Extension Factory Builder
24/07/2012 à 11:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (G), et son épouse Jany. Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (G), et son épouse Jany. © AFP

L’escapade tunisienne de Jean-Marie et Jany Le Pen, au mois de juin dernier, a été financée par Khalifa Harb, un homme d’affaires autrefois proche de Mouammar Kadhafi.

Leur petite virée touristique à Hammamet a fait scandale en Tunisie, au mois de juin. Il faut dire que Jean-Marie Le Pen et son épouse Jany n’étaient pas passés inaperçus en descendant au Sinbad, un établissement très prisé de la jet-set tunisienne. Plusieurs responsables politiques, au premier rang desquels Abdelwaheb el-Hani, président du parti « El Majd », avaient même publiquement demandé à ce que les deux touristes « frontistes » quittent le pays.

Mais ces vacances controversées continuent de faire des vagues. Comme le rapporte Lepoint.fr, le couple Le Pen a en effet été invité par Khalifa Harb, ancien bras droit financier de l’ex-dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Cet homme d’affaires sulfureux aurait notamment été en charge des investissements de l’ancien « Guide » libyen en Europe. Il est aussi le fondateur et inamovible directeur de la chambre de commerce belgo-libyenne.

"Dans ces pays-là..."

Jean-Marie Le Pen a confirmé l’information à l’hebdomadaire français : « J'ai été invité à l'anniversaire de son épouse, Salima, qui est une amie à moi. Ce n'est pas parce que Kadhafi a été assassiné que je dois m'abstenir de toute relation ou de réunions familiales avec ses proches. Vous savez, moi, je suis un homme naïf, je ne suis pas comme vous, les journalistes, je n'ai pas les mêmes connaissances que vous ! »

Durant leur séjour en Tunisie, tous les frais de Jean-Marie et Jany Le Pen ont été pris en charge par Khalifa Harb. « Oui, Madame, vous savez, dans ces pays-là, quand on vous invite, ce n'est jamais à vos frais ! », commente cyniquement le président d’honneur du Front National. Nul doute que les Tunisiens apprécieront.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : fusillade dans la caserne de Bouchoucha à Tunis, sept militaires tués

Un soldat tunisien a ouvert le feu lundi matin sur d'autres soldats, dans la caserne de Bouchoucha, à Tunis. Au moins sept militaires ont été tués et d'autres blessés, selon le ministère[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers