Extension Factory Builder
27/07/2012 à 12:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdelhafid Benchabla aux JO de Pékin, en 2008. Abdelhafid Benchabla aux JO de Pékin, en 2008. © AFP

Les délégations maghrébines comptent généralement sur leurs athlètes pour empocher des médailles. À Londres, elles misent aussi sur leurs boxeurs et boxeuses pour grimper sur les podiums olympiques.

C’est lui qui, drapeau à la main, a guidé la délégation algérienne pendant la cérémonie d’ouverture. À 25 ans, le boxeur Abdelhafid Benchabla, champion du monde WSB (World Series of Boxing), est une des chances de médailles de l’Algérie à Londres. Quatorze ans après son ainé Hocine Soltani, champion olympique aux jeux d’Atlanta en 1996, il fait même partie des prétendants à la médaille d’or dans la catégorie des mi-lourds (81 kg).

Dans le sillage de Benchabla, sept autres boxeurs algériens seront présents dans la capitale britannique. Parmi eux figurent Chouaib Bouloudinet, vice-champion d’Afrique en titre. Pour ce natif de Constantine, le podium est également à portée de gants chez les poids-lourds (91kg). Avec ces deux leaders et plusieurs jeunes talents comme Mohamed Amine Ouadahi (poids coq, 56 kg), l’Algérie a donc de sérieuses prétentions dans ce tournoi olympique.

Ambitions marocaines

Avec sept boxeurs qualifiés sur les rings londoniens, le voisin marocain nourrit aussi certaines ambitions. Son équipe nationale a brillé pendant le tournoi africain de qualification olympique, organisé à Casablanca début mai. Mohammed Arjaoui, engagé dans la catégorie des supers-lourds (plus de 91kg), tentera de faire mieux que son quart de finale à Pékin. Avec quelques kilos en moins sur la balance, Abdelali Daraa, jeune boxeur de 22 ans, participe à ses premiers jeux olympiques en mi-mouche (49 kg). Après sa médaille d’argent aux championnats d’Afrique 2011, il peut être une des bonnes surprises du camp marocain. 

Des boxeurs, mais aussi des boxeuses

Grande nouveauté des ces trentièmes olympiades, la boxe féminine fait en effet son entrée dans le temple des disciplines olympiques. Trois catégories ont été définies par le Comité international olympique (CIO) : les mouches (48-51 kg), les légers (56-60 kg) et les moyens (69-75 kg). Douze boxeuses seront inscrites dans chaque catégorie.

Avec seulement trois qualifiés chez les hommes, la Tunisie compte plutôt sur ses deux boxeuses pour décrocher des médailles. Rim Jouini échangera peut-être quelques amabilités avec la marocaine Mahjouba Oubtil sur le ring des poids légers. La seconde tunisienne, Maroua Rahali, est engagée en poids mouche. À 24 ans, la boxeuse aux cheveux courts et peroxydés  pourrait bien repartir de Londres avec une médaille autour du cou. Voire rêver du premier titre, historique, de championne olympique de boxe.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis-Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

Libye : trois questions autour de l'attaque terroriste de l'hôtel Corinthia à Tripoli

L'hôtel Corinthia à Tripoli a été la cible mardi d'une attaque revendiquée par la branche libyenne de l'État islamique. Neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727125359 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727125359 from 172.16.0.100