Extension Factory Builder
27/07/2012 à 12:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le transfert de Msakni à Doha est estimé à 11,5 millions d'euros. Le transfert de Msakni à Doha est estimé à 11,5 millions d'euros. © AFP

Transféré de l’Espérance Tunis à Lekhwiya SC – un club qu’il rejoindra le 1er janvier prochain – pour 11,5 millions d’euros, Youssef Msakni assure que le Qatar est un tremplin pour l’Europe... Plus précisément pour la France et le Paris-SG.  

À l’heure des transferts, la rumeur prend des dimensions planétaires. Avec elle, Youssef Msakni (21 ans), a beaucoup voyagé. En Suisse (FC Sion), en France (Lille, Montpellier, Paris-SG), et même en Russie (CSKA Moscou, Anzhi Makhachkala), où, assure le jeune international tunisien, « j’aurais pu gagner beaucoup plus d’argent qu’au Qatar. Mais je ne voulais pas aller en Russie, à cause du climat, de la langue, ni en Suisse. Le Qatar, pour moi, c’est un bon tremplin, où je pourrai progresser. »

Son transfert pour le club de Doha, présidé par Tamin Bin Hamad al-Thani, qui est également propriétaire du Paris-SG, est estimé à 11,5 millions d’euros, le plus important pour un joueur évoluant sur le continent africain. L’Espérance de Tunis va en récupérer une grosse partie, le Stade Tunisien, qui l’a formé, devrait empocher entre 800 et 900 000 euros, et Msakni, dont le salaire va atteindre une autre dimension, a touché une coquette prime à la signature, lorsqu’il a paraphé son contrat de quatre ans et demi.

« Le championnat du Qatar est supérieur à celui de Tunisie. Si je l’ai choisi, c’est parce que cela va me permettre de progresser, mais aussi parce que les Qatariens étaient les seuls à accepter que je reste à l’Espérance jusqu’à la fin de la Ligue des Champions africaine

Au Qatar, sur les conseils de Maaloul

Mais à Tunis, personne n’ignore que le Qatar n’est censé n’être qu’une étape pour Msakni. « Je lui ai conseillé d’aller là-bas », insiste Nabil Maaloul, l’entraîneur de l’Espérance, qui a longtemps officié comme consultant à Al-Jazira, la chaîne dont est propriétaire le président de Lekhwiya. « Si Youssef aligne les bonne performances, il a de bonnes chances de rejoindra le Paris-SG assez rapidement. » L’idée de jouer pour le club français séduit l’international tunisien, évidemment soupçonné par une partie de l’opinion publique tunisienne d’avoir fait un choix financier plutôt que sportif, et d’aller s’enterrer dans un championnat qatarien guère coté.

« Le PSG est une grosse équipe. Je m’intéresse beaucoup à la Ligue 1 française, et j’aimerais y jouer un jour. Mais je dois encore progresser », explique Msakni. Sami Trabelsi, le sélectionneur tunisien, ne voit pas forcément cet exil dans le Golfe Persique d’un mauvais œil. « Il y a de bons joueurs dans le championnat du Qatar. Après, tout dépendra de Msakni… »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de Tozeu[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Tunisie : décès d'Abdelaziz Ben Dhia, ex-homme de confiance de Ben Ali

Abdelaziz Ben Dhia est décédé d’une longue maladie à Tunis, lundi 23 février, à l’âge de 79 ans.[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727095133 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727095133 from 172.16.0.100