Extension Factory Builder
25/07/2012 à 19:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alassane Ouattara sur le plateau de TV 5 Monde, le 25 juillet 2012. Alassane Ouattara sur le plateau de TV 5 Monde, le 25 juillet 2012. © J.A./TV 5 Monde

Alors qu'il est en visite en France, où il doit rencontrer ce jeudi son homologue François Hollande, le président ivoirien Alassane Ouattara est revenu sur les violences du 20 juillet à Duékoué (Ouest). Assurant qu'une commission d'enquête était sur pied pour que toute la lumière soit faite sur les événements, et que les coupables seraient punis.

Alors qu’aucun de ses partisans n’est encore poursuivi pour crime de sang pendant la crise postélectorale de 2010-2011, le président ivoirien n’a pas hésité à le réaffirmer haut et fort, mercredi 25 juillet sur TV5 Monde : personne ne sera épargné par la justice ivoirienne, notamment pour les récentes exactions commises près de Duékoué.

Selon l’ONU, au moins sept personnes – une dizaine selon des ONG - ont été tuées et quarante blessées le 20 juillet quand, en représailles au meurtre de cinq habitants d’un quartier peuplé surtout de Malinkés, une foule comprenant vraisemblablement des soldats ivoiriens des FRCI et des supplétifs dozos (chasseurs traditionnels), a attaqué un camp de déplacés abritant surtout des Guérés, considérés comme pro-Gbagbo.

« Ce qui s'est passé à Duékoué est parti d'un acte criminel, que je condamne. Ensuite, un groupe de population a voulu se venger. Ceci est inadmissible. On ne peut pas faire justice soi-même », a affirmé le président ivoirien. « Je condamne la violence. J'ai mis en place une commission d'enquête, nous aurons ses conclusions et nul ne sera épargné », a-t-il ajouté, à la veille d’une rencontre, jeudi, avec son homologue français François Hollande.

Impunité prégnante

L’attaque a suscité une levée de boucliers de la part des organisations des droits de l’homme qui estiment que l’impunité règne toujours en Côte d’Ivoire, plus d’un an après la chute de Laurent Gbagbo. Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo, a de son côté accusé mercredi l'armée d'avoir pris part à l'attaque meurtrière du 20 juillet, devant des Casques bleus restés impassibles, et a dénoncé un massacre.

« Les autorités ivoiriennes et l'Onuci (la mission onusienne dans le pays) sont responsables de ce drame par leur légèreté, pour ne pas dire leur connivence dans la gestion de ces événements », a affirmé le FPI dans une déclaration, à Abidjan.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques son[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers