Extension Factory Builder
23/07/2012 à 19:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'attaque du 27 juillet a fait au moins sept morts et plusieurs dizaines de blessés. L'attaque du 27 juillet a fait au moins sept morts et plusieurs dizaines de blessés. © Sia Kambou/AFP

La réconciliation ivoirienne est-elle un vain mot ou un voeu pieux ? De nombreuses sources, relayées par la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho), accusent les FRCI d'avoir participé à l'attaque contre un camp de déplacés près de Duékoué, le 20 juillet. Bilan : au moins sept morts, selon l'ONU, une dizaine, selon l'ONG.

Et si rien n’avait vraiment changé dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire avec l’arrivée de Alassane Ouattara au pouvoir - tout au plus une simple inversion des rôles ? Si la question est gênante, elle n'est sûrement pas dénuée de pertinence à l'heure d'évaluer la politique de réconciliation nationale que les autorités ont promise. De fait, près de Duékoué, vendredi 20 juillet, l’attaque du camp de Nahibly, plein de déplacés de la crise postélectorale de 2010-2011 et issus « en majorité de l’ethnie guéré », a fait au moins sept morts, selon l’ONU. Neuf, selon des sources locales consultées par l'AFP.

Le massacre s’explique par des représailles après la mort de quatre personnes dans un quartier malinké (ou dioula, ethnie originaire du Nord) de Duékoué. Le gouvernement et l’Onuci, dont les militaires ont dit avoir été débordés par la foule des assaillants, se rejettent la responsabilité du drame. Mais la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (Lidho) semble pencher vers la thèse de l’implication de militaires des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), donc du gouvernement.

"Éléments identifiés"

L’attaque a été menée par « des assaillants composés de jeunes Malinkés, avec le soutien des chasseurs traditionnels appelés "dozos" et d’éléments identifiés comme membres des FRCI », indique un communiqué de l’organisation écrit par son président, René Legré Hokou. La Lidho « est profondément indignée par la passivité coupable tant des soldats onusiens que des forces de sécurité ivoiriennes qui ont abandonné des populations civiles entre les mains des assaillants », poursuit le document, qui qualifie les faits de « barbarie ».

Selon la Lidho, l’attaque s’est en effet soldée par « au moins une dizaine de morts dont un homme brûlé vif, des dizaines de blessés, des personnes enlevées et plusieurs personnes réfugiées dans les forêts ». Des déplacés et d’autres sources locales interrogées par l`AFP ont confirmé que des FRCI ont pris part à l’assaut. L’ONG « interpelle » le président Alassane Ouattara et le chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), Bert Koenders, sur « leur responsabilité de protection et de secours humanitaires ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Le génie des 'Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire'

Le génie des "Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire"

Voilà une heureuse habitude que semble prendre le musée du Quai Branly, à Paris : programmer des expositions internationales qui bousculent totalement l'approche actuelle de l'art africain tradition[...]

Football : finalement, Yaya Touré poursuit l'aventure à Manchester City

Alors que son départ avait été annoncé, Yaya Touré ne s'en ira pas à la saison prochaine, selon les médias britanniques : l'international ivoirien reste à Manchester City.[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à[...]

Côte d'Ivoire : Pascal Affi N'Guessan désigné candidat du FPI à la présidentielle

Le 4e congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) a entériné vendredi la candidature de Pascal Affi N'Guessan à la présidentielle d'octobre.[...]

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Le prix de l'électricité va augmenter en Côte d'Ivoire à partir du 1er juin. Les consommateurs, mécontents, craignent que cette hausse ne se répercute sur le prix des produits de la vie[...]

Côte d'Ivoire : Soro à Casablanca sans... Bakayoko

Tous les deux invités, seul Guillaume Soro a finalement fait le déplacement à Casablanca pour le mariage d'Assaita Chaffi, l'une des filles de Moustapha Chaffi, le conseiller spécial de Blaise [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers