Extension Factory Builder
24/07/2012 à 11:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (G), et son épouse Jany. Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen (G), et son épouse Jany. © AFP

L’escapade tunisienne de Jean-Marie et Jany Le Pen, au mois de juin dernier, a été financée par Khalifa Harb, un homme d’affaires autrefois proche de Mouammar Kadhafi.

Leur petite virée touristique à Hammamet a fait scandale en Tunisie, au mois de juin. Il faut dire que Jean-Marie Le Pen et son épouse Jany n’étaient pas passés inaperçus en descendant au Sinbad, un établissement très prisé de la jet-set tunisienne. Plusieurs responsables politiques, au premier rang desquels Abdelwaheb el-Hani, président du parti « El Majd », avaient même publiquement demandé à ce que les deux touristes « frontistes » quittent le pays.

Mais ces vacances controversées continuent de faire des vagues. Comme le rapporte Lepoint.fr, le couple Le Pen a en effet été invité par Khalifa Harb, ancien bras droit financier de l’ex-dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Cet homme d’affaires sulfureux aurait notamment été en charge des investissements de l’ancien « Guide » libyen en Europe. Il est aussi le fondateur et inamovible directeur de la chambre de commerce belgo-libyenne.

"Dans ces pays-là..."

Jean-Marie Le Pen a confirmé l’information à l’hebdomadaire français : « J'ai été invité à l'anniversaire de son épouse, Salima, qui est une amie à moi. Ce n'est pas parce que Kadhafi a été assassiné que je dois m'abstenir de toute relation ou de réunions familiales avec ses proches. Vous savez, moi, je suis un homme naïf, je ne suis pas comme vous, les journalistes, je n'ai pas les mêmes connaissances que vous ! »

Durant leur séjour en Tunisie, tous les frais de Jean-Marie et Jany Le Pen ont été pris en charge par Khalifa Harb. « Oui, Madame, vous savez, dans ces pays-là, quand on vous invite, ce n'est jamais à vos frais ! », commente cyniquement le président d’honneur du Front National. Nul doute que les Tunisiens apprécieront.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki[...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Documentaire : trois garçons, une fille et la révolution

Mêlant fiction et réalité, la réalisatrice Raja Amari raconte les prémices et le déroulement de la révolution tunisienne à travers quelques documents d'archives,[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, mercredi, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Tunisie : Nidaa Tounes dit avoir trouvé une majorité sans les islamistes

Le parti anti-islamiste Nidaa Tounès est en mesure de former une coalition majoritaire au Parlement pour gouverner sans avoir à nouer une alliance contre-nature avec les islamistes d'Ennahdha, a affirmé[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers