Extension Factory Builder
25/07/2012 à 17:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sarah Attar est l'une des deux Saoudiennes participant aux Jeux de Londres. Sarah Attar est l'une des deux Saoudiennes participant aux Jeux de Londres. © AFP

Le voile islamique fera son apparition officielle aux Jeux olympiques de Londres sous l’impulsion de la Fédération internationale de football association (Fifa) et du Comité international olympique (CIO). Une décision qui fait polémique, mais qui ravit déjà les équipementiers dont certains misent sur le foulard "sportswear".

On ne sait pas encore si les Jeux olympiques de Londres feront date dans l’histoire du sport. Mais ils pourraient déjà marquer de leur empreinte le mouvement olympique et, au passage, la communauté musulmane de la planète sportive.

Alors que sa charte interdit toute démonstration religieuse, le CIO a en effet accepté, le 19 juillet, suite à une décision similaire de la Fifa le 5 juillet, d’autoriser des sportives musulmanes à porter le foulard islamique. Motif, le « hijab » serait d’ordre culturel et non religieux. Habile manière de contourner la règle qui avait de toute façon du plomb dans l’aile : en 2008 aux JO de Pékin, quatorze délégations avaient déjà choisi de braver l’interdit.

>> Lire aussi : "Voilées ou non, les femmes du Golfe débarquent à Londres"

"Hood style hijab"

Au-delà de la polémique qu’elle a suscitée, la décision du CIO devrait en réjouir plus d’un. Au premier rang desquels la styliste néerlandaise Cindy Van den Bremen. En 1999, celle-ci a créé le voile islamique « capuche » ( « hood style hijab », en anglais), après avoir été choquée, lors de ses études, par des cas de jeunes filles voilées exclues de cours d’éducation physique aux Pays-Bas.

Une dizaine d’années plus tard, l’entreprise Capsters pour laquelle elle dessine a fait du « hijab sportwear » son fonds de commerce. Son site internet (capsters.com) propose, en vente en ligne pour quinze à vingt euros, des modèles « pour équipes », « athlétisme », « aérobic », ou encore une gamme réservée aux sports aquatiques.

Des modèles de voile pour la course (G) et pour la natation (D).

© clapsters.com

Nouvelle ère ?

L’apparition du voile sur les terrains olympiques pourrait donc être une étape supplémentaire, en particulier pour Capsters, dans la conquête d’un marché du sport féminin « islamo-compatible » qu’il est bien difficile de chiffrer pour l'instant.

Le 16 juillet, l’entreprise publiait sur sa page Facebook un message dans lequel elle se disait « fière de l’athlète Sarah Attar et de la judokate Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkani, qui seront les premières femmes à concourir aux Jeux olympiques pour l’Arabie Saoudite. »

Les deux jeunes femmes, tout comme, entre autres, Fencer Ibtihaj Muhammad, première athlète voilée à représenter les États-Unis, pourraient devenir de véritables ambassadrices du hijab sportif. Des égéries voilées, en quelque sorte, qui en annoncent à coup sûr d’autres. Couvertes d’or, d’argent ou de bronze...
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de Fra[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725161513 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725161513 from 172.16.0.100