Extension Factory Builder
25/07/2012 à 12:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien président tchadien Hissène Habré, en 1987. L'ancien président tchadien Hissène Habré, en 1987. © AFP

Des représentants de l'Union africaine (UA) et du Sénégal ont proposé, mardi 24 juillet, de faire juger l'ex-président tchadien Hissène Habré par une Cour d'assises formée de magistrats africains et sénégalais. Une procédure extraordinaire qui serait similaire à celle mise en place au Cambodge pour juger d'anciens responsables khmers rouges.

L'éventualité d'un procès de Hissène Habré à Dakar se rapproche à grands pas. Mardi, des représentants de l'Union africaine (UA) et du Sénégal ont proposé de mettre en place une cour d'assises, qui serait formée de magistrats africains et sénégalais, pour juger l'ancien président tchadien.

« La réunion a examiné les projets d'accord entre l'UA et le gouvernement de la République du Sénégal sur la création de chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises » pour le procès de Hissène Habré, a déclaré à la presse Amadou Baal, directeur de cabinet de la ministre sénégalaise de la Justice, Aminata Touré.

Ces « chambres africaines extraordinaires » sont dans le projet au nombre de quatre, dont deux pour l'instruction et l'accusation en plus d'une Cour d'assises et d'une Cour d'assises d'appel. Elles doivent toutes être présidées par un magistrat africain assisté de deux juges sénégalais, a précisé M. Baal. « Ces instruments seront soumis à l'approbation » du Sénégal et de l'UA, a-t-il ajouté.

Les consultations entre le Sénégal et l'UA avaient débuté vendredi, le jour même de la décision de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye ordonnant à Dakar de juger « sans délai » ou d'extrader Hissène Habré. L'ex président-tchadien réfugié au Sénégal depuis sa chute en 1990, est accusé de génocide commis par son régime (1982-1990).

D'après la CIJ, le Sénégal ne doit cependant poursuivre Hissène Habré que pour les crimes présumés commis après l'entrée en vigueur et la ratification par le Sénégal de la Convention sur la torture, le 26 juin 1987.

Une première en Afrique

Dakar avait accepté de juger Hissène Habré en 2006, à la demande de l'Union africaine (UA), mais n'a jamais organisé de procès. Le nouveau président sénégalais Macky Sall, qui a pris ses fonctions le 2 avril, s'est engagé à plusieurs reprises ce que que Hissène Habré soit jugé à Dakar.

Son engagement contraste avec l'attitude de l'ancien président Abdoulaye Wade. Après avoir accepté la demande de l'UA, il a traîné des pieds, invoquant notamment des questions de compétence de la justice sénégalaise ou des problèmes d'argent.

« C'est notre devoir et obligation de nous astreindre à la tenue d'un tel procès qui sera une première (en Afrique). Nous voulons un procès équitable, juste et transparent. Nous sommes sur la bonne voie », a déclaré Aminata Touré.

Le représentant de l'UA, Robert Dossou, a pour sa part évoqué « l'engagement de l'UA de se tenir à vos côtés (du Sénégal) pour que, pour la première fois, l'Afrique juge l'Afrique. Nous repartons de Dakar avec espoir et confiance ».

« L'accord du Sénégal pour l'établissement d'un tribunal spécial pour juger l'ancien dictateur tchadien Hissène Habré, s'il est mis en oeuvre rapidement, pourrait être un tournant décisif dans la longue campagne pour le traduire en justice », a commenté une coalition d'organisations de défense des droits de l'homme dans un communiqué publié mardi. « Après tant d'années d'efforts et tant de déceptions, les victimes de Hissène Habré pourraient enfin entrevoir la lumière au bout du tunnel », a déclaré Reed Brody, conseiller juridique à Human Rights Watch, organisation membre de cette coalition.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : une 'dizaine' d'opposants en garde à vue après un rassemblement interdit

Sénégal : une "dizaine" d'opposants en garde à vue après un rassemblement interdit

Une "dizaine" d'opposants sénégalais ont été placés en garde à vue après un rassemblement interdit à Dakar contre "les restrictions aux libertés"[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

"Time is now" : Youssou Ndour et J. Martins chantent pour le changement en Afrique

Annoncé depuis plusieurs mois, le titre Times is now de Youssou Ndour et J. Martins a été mis en ligne lundi. Visionné sur Youtube par plus de 30 000 personnes en seulement quatre jours, il appelle[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Sénégal : au procès Karim Wade, Bibo Bourgi seul face à son juge

Jusque-là privé de procès en raison de problèmes de santé, le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, est entendu par la CREI depuis mercredi. Devant une salle[...]

Sénégal : Karim Wade et l'affaire du compte bancaire de Singapour

C'est la pièce maîtresse de l'accusation contre Karim Wade : un compte à Singapour crédité de 71 millions d'euros. L'ancien ministre sénégalais, jugé pour[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points.[...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725111058 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120725111058 from 172.16.0.100