Extension Factory Builder
27/07/2012 à 08:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation devant le local d'Ennahdha, à Sidi Bouzid, le 26 juillet 2012. Manifestation devant le local d'Ennahdha, à Sidi Bouzid, le 26 juillet 2012. © Mokhtar/AFP

Les manifestations pacifiques d'ouvriers réclamant leur paie se sont transformées, jeudi 26 juillet, en véritables émeutes à Sidi-Bouzid. Aucun blessé n'est cependant à déplorer dans cette ville du centre-ouest de la Tunisie où est née la révolution.

La situation sociale est toujours aussi préoccupante en Tunisie, où le gouvernement mené par Hamadi Jebali (Ennahdha, islamiste), confronté à un large mouvement de contestation, n'a pas encore réussi à tenir ses promesses de redressement de l'économie. Signe d'une attente populaire frustrée, plusieurs dizaines de manifestants s'en sont pris, jeudi 26 juillet, au siège du gouvernorat (préfecture) de Sidi Bouzid (Centre-Ouest).

La ville, d'où était partie la révolution tunisienne en décembre 2010, a été le théâtre de violents affrontements, la police procédant à des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Un pneu a été enflammé avant d'être jeté à l'intérieur du gouvernorat.

"La police de Ben Ali"

« Voici de nouveau la police de Ben Ali », ont crié les assaillants en lançant des pierres en direction des forces de l'ordre appuyés par des éléments de l'armée. Ils ont aussi tenté d'incendier le local d'Ennahda, défonçant la porte d'entrée et saccagean les bureaux situés dans un immeuble du centre-ville.

Les émeutes sont parties d'un mouvement à la base pacifique, des ouvriers privés de salaire depuis plusieurs semaines réclamant leur dû avant d'être ralliés, jeudi, par leurs proches et des habitants de la ville. Le ministère de l'Intérieur a cependant démenti que la police ait procédé à des tirs de sommation. Aucun blessé n'a été signalé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de Tozeu[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Tunisie : décès d'Abdelaziz Ben Dhia, ex-homme de confiance de Ben Ali

Abdelaziz Ben Dhia est décédé d’une longue maladie à Tunis, lundi 23 février, à l’âge de 79 ans.[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727083823 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727083823 from 172.16.0.100