Extension Factory Builder
23/07/2012 à 19:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'attaque du 27 juillet a fait au moins sept morts et plusieurs dizaines de blessés. L'attaque du 27 juillet a fait au moins sept morts et plusieurs dizaines de blessés. © Sia Kambou/AFP

La réconciliation ivoirienne est-elle un vain mot ou un voeu pieux ? De nombreuses sources, relayées par la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho), accusent les FRCI d'avoir participé à l'attaque contre un camp de déplacés près de Duékoué, le 20 juillet. Bilan : au moins sept morts, selon l'ONU, une dizaine, selon l'ONG.

Et si rien n’avait vraiment changé dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire avec l’arrivée de Alassane Ouattara au pouvoir - tout au plus une simple inversion des rôles ? Si la question est gênante, elle n'est sûrement pas dénuée de pertinence à l'heure d'évaluer la politique de réconciliation nationale que les autorités ont promise. De fait, près de Duékoué, vendredi 20 juillet, l’attaque du camp de Nahibly, plein de déplacés de la crise postélectorale de 2010-2011 et issus « en majorité de l’ethnie guéré », a fait au moins sept morts, selon l’ONU. Neuf, selon des sources locales consultées par l'AFP.

Le massacre s’explique par des représailles après la mort de quatre personnes dans un quartier malinké (ou dioula, ethnie originaire du Nord) de Duékoué. Le gouvernement et l’Onuci, dont les militaires ont dit avoir été débordés par la foule des assaillants, se rejettent la responsabilité du drame. Mais la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (Lidho) semble pencher vers la thèse de l’implication de militaires des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), donc du gouvernement.

"Éléments identifiés"

L’attaque a été menée par « des assaillants composés de jeunes Malinkés, avec le soutien des chasseurs traditionnels appelés "dozos" et d’éléments identifiés comme membres des FRCI », indique un communiqué de l’organisation écrit par son président, René Legré Hokou. La Lidho « est profondément indignée par la passivité coupable tant des soldats onusiens que des forces de sécurité ivoiriennes qui ont abandonné des populations civiles entre les mains des assaillants », poursuit le document, qui qualifie les faits de « barbarie ».

Selon la Lidho, l’attaque s’est en effet soldée par « au moins une dizaine de morts dont un homme brûlé vif, des dizaines de blessés, des personnes enlevées et plusieurs personnes réfugiées dans les forêts ». Des déplacés et d’autres sources locales interrogées par l`AFP ont confirmé que des FRCI ont pris part à l’assaut. L’ONG « interpelle » le président Alassane Ouattara et le chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), Bert Koenders, sur « leur responsabilité de protection et de secours humanitaires ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

L'artiste ivoirien Ouattara Watts expose jusqu'au 5 mai à Paris. L'occasion de revenir sur l'œuvre de celui qui fréquenta le génie de l'art contemporain Basquiat à la fin de sa vie.[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Côte d'Ivoire : Yasmina Ouégnin, de l'assurance à revendre

À 35 ans, la plus jeune députée du pays est aussi la cadette de l'ex-directeur du protocole d'Houphouët-Boigny. Rencontre avec Yasmina Ouégnin, une élue parfois...[...]

Côte d'Ivoire : la star du reggae Alpha Blondy se mue en conteur sur sa radio

Chaque soir à la radio, Alpha Blondy fait la lecture d'un livre, qu'il termine en plusieurs jours. Sur sa propre station lancée en mars dernier, le reggaeman ivoirien s'est mué en conteur pour inciter les[...]

Côte d'Ivoire : personne ne sera plus transféré à la CPI, selon Ouattara

Les suspects des crimes commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire seront jugés dans le pays, a annoncé dimanche le président Ouattara. Qui se refuse à tout[...]

Abraaj lève 990 millions de dollars pour investir en Afrique subsaharienne

Le capital-investisseur spécialisé dans les pays émergents, Abraaj, a annoncé le closing final de Abraaj Africa Fund III, son troisième fonds pour l'Afrique subsaharienne mais le premier[...]

Abidjan autorisé à effectuer des vols directs vers les États-Unis

Après quinze ans d'efforts, l'aéroport d'Abidjan vient d'obtenir la certification de l'Agence nationale américaine de sécurité dans les transports, qui autorise désormais les vols directs[...]

Richard Bielle, CFAO : "Notre histoire, c'est l'Afrique. Notre projet, c'est l'Afrique"

Spécialiste de l'automobile et de la pharmacie, le géant de la distribution est en pleine mutation. Dans quelques mois, il ouvrira son premier hypermarché Carrefour en Côte d'Ivoire. Récit[...]

Crise au FPI : 4 ans après la chute de Gbagbo, les caciques de l'ancien régime ont choisi leur camp

Il y a quatre ans, le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo était arrêté à Abidjan. Aujourd'hui, son parti, le FPI, est au bord de l'implosion. Pris dans une guerre de leadership, les barons de l'ancien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120723190642 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120723190642 from 172.16.0.100