Extension Factory Builder
25/07/2012 à 17:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sarah Attar est l'une des deux Saoudiennes participant aux Jeux de Londres. Sarah Attar est l'une des deux Saoudiennes participant aux Jeux de Londres. © AFP

Le voile islamique fera son apparition officielle aux Jeux olympiques de Londres sous l’impulsion de la Fédération internationale de football association (Fifa) et du Comité international olympique (CIO). Une décision qui fait polémique, mais qui ravit déjà les équipementiers dont certains misent sur le foulard "sportswear".

On ne sait pas encore si les Jeux olympiques de Londres feront date dans l’histoire du sport. Mais ils pourraient déjà marquer de leur empreinte le mouvement olympique et, au passage, la communauté musulmane de la planète sportive.

Alors que sa charte interdit toute démonstration religieuse, le CIO a en effet accepté, le 19 juillet, suite à une décision similaire de la Fifa le 5 juillet, d’autoriser des sportives musulmanes à porter le foulard islamique. Motif, le « hijab » serait d’ordre culturel et non religieux. Habile manière de contourner la règle qui avait de toute façon du plomb dans l’aile : en 2008 aux JO de Pékin, quatorze délégations avaient déjà choisi de braver l’interdit.

>> Lire aussi : "Voilées ou non, les femmes du Golfe débarquent à Londres"

"Hood style hijab"

Au-delà de la polémique qu’elle a suscitée, la décision du CIO devrait en réjouir plus d’un. Au premier rang desquels la styliste néerlandaise Cindy Van den Bremen. En 1999, celle-ci a créé le voile islamique « capuche » ( « hood style hijab », en anglais), après avoir été choquée, lors de ses études, par des cas de jeunes filles voilées exclues de cours d’éducation physique aux Pays-Bas.

Une dizaine d’années plus tard, l’entreprise Capsters pour laquelle elle dessine a fait du « hijab sportwear » son fonds de commerce. Son site internet (capsters.com) propose, en vente en ligne pour quinze à vingt euros, des modèles « pour équipes », « athlétisme », « aérobic », ou encore une gamme réservée aux sports aquatiques.

Des modèles de voile pour la course (G) et pour la natation (D).

© clapsters.com

Nouvelle ère ?

L’apparition du voile sur les terrains olympiques pourrait donc être une étape supplémentaire, en particulier pour Capsters, dans la conquête d’un marché du sport féminin « islamo-compatible » qu’il est bien difficile de chiffrer pour l'instant.

Le 16 juillet, l’entreprise publiait sur sa page Facebook un message dans lequel elle se disait « fière de l’athlète Sarah Attar et de la judokate Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkani, qui seront les premières femmes à concourir aux Jeux olympiques pour l’Arabie Saoudite. »

Les deux jeunes femmes, tout comme, entre autres, Fencer Ibtihaj Muhammad, première athlète voilée à représenter les États-Unis, pourraient devenir de véritables ambassadrices du hijab sportif. Des égéries voilées, en quelque sorte, qui en annoncent à coup sûr d’autres. Couvertes d’or, d’argent ou de bronze...
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola - Dr Eric Leroy : 'L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens'

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers