeuses arabes et africaines doit faire mieux qu’à Pékin, où, à 17 ans, cette spécialiste du sabre avait atteint  les quarts de finale d'un tournoi individuel olympique.

Dans tous les cas, Hayet, aujourd’hui présidente de l’Association sportive féminine de Tunis et arbitre international, ainsi qu'Ali, membre de la FTE, sont convaincus que bon sang ne saurait mentir et que Sarra et Azza ne botteront pas en touche.






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : un ex-ministre de Ben Ali à Carthage ?

Tunisie : un ex-ministre de Ben Ali à Carthage ?

Caciques de l'ancien régime ou membres éphémères de l'équipe gouvernementale du président déchu, ils ont décidé de briguer la magistrature suprême le 23&[...]

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Quelques jours avant les élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

Législatives tunisiennes : lobby tout-terrain

Des stades aux mosquées en passant par les soirées privées, en Tunisie tous les moyens sont bons pour gagner des voix aux législatives.[...]

Hammamet : Afek Tounes, la voix des jeunes Tunisiens

Dans l'intérieur du pays, électeurs et formations politiques tunisiennes se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Législatives tunisiennes : l'abstention, le vrai outsider

Quels que soient les résultats des législatives tunisiennes du 26 octobre, vainqueurs et vaincus devront relativiser leurs performances. En cause : l'abstention qui risque à nouveau de battre des[...]

Tunisie - Sfax : "La ville est abandonnée"

Dans l'intérieur de la Tunisie, électeurs et formations politiques se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Tunisie : la montée de Slim Riahi inquiète les ténors

Grâce à ses moyens financiers très importants, Slim Riahi commence à agréger derrière lui un électorat urbain peu politisé. Peut-il faire de l'ombre aux favoris de la[...]

Législatives tunisiennes : "Le poids d'Ennahdha sera contrebalancé", selon Ghazi Gherairi

L'ancien porte-parole de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, Ghazi Gherairi, analyse les enjeux des législatives du 26 octobre. Au sein de l'Assemblée, et aussi[...]

Législatives tunisiennes : aux urnes citoyens !

Le scrutin du 26 octobre approche à grands pas, mais les citoyens tunisiens ne se mobilisent guère. Les enjeux sont pourtant cruciaux : les députés défendront leur vision de[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers