Extension Factory Builder
27/07/2012 à 09:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres du parlement pleurent la mort du président du Ghana John Atta Mills, le 24 juillet 2012 Des membres du parlement pleurent la mort du président du Ghana John Atta Mills, le 24 juillet 2012 © AFP

Le Congrès national démocratique (NDC), le parti du président défunt John Atta-Mills, soutiendra la candidature du vice-président, John Dramani Mahama, à la présidentielle de décembre prochain.

La mort de John Atta Mills à peine encaissée, il faut déjà organiser sa succession au sein de son mouvement politique, le Congrès national démocratique (NDC). Les principaux chefs du parti au pouvoir au Ghana, réunis après la mort soudaine du président, ont décidé, jeudi 26 juillet, de soutenir la candidature de John Dramani Mahama, l'actuel président par intérim, à l'élection présidentielle de décembre prochain.

La candidature de M. Mahama, qui assure la présidence depuis la mort de M. Mills mardi, devrait être officialisée lors d'un prochain congrès du parti, qui doit avoir lieu d'ici au 1er septembre. Le soutien des principaux responsables du NDC montre clairement que le parti a l'intention de soutenir l'ancien vice-président John Dramani Mahama.

M. Mahama avait prêté serment mardi soir en tant que nouveau chef de l'État, comme le prévoyait la Constitution, seulement quelques heures après la mort soudaine de John Atta-Mills.

D'après un communiqué publié par le parti, « le comité exécutif national du NDC a décidé aujourd'hui qu'un congrès exceptionnel aura lieu pour désigner John Dramani Mahama nouveau porte-drapeau du NDC pour l'élection présidentielle de 2012 ». « Nous ne pensons pas qu'il y ait de rivaux. Sa candidature sera approuvée », a déclaré George Lawson, le secrétaire général du NDC.

Une présidentielle disputée

Lors d'une primaire du parti en 2011, John Atta Mills avait été choisi comme candidat à la présidentielle de décembre, laquelle s'annonce désormais très disputée. Il avait largement devancé Nana Konadu Agyemang Rawlings, l'épouse de l'ancien président Rawlings.

Les analystes estiment que John Dramani Mahama devrait être désigné candidat avec une large majorité, grâce notamment au soutien des cadres du parti. Selon le politologue Thomas Tieku, John Dramani Mahama bénéficie de l'estime des élites et des classes urbaines éduquées. Il lui manque néanmoins une base politique rurale, nécessaire pour battre le principal candidat de l'opposition, Nana Akufo-Addo.

Atta-Mills victime d'un cancer ?

John Atta Mills est décédé mardi à Accra à l'âge de 68 ans. Il a succombé à une maladie, qui n'a pas été spécifiée officiellement, mais qui serait bien un cancer, a indiqué l'ancien homme fort du Ghana Jerry Rawlings à la BBC, confirmant les rumeurs et les articles de presse sur un cancer de la gorge.

Les représentants de l'opposition ont appelé à l'unité et ont rendu hommage au président défunt, bien que des remarques sur son manque d'énergie et d'initiative - peut-être dus à la maladie - aient été relevées.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé [...]

Standard & Poor's dégrade la note du Ghana

 L'agence Standard & Poor's vient de dégrader la note du Ghana, la passant de "B" à "B-", avec des perspectives stables. En cause : la détérioration de l'état des[...]

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

 Le groupe Mabrouk et ses associés ont lancé une plateforme commune afin d'ouvrir plus d'une dizaine de supermarchés au Ghana.[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Ebola : les 10 pays africains les plus exposés à l'arrivée d'un malade sur leur sol

Des chercheurs américains ont tenté de recenser les pays les plus exposés à l’arrivée d’un malade atteint d’Ebola sur leur sol. Sans céder à la panique, certains[...]

L'eldorado européen de la prostitution africaine

Des filières de prostitution structurées se sont mises en place entre l'Afrique et l'Europe. Lorsqu'elles ne tombent pas aux mains des mafieux, ces femmes développent un business florissant.[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers