Extension Factory Builder
27/07/2012 à 08:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation devant le local d'Ennahdha, à Sidi Bouzid, le 26 juillet 2012. Manifestation devant le local d'Ennahdha, à Sidi Bouzid, le 26 juillet 2012. © Mokhtar/AFP

Les manifestations pacifiques d'ouvriers réclamant leur paie se sont transformées, jeudi 26 juillet, en véritables émeutes à Sidi-Bouzid. Aucun blessé n'est cependant à déplorer dans cette ville du centre-ouest de la Tunisie où est née la révolution.

La situation sociale est toujours aussi préoccupante en Tunisie, où le gouvernement mené par Hamadi Jebali (Ennahdha, islamiste), confronté à un large mouvement de contestation, n'a pas encore réussi à tenir ses promesses de redressement de l'économie. Signe d'une attente populaire frustrée, plusieurs dizaines de manifestants s'en sont pris, jeudi 26 juillet, au siège du gouvernorat (préfecture) de Sidi Bouzid (Centre-Ouest).

La ville, d'où était partie la révolution tunisienne en décembre 2010, a été le théâtre de violents affrontements, la police procédant à des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Un pneu a été enflammé avant d'être jeté à l'intérieur du gouvernorat.

"La police de Ben Ali"

« Voici de nouveau la police de Ben Ali », ont crié les assaillants en lançant des pierres en direction des forces de l'ordre appuyés par des éléments de l'armée. Ils ont aussi tenté d'incendier le local d'Ennahda, défonçant la porte d'entrée et saccagean les bureaux situés dans un immeuble du centre-ville.

Les émeutes sont parties d'un mouvement à la base pacifique, des ouvriers privés de salaire depuis plusieurs semaines réclamant leur dû avant d'être ralliés, jeudi, par leurs proches et des habitants de la ville. Le ministère de l'Intérieur a cependant démenti que la police ait procédé à des tirs de sommation. Aucun blessé n'a été signalé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr, le cerveau de l'attentat du Bardo ?

Accusé d’avoir dirigé les attentats du Bardo à Tunis, le jihadiste algérien Lokmane Abou Sakhr a été abattu samedi 29 mars par l’armée tunisienne. Le terroriste[...]

"Notre pays est plus fort que vous !" : quand le peuple tunisien dit "non au terrorisme"

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche dans les rues de Tunis "contre le terrorisme", après l'attentat qui a touché le musée du Bardo, le 18 mars. Parmi elles, des[...]

Tunisie : grande marche "contre le terrorisme" à Tunis

Une importante foule rejointe par des dirigeants étrangers a défilé dimanche à Tunis "contre le terrorisme" en réaction à l'attentat sanglant du musée du Bardo, juste[...]

François Hollande : nous allons "marcher pour les valeurs que la Tunisie représente"

Après avoir voté pour le second tour des départementales, le président français s'est envolé dimanche matin pour Tunis, où il participera à la marche contre le terrorisme.[...]

Tunisie : neuf hommes du principal groupe jihadiste tunisien tués

Neuf hommes armés appartenant au principal groupe jihadiste tunisien, la brigade Okba Ibn Nafaa accusée par les autorités de l'attentat du musée du Bardo, ont été tués par les[...]

Tunisie : marche contre le terrorisme avec des responsables étrangers

La Tunisie organise dimanche une marche contre le terrorisme à laquelle des dizaines de milliers de personnes et des personnalités étrangères, dont le président français François[...]

Tunisie : la marche républicaine du Bardo de dimanche déjà controversée

Le président Béji Caïd Essebsi a appelé tous les Tunisiens à venir marcher contre le terrorisme dimanche 29 mars. D’abord plébiscitée par une grande partie de l’opinion,[...]

Le musée du Bardo de Tunis rouvrira vendredi pour les élèves et lundi pour le grand public

Après un premier report, le musée du Bardo de Tunis doit finalement rouvrir ses portes aux écoliers et lycéens vendredi, et exceptionnellement au public lundi, plus d'une semaine après les[...]

Tunisie - Attentat du Bardo : AQMI derrière l'attentat ?

L'Etat islamique avait déjà revendiqué l'attentat du musée du Bardo, responsable de la mort de 21 personnes le 18 mars à Tunis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727083823 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120727083823 from 172.16.0.100