Extension Factory Builder
26/07/2012 à 09:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manuel Valls (d) et le gouverneur de Rabat, Hassan Amrani, le 25 juillet 2012. Manuel Valls (d) et le gouverneur de Rabat, Hassan Amrani, le 25 juillet 2012. © AFP

Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, a débuté, mercredi 25 juillet, une visite au Maroc, la première d'un ministre régalien du nouveau pouvoir socialiste en place à Paris. Au menu : coopération sécuritaire et lutte anti-drogue entre les deux pays.

Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, est arrivé mercredi soir à Rabat. Accompagné de responsables de la police et de la gendarmerie, il aura jeudi des entretiens avec le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, ainsi qu'avec le ministre des Affaires étrangères, Saadeddine El Othmani.

Une audience est également prévue avec le roi Mohammed VI. Dans la matinée, le ministre français rencontrera également son homologue Mohand Laenser, avec qui il participera à une rencontre avec les élèves de l'Institut royal de police et de l'Institut royal de l'administration territoriale marocaine.

Immigration

Au cours de cette visite, il sera notamment question de coopération sécuritaire et de lutte anti-drogue, un axe important de la coopération France-Maroc.

L'ancien gouvernement français de droite souhaitait négocier un accord de gestion concerté des flux migratoires avec le Maroc. Le chef de la diplomatie marocaine a pour sa part indiqué mardi que son pays refusait « de jouer le rôle de gendarme de l'Europe ».

En 2010, 463 000 Marocains détenaient un titre de séjour en France. Il s'agit de la deuxième communauté étrangère (hors UE) après les Algériens. Les ressortissants du royaume chérifien arrivaient en troisième position en matière de délivrance de visas après les Russes et les Chinois.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

La décision est tombée comme un couperet. Le roi du Maroc vient de désavouer le ministre de la Jeunesse et des Sports et demande l'ouverture d'une enquête approfondie sur le scandale de la pelouse du [...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Les pays africains les plus "risqués" pour les entreprises

 Le cabinet de conseil Control Risks présente l'édition 2015 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et économiques à travers le monde. Intitulée "le nouveau[...]

Burkina : Blaise Compaoré, jours tranquilles à Casablanca

C'est dans une vaste villa mise à leur disposition par un ami du couple et située non loin de Casablanca que, selon nos informations, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré et son[...]

Maroc : après la disparition d'Ahmed Zaïdi, naufrage ou renaissance de l'USFP ?

La disparition tragique du député marocain Ahmed Zaïdi a conforté ses camarades dans leur décision de quitter l'Union socialiste des forces populaires (USFP). [...]

Le marocain Best Financière entre au capital de l'ivoirien CDCI

Co-leader de la grande distribution en Côte d'Ivoire avec 127 magasins, CDCI accueille à son tour de table son alter-ego marocain Best Financière ainsi que le capital-investisseur Amethis. De quoi doper sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers