Extension Factory Builder
30/07/2012 à 09:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dioncounda Traoré accueilli par Cheick Modibo Diarra à l'aéroport de Bamako, le 27 juillet. Dioncounda Traoré accueilli par Cheick Modibo Diarra à l'aéroport de Bamako, le 27 juillet. © AFP

Lors de son premier discours à la nation après son retour d'exil en France, Dioncounda Traoré a annoncé la création d'un Haut conseil d'État chargé de "compléter l'architecure institutionnelle du Mali" - une sorte de gouvernement bis chargé de la crise au Nord et des rapports avec la classe politique malienne. Le président de transition a également déclaré qu'il mènerait lui-même les consultations en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale, ainsi que les négociations avec les groupes islamistes armés qui occupent le Nord.

Le premier discours à la nation de Dioncounda Traoré depuis qu'il est revenu au Mali, vendredi dernier, était très attendu. Le président de transition n'a pas déçu, annonçant dimanche sur la télévision publique malienne plusieurs réformes d'envergure pour faire face à la crise malienne. Première annonce : la création d'un Haut conseil d'État (HCE) dirigé par le président et destiné à « compléter l'architecture institutionnelle du pays » et à « l'adapter aux réalités socio-politiques ».

>> Lire ici l'intégralité du discours du président Dioncounda Traoré

À la tête du HCE, Dioncounda Traoré sera asisté de deux vice-présidents, dont l'un sera chargé des questions de défense et de sécurité et de la gestion de la crise dans le Nord tandis que le second représentera les composantes des forces vives du Mali, a précisé le président Traoré.

Enfin, celui-ci a également annoncé la formation d'un gouvernement d'union nationale avec des consultations qu'il va lui-même mener et la création d'une « commission aux négociations » avec les islamistes qui contrôlent depuis quatre mois le nord du pays.

Modibo Diarra mis à l'écart

La création de ces nouveaux organes ne signifie qu'une chose : la reprise en main de la transition par le président, et la mise à l'écart du Premier ministre Cheick Modibo Diarra – notamment pour la formation du prochain gouvernement et pour les négociations avec les islamistes. Ce dernier est jugé par ses détracteurs comme une erreur de casting, notamment en raison du peu d'autonomi dont il a su faire preuve vis à cis des ilitaires putschistes du 22 mars. Confronté à de nombreuses critiques nationales et internationales, Modibo Diarra a cependant déclaré le 28 juillet qu'il ne démissionnerait pas.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Ebola : des vaccins seront testés dans les pays d'Afrique les plus touchés

Ebola : des vaccins seront testés dans les pays d'Afrique les plus touchés

Des vaccins contre la fièvre Ebola seront testés, si possible en décembre, dans les trois principaux pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie selon l'OMS, alors qu'au Mali, la[...]

Ebola : quarantaine obligatoire pour certaines personnes à New York

Les gouverneurs de New York et du New Jersey ont ordonné vendredi une quarantaine obligatoire pour les personnes ayant eu des contacts avec des malades d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Un premier cas d'infection au virus a &e[...]

Égypte : état d'urgence dans le Sinaï après l'attentat qui a tué 30 soldats

L’Égypte a décrété vendredi un état d'urgence de trois mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, quelques heures après qu'un kamikaze a tué 30 soldats en pr&ea[...]

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Le premier cas d'Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte vendredi, a annoncé le gouvernement.[...]

Nigeria : la soeur de la ministre du Pétrole enlevée par des hommes armés

La sœur de la ministre du pétrole du Nigeria a été enlevée par des hommes armés dans la plaque tournante pétrolière de Port-Harcourt, dans le Delta du Niger, au sud du pays.[...]

Qui est vraiment Filipe Nyusi, le prochain président du Mozambique ?

D'après les décomptes finaux des votes publiés hier, jeudi 23 octobre, Filipe Jacinto Nyusi, le candidat du Frelimo, remporterait dès le premier tour la présidentielle du 15 octobre au Mozambi[...]

Ebola - Football : que faire de la CAN 2015 ? Les professionnels répondent

Alors que le sort de la CAN 2015 se jouera début novembre, "Jeune Afrique" a demandé aux internautes s’ils souhaitaient que la compétition se dispute au Maroc aux dates prévues, qu&rs[...]

France : les ressortissants tunisiens de France votent pour les législatives

Les ressortissants tunisiens de France se sont présentés aux urnes vendredi afin d’élire dix députés de l’Assemblée du peuple à l’occasion des élections l[...]

Égypte : dans le Sinaï, un attentat fait de nombreuses victimes parmi les militaires

Un attentat à la voiture piégée a tué au moins 25 soldats égyptiens et blessé une vingtaine de personnes vendredi. Il visait un barrage de l'armée dans le nord de la péninsul[...]

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou salutai[...]

Israël : l'armée arrête un enfant palestinien handicapé mental de onze ans

Cela risque de ne pas arranger l'image de l'armée israélienne. Mise en ligne le 20 octobre par une organisation de défense des droits de l'homme, une vidéo montre ses soldats arrêter, ligoter et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers