Extension Factory Builder
24/07/2012 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (g), le 20 juillet 2012. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (g), le 20 juillet 2012. © AFP

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, doit effectuer une tournée en Afrique de l'Ouest à partir de la fin de la semaine. Il pourrait se rendre au Sénégal, au Niger et en Mauritanie, voire en Guinée ou au Burkina Faso.

Une dizaine de jours après sa courte visite à Alger, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, continue sa tournée dans les pays africains concernés par la crise malienne. Mardi 23 juillet, le Quai d'Orsay a annoncé qu'il allait effectuer, en fin de semaine, une tournée dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest. S'il l'on sait qu'il sera largement question du Mali lors de ce périple, aucune précision n'a été apportée sur les étapes et dates précises de la tournée.

Le Sénégal, le Niger, la Mauritanie, voire la Guinée ou le Burkina Faso pourraient faire partie des pays visités par Laurent Fabius. Le ministre pourrait par ailleurs être accompagné de son ministre délégué au Développement, Pascal Canfin.

Sensibiliser les partenaires européens

La France s'active depuis plusieurs mois à propos du Sahel, devenue une zone de très forte instabilité en raison de la situation au Mali. Elle tente notamment de sensibiliser ses partenaires européens à des actions humanitaires et de développement dans la région.

« Là-bas, il y a une situation humanitaire très difficile et il faut que l'Union européenne apporte son aide », avait souligné, lundi, à Bruxelles, le chef de la diplomatie française, en évoquant une visite dans les pays voisins du Mali en fin de semaine.

Le nord du Mali est occupé par plusieurs groupes armés proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui détient des otages européens dans la région du Sahel.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide plurian[...]

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme[...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation[...]

RDC : à Beni, Kabila promet de "vaincre" les ADF

Lors de son adresse à la population de Beni, Joseph Kabila a déclaré vendredi que la RDC allait vaincre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables de récents[...]

Ebola - Report de la CAN 2015 : la CAF dément "l'accord de principe"

La Confédération africaine de football (CAF) a démenti vendredi "l'accord de principe" annoncé par un quotidien marocain à propos d'un report de la Coupe d'Afrique des nations en raison[...]

Nigeria : triple attentat à Gombe, au moins 8 morts et 34 blessés

Trois bombes ont explosé vendredi matin à une heure de grande affluence dans une gare routière de Gombe, dans le nord-est du Nigeria. Le triple attentat a causé la mort d'au moins huit personnes et fait[...]

Somalie : l'Amisom juge déséquilibré un rapport de HRW

La Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a jugé déséquilibré un rapport de Human Rights Watch qui accuse ses soldats de viols et d'exploitation de femmes et de jeunes filles sur leurs bases[...]

Burkina - En direct : le chef d'état-major des armées annonce qu'il dirigera la transition

Après la démission de Blaise Compaoré, le chef d'état-major des armées, le général Honoré Nabéré Traoré, a déclaré qu'il dirigera la[...]

Burkina : le jour d'après

Après les violentes manifestations de jeudi, la situation reste très confuse ce vendredi matin au Burkina. Blaise Compaoré n'a pas l'intention de démissionner, une transition a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers