Extension Factory Builder
30/07/2012 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Azza Besbes participe au concours du sabre aux JO 2012. Azza Besbes participe au concours du sabre aux JO 2012. © DR

À Londres, une famille pas comme les autres vivra pleinement une passion partagée. Porte-étendard de l’escrime féminine tunisienne, les Besbes comptent bien s’imposer aux JO 2012.

Deux dynasties sont représentées aux JO 2012 : celle des Windsor dans les tribunes officielles... et celle des Besbes sur les pistes d'escrime. Originaire de Sfax, la famille Besbes a donné à cette discipline ses lettres de noblesses en Tunisie. Quand Hayet Ben Ghazi rencontre Ali Besbes, dans les années 80, elle est championne de Tunisie de fleuret, mais aucun d’entre eux ne se doute encore que ce sport deviendra l’emblème de leur famille.

Ali, ancien basketteur et professeur d’éducation physique, se met à l’escrime en entraînant sa championne d’épouse mais choisit de construire sa carrière à Abou Dhabi où il  fait reconnaître ses qualités d’encadreur sportif. Cinq enfants plus tard, tous nés aux émirats, Hayet ne lâche pas la lame et fait prendre les armes à ses filles Azza, Sarra, Héla et Rym, ainsi qu’au petit dernier, Ahmed Aziz.

Découvrir notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

L’escrime est à la fois le ciment et le terreau des Besbes. Touches et esquives deviennent une affaire de famille et le goût des passes mouchetées donne une nouvelle génération de sportifs de haut niveau. Déterminés et entreprenants, tous les enfants Besbes font partie de l'équipe de Tunisie d'escrime ; Rym et Ahmed Aziz, ainsi que Azza, Héla et Sarra qui évoluent depuis quelques années dans des clubs français, à l’US Métro et au VGA Saint-Maur

À Londres, les regards d’Ali et d’Hayet, mais aussi de la Tunisie, seront tournés vers les performances de Azza et Sarra, surnommées Zazza et Sarroura. Cette dernière, spécialiste de l’épée et du fleuret, a une revanche à prendre depuis le triste épilogue de sa participation aux championnats du monde de Catane en octobre 2011. Contrainte par la Fédération tunisienne d’escrime (FTE) de refuser le combat contre l’Israélienne Noam Mills, en raison de la campagne « Boycott, désinvestissement et sanctions » à l’encontre d’Israël, elle a subi, à 23 ans, une humiliation sportive mémorable. Regard et épée pointés vers le sol, cette championne d'Afrique a reçu, en silence, les cinq touches réglementaires qui donnaient la victoire à son adversaire.

Les JO, sabre au clair

Aux JO 2012, Zazza, très critique à l’encontre des instances qui encadrent l’escrime en Tunisie, a aussi un défi à relever. Championne d’Afrique 2012, la plus titrée des escrimeuses arabes et africaines doit faire mieux qu’à Pékin, où, à 17 ans, cette spécialiste du sabre avait atteint  les quarts de finale d'un tournoi individuel olympique.

Dans tous les cas, Hayet, aujourd’hui présidente de l’Association sportive féminine de Tunis et arbitre international, ainsi qu'Ali, membre de la FTE, sont convaincus que bon sang ne saurait mentir et que Sarra et Azza ne botteront pas en touche.






 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

 Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le P[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Tunisie : Ben Ali, Leïla et le 14 janvier

Depuis son exil en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali finalise la rédaction de ses Mémoires. Sa version de la journée du 14 janvier 2011 est attendue avec[...]

Tunisie : Abdelfattah Mourou au Perchoir ?

Pendant que la Tunisie se focalise sur le premier tour de l'élection présidentielle du 23 novembre et que l'ultime séance de l'Assemblée nationale constituante (ANC) mettra un terme le[...]

Tunisie : Slim Chiboub, le gendre de Ben Ali, placé sous mandat de dépôt et écroué

Slim Chiboub, le gendre du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali, est arrivé en Tunisie mardi matin pour s'expliquer devant la justice de son pays. Il a finalement été[...]

Tunisie - Larbi Chouikha : "Nida Tounes n'a pas gagné"

Au-delà des résultats du scrutin, ce politologue, membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, se projette dans l'après-présidentielle et esquisse les différents scénarios[...]

Tunisie : un scrutin historique !

Remportées par les modernistes de Nida Tounes, les élections législatives du 26 octobre auront scellé la seconde alternance politique en trois ans. Et confirmé l'enracinement de la[...]

CAN 2015 : la Tunisie qualifiée, la Côte d'Ivoire se relance

La Tunisie, en faisant match nul contre le Botswana (0-0) à Gaborone, s'est qualifiée vendredi pour la CAN-2015, rejoignant ainsi l'Algérie et le Cap-Vert qui avaient obtenu leurs billets le mois dernier.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers