Extension Factory Builder
28/07/2012 à 17:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La crise a fait plus de 200 000 déplacés au Mali, 250 000 dans les pays voisins. La crise a fait plus de 200 000 déplacés au Mali, 250 000 dans les pays voisins. © AFP

La situation humanitaire au Mali s'aggrave de jour en jour selon John Ging, directeur des opérations humanitaires des Nations Unies, au Mali depuis le 22 juillet. Alors que l'accès aux populations déplacées demeure difficile, il plaide pour une plus grande solidarité internationale avec les Maliens. Interview.

Jeune Afrique : Vous revenez d'une visite à Mopti. Quelle est la situation humanitaire au Nord-Mali  ?

John Ging : Elle est très critique. La crise alimentaire touche 3,5 millions de personnes, 175 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, il y a environ 200 000 déplacés à l’intérieur du pays et 250 000 réfugiés dans les pays voisins.

La situation est-elle en train de se détériorer ?

Il est clair que la situation humanitaire se détériore de plus en plus, mais j’ai été frappé par la dignité et l’espoir de la population malienne. Pour l’instant les conditions humanitaires sont graves et il faut plus de solidarité internationale. Un appel d’aide humanitaire à hauteur de 214 millions de dollars a été lancé, mais à ce jour, seulement 42% de cette somme a été débloquée.

Un appel d’aide humanitaire à hauteur de 214 millions de dollars a été lancé, mais seulement 42% de la somme a été débloquée.

De quoi les populations ont-elles le plus besoin ?

Les besoins urgents sont d’abord d’ordre nutritionnel, en premier lieu pour les enfants, mais aussi d'ordre sanitaire pour éviter la recrudescence du paludisme et du choléra. Il faut aussi des traitements thérapeutiques spécifiques pour les enfants, et un soutien psychosocial. Enfin, une logistique est nécessaire pour l’éducation des enfants de déplacés afin de préparer leur avenir.

Que pouvez-vous faire contre le choléra ?

C’est qui est important aujourd’hui, c’est la prévention pour limiter les dégâts. Il faut traiter l’eau et assainir les aliments que mangent les populations déplacées.

Comment collaborez-vous avec les groupes islamistes sur le terrain ?

Nous nous focalisons d’abord sur la population qui a besoin d’aide, nous identifions le lieu où elle se trouve et les groupes armés qui contrôlent la zone. Puis nous négocions avec ces derniers pour avoir accès aux populations.

Il est vrai que cet accès est limité, mais il y a des ONG nationales et internationales qui interviennent. Ce qu’il faut maintenant c’est débloquer les fonds pour répondre aux besoins de la population.

_______

Propos recueillis par Baba Ahmed, à Bamako
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Air Algérie : 'pas de piste privilégiée' pour expliquer le crash

Air Algérie : "pas de piste privilégiée" pour expliquer le crash

L'enquête sur la chute de l'avion d'Air Algérie, le 24 juillet au Mali, n'a pas permis pour l'instant de parvenir à "une piste privilégiée" expliquant l'accident, a déclar&eacut[...]

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier",[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Mali : l'État veut mieux encadrer l'orpaillage illicite

Troisième pays du continent producteur d’or après l’Afrique du Sud et le Ghana, le Mali tente de contrôler l'activité de ses orpailleurs traditionnels qui prolifèrent dans le pays.[...]

Mali : cinq Casques bleus tchadiens tués par l'explosion d'une mine

Cinq soldats tchadiens de la Minusma ont été tués jeudi par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc, dans le nord du pays. L'attentat a également fait[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

Mali : un soldat tchadien de la Minusma tué près d'Aguelhoc

Un Casque bleu tchadien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule près d’Aguelhoc, dans[...]

Mali : IBK rafle la mise en Chine

En voyage en Chine du 8 au 13 septembre, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait le plein de contrats. Et repart avec des promesses à hauteur de 10 milliards de dollars.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex