Extension Factory Builder
26/07/2012 à 09:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manuel Valls (d) et le gouverneur de Rabat, Hassan Amrani, le 25 juillet 2012. Manuel Valls (d) et le gouverneur de Rabat, Hassan Amrani, le 25 juillet 2012. © AFP

Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, a débuté, mercredi 25 juillet, une visite au Maroc, la première d'un ministre régalien du nouveau pouvoir socialiste en place à Paris. Au menu : coopération sécuritaire et lutte anti-drogue entre les deux pays.

Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, est arrivé mercredi soir à Rabat. Accompagné de responsables de la police et de la gendarmerie, il aura jeudi des entretiens avec le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, ainsi qu'avec le ministre des Affaires étrangères, Saadeddine El Othmani.

Une audience est également prévue avec le roi Mohammed VI. Dans la matinée, le ministre français rencontrera également son homologue Mohand Laenser, avec qui il participera à une rencontre avec les élèves de l'Institut royal de police et de l'Institut royal de l'administration territoriale marocaine.

Immigration

Au cours de cette visite, il sera notamment question de coopération sécuritaire et de lutte anti-drogue, un axe important de la coopération France-Maroc.

L'ancien gouvernement français de droite souhaitait négocier un accord de gestion concerté des flux migratoires avec le Maroc. Le chef de la diplomatie marocaine a pour sa part indiqué mardi que son pays refusait « de jouer le rôle de gendarme de l'Europe ».

En 2010, 463 000 Marocains détenaient un titre de séjour en France. Il s'agit de la deuxième communauté étrangère (hors UE) après les Algériens. Les ressortissants du royaume chérifien arrivaient en troisième position en matière de délivrance de visas après les Russes et les Chinois.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec[...]

Vidéo : jusqu'où ira la crise diplomatique franco-marocaine ?

Tout a commencé il y a près d'un an, le 20 février 2014, lorsque des policiers porteurs d'une convocation adressée par un juge d'instruction au directeur de la sécurité intérieure[...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

France-Maroc : Salaheddine Mezouar reporte sa visite à Paris

Prévue vendredi prochain, la visite en France du ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, censée débloquer la crise diplomatique entre Paris et Rabat, a été[...]

Six ans de prison requis en France à l'encontre d'un "cyberjihadiste" marocain

Devant le tribunal correctionnel de Paris, le procureur a requis mardi six ans de prison et une interdiction définitive du territoire français à l'encontre de Fahd Jobrani, un "cyberjihadiste"[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

Mezouar à Paris : réconciliation en vue entre le Maroc et la France ?

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, sera à Paris vendredi 23 janvier. Objectif : "Surmonter définitivement et durablement les obstacles qui entravent la[...]

Le Maroc répond à l'appel du large

Le littoral marocain, c'est 3 500 km de côtes cernées par le désert et les montagnes. Un espace stratégique pour le royaume, qui, en développant la pêche et le commerce[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120726084037 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120726084037 from 172.16.0.100