Extension Factory Builder
25/07/2012 à 19:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alassane Ouattara sur le plateau de TV 5 Monde, le 25 juillet 2012. Alassane Ouattara sur le plateau de TV 5 Monde, le 25 juillet 2012. © J.A./TV 5 Monde

Alors qu'il est en visite en France, où il doit rencontrer ce jeudi son homologue François Hollande, le président ivoirien Alassane Ouattara est revenu sur les violences du 20 juillet à Duékoué (Ouest). Assurant qu'une commission d'enquête était sur pied pour que toute la lumière soit faite sur les événements, et que les coupables seraient punis.

Alors qu’aucun de ses partisans n’est encore poursuivi pour crime de sang pendant la crise postélectorale de 2010-2011, le président ivoirien n’a pas hésité à le réaffirmer haut et fort, mercredi 25 juillet sur TV5 Monde : personne ne sera épargné par la justice ivoirienne, notamment pour les récentes exactions commises près de Duékoué.

Selon l’ONU, au moins sept personnes – une dizaine selon des ONG - ont été tuées et quarante blessées le 20 juillet quand, en représailles au meurtre de cinq habitants d’un quartier peuplé surtout de Malinkés, une foule comprenant vraisemblablement des soldats ivoiriens des FRCI et des supplétifs dozos (chasseurs traditionnels), a attaqué un camp de déplacés abritant surtout des Guérés, considérés comme pro-Gbagbo.

« Ce qui s'est passé à Duékoué est parti d'un acte criminel, que je condamne. Ensuite, un groupe de population a voulu se venger. Ceci est inadmissible. On ne peut pas faire justice soi-même », a affirmé le président ivoirien. « Je condamne la violence. J'ai mis en place une commission d'enquête, nous aurons ses conclusions et nul ne sera épargné », a-t-il ajouté, à la veille d’une rencontre, jeudi, avec son homologue français François Hollande.

Impunité prégnante

L’attaque a suscité une levée de boucliers de la part des organisations des droits de l’homme qui estiment que l’impunité règne toujours en Côte d’Ivoire, plus d’un an après la chute de Laurent Gbagbo. Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo, a de son côté accusé mercredi l'armée d'avoir pris part à l'attaque meurtrière du 20 juillet, devant des Casques bleus restés impassibles, et a dénoncé un massacre.

« Les autorités ivoiriennes et l'Onuci (la mission onusienne dans le pays) sont responsables de ce drame par leur légèreté, pour ne pas dire leur connivence dans la gestion de ces événements », a affirmé le FPI dans une déclaration, à Abidjan.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Chine : le jeu des 200 familles

Article pr�c�dent :
Syrie : "game over" pour Bachar al-Assad ?

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : vers une convention alternative des frondeurs du PDCI

Côte d'Ivoire : vers une convention alternative des frondeurs du PDCI

La crise consécutive à "l'appel de Daoukro" n'en finit pas de secouer le PDCI. Quatre opposants au leadership d'Henri Konan Bédié ont annoncé jeudi qu'ils boycotteront le prochain congr[...]

Côte d'Ivoire : les déclarations phares du procès des pro-Gbagbo

La première phase du procès des 83 accusés pro-Gbagbo poursuivis pour "atteinte à la sûreté de l'État" devant la Cour d'assises d'Abidjan s'est achevée lundi par la[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

La Côte d'Ivoire lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Au terme d'un "roadshow" débuté le 16 février, la Côte d'Ivoire a lancé le 24 février son Eurobond d'un milliard de dollars. La demande des investisseurs a dépassé[...]

Côte d'Ivoire : Égypte, Qatar, Arabie saoudite... Renard a l'embarras du choix

Champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire le 8 février, Hervé Renard (46 ans) est sous contrat avec les Éléphants jusqu’au 31 juillet 2016. Mais le Français suscite de[...]

Côte d'Ivoire - Simone Gbagbo : "Je ne sais pas ce qu'on me reproche"

L'ex-Première dame ivoirienne, accusée d'atteinte à la sûreté de l'État, a clamé son innocence lundi devant la Cour d'assises d'Abidjan. Elle a aussi réaffirmé que son[...]

Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo à la barre trois ans après son arrestation

Accusée, comme 82 autre personnalités pro-Gbagbo, d'"atteinte à la sûreté de l'État", Simone Gbagbo comparaît ce lundi devant la cour d'assises d'Abidjan. Sa [...]

Côte d'Ivoire : Simone Gbagbo, une femme puissante

Accusée d'"atteinte à la sûreté de l'État", Simone Gbagbo doit être entendue lundi à son procès, où elle doit s'exprimer pour la première fois[...]

Côte d'Ivoire : l'audition de Simone Gbagbo attendue au procès sur la crise postélectorale

Accusée d'"atteinte à la sûreté de l’État", l'ex-Première dame Simone Gbagbo sera entendue lundi à Abidjan lors du procès-fleuve sur la crise[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725194240 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725194240 from 172.16.0.100