Extension Factory Builder
27/07/2012 à 12:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdelhafid Benchabla aux JO de Pékin, en 2008. Abdelhafid Benchabla aux JO de Pékin, en 2008. © AFP

Les délégations maghrébines comptent généralement sur leurs athlètes pour empocher des médailles. À Londres, elles misent aussi sur leurs boxeurs et boxeuses pour grimper sur les podiums olympiques.

C’est lui qui, drapeau à la main, a guidé la délégation algérienne pendant la cérémonie d’ouverture. À 25 ans, le boxeur Abdelhafid Benchabla, champion du monde WSB (World Series of Boxing), est une des chances de médailles de l’Algérie à Londres. Quatorze ans après son ainé Hocine Soltani, champion olympique aux jeux d’Atlanta en 1996, il fait même partie des prétendants à la médaille d’or dans la catégorie des mi-lourds (81 kg).

Dans le sillage de Benchabla, sept autres boxeurs algériens seront présents dans la capitale britannique. Parmi eux figurent Chouaib Bouloudinet, vice-champion d’Afrique en titre. Pour ce natif de Constantine, le podium est également à portée de gants chez les poids-lourds (91kg). Avec ces deux leaders et plusieurs jeunes talents comme Mohamed Amine Ouadahi (poids coq, 56 kg), l’Algérie a donc de sérieuses prétentions dans ce tournoi olympique.

Ambitions marocaines

Avec sept boxeurs qualifiés sur les rings londoniens, le voisin marocain nourrit aussi certaines ambitions. Son équipe nationale a brillé pendant le tournoi africain de qualification olympique, organisé à Casablanca début mai. Mohammed Arjaoui, engagé dans la catégorie des supers-lourds (plus de 91kg), tentera de faire mieux que son quart de finale à Pékin. Avec quelques kilos en moins sur la balance, Abdelali Daraa, jeune boxeur de 22 ans, participe à ses premiers jeux olympiques en mi-mouche (49 kg). Après sa médaille d’argent aux championnats d’Afrique 2011, il peut être une des bonnes surprises du camp marocain. 

Des boxeurs, mais aussi des boxeuses

Grande nouveauté des ces trentièmes olympiades, la boxe féminine fait en effet son entrée dans le temple des disciplines olympiques. Trois catégories ont été définies par le Comité international olympique (CIO) : les mouches (48-51 kg), les légers (56-60 kg) et les moyens (69-75 kg). Douze boxeuses seront inscrites dans chaque catégorie.

Avec seulement trois qualifiés chez les hommes, la Tunisie compte plutôt sur ses deux boxeuses pour décrocher des médailles. Rim Jouini échangera peut-être quelques amabilités avec la marocaine Mahjouba Oubtil sur le ring des poids légers. La seconde tunisienne, Maroua Rahali, est engagée en poids mouche. À 24 ans, la boxeuse aux cheveux courts et peroxydés  pourrait bien repartir de Londres avec une médaille autour du cou. Voire rêver du premier titre, historique, de championne olympique de boxe.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus important[...]

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune[...]

Égypte : 10 à 15 ans de prison pour 68 partisans de Mohamed Morsi

La justice égyptienne a condamné mercredi 63 partisans de Mohamed Morsi à 15 ans de prison. 5 autres ont écopé d'une peine de 10 ans de détention.[...]

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.[...]

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Abdelhakim Belhaj, l'ex-jihadiste libyen réfugié en Turquie, assure que l'ancien Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, peut compter sur sa protection. Celui-ci est détenu depuis juin 2012 à[...]

Algérie : Jund al-Khilafa, des "soldats" pas si inconnus

Qui sont les terroristes de Jund al-Khilafa, qui ont exécuté l'otage français Hervé Gourdel ? Leur chef, Abdelmalek Gouri, a fait allégeance à l'État islamique.[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

Algérie - O. Dehendi : "Nous avons supplié les terroristes de libérer Hervé Gourdel"

Alors que les autorités algériennes ont annoncé mardi avoir identifié des auteurs de l'enlèvement et de l'assassinat du Français Hervé Gourdel, un premier témoin s'est[...]

Des ravisseurs d'Hervé Gourdel identifiés, selon le ministre algérien de la Justice

Selon le ministre algérien de la Justice, des ravisseurs de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité la semaine dernière en Algérie, ont été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers