Extension Factory Builder
23/07/2012 à 18:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un membre du groupe islamiste Ansar Eddine, le 24 avril 2012 près de Tombouctou. Un membre du groupe islamiste Ansar Eddine, le 24 avril 2012 près de Tombouctou. © AFP

Selon une déclaration commune adoptée le 23 juillet par les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE), Bruxelles pourrait soutenir une intervention de la Cedeao sous mandat de l'ONU, à plusieurs conditions. Qu'elle soit bien préparée, et mise sur pied en concertation avec l'Union africaine (UA) et un gouvernement d'union nationale à Bamako.

Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union européenne aux Affaires étrangères a été chargée par les gouvernements européens de faire « des propositions concrètes » quant à un possible « déploiement d’une force de stabilisation de la Cedeao au Mali bien préparée, sous mandat de l’ONU et en concertation avec un gouvernement d’union nationale et l’Union africaine. »

D’après la déclaration commune adoptée par les ministres des Affaires étrangères de l’Union, l’UE se dit également prête « à adopter des sanctions ciblées à l'encontre de ceux qui continueraient à menacer le processus de transition démocratique, la paix, la sécurité et la stabilité au Mali. »

Inquiète de la situation au Nord-Mali, contrôlé par des groupes islamistes tels Ansar-Eddine et le Mujao, l’UE, se dit préoccupée « par la lenteur des progrès de la transition politique à Bamako », progrès selon elle « nécessaires pour assurer le retour effectif à l’ordre constitutionnel et la stabilité au Nord du pays. »

Reprise graduelle de la coopération

L’UE a enfin demandé à la Commission européenne de faire des propositions en vue d’une reprise graduelle de « la coopération au développement y compris le soutien au processus électoral » pour accompagner de « façon incitative la mise en œuvre par un gouvernement d’union nationale d’une feuille de route consensuelle dès que les conditions seront réunies ».

Cheick Modibo Diarra, Premier ministre depuis le 17 avril, critiqué tant au niveau national qu’international pour n’avoir pas su assoir son autorité dans cette crise, promet « un cadre consultatif comprenant toutes les forces vives » afin de mettre en place un gouvernement d’union nationale.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Mali : au moins trois morts dans une manifestation anti-Minusma à Gao

Au moins trois personnes ont été tuées mardi à Gao, dans le nord du Mali, pendant une manifestation contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), accusée de tenter d'affaiblir des groupes[...]

Mali : que viennent faire les leaders de la société civile en Europe ?

Une délégation de la société civile malienne est attendue lundi à Paris où elle doit avoir des échanges avec les autorités françaises, avant de se rendre en Allemagne[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Deux ans après l'opération Serval, où en est l'armée malienne ?

Le 11 janvier 2013, l'armée française intervenait au Mali pour aider les militaires maliens à défendre leur territoire face à l'assaut des groupes jihadistes vers le sud du pays. Deux ans plus[...]

Le Mali refuse d'inhumer Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher à Paris

Amédy Coulibaly, le preneur d'otages du supermarché casher de Paris, devait être enterré au Mali, pays où ses parents sont nés. Mais, selon le quotidien français "Le[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Mali : Modibo Keïta, un nouveau Premier ministre cool et old school

À peine nommé Premier ministre du Mali, Modibo Keïta a déjà réussi un exploit : contenter simultanément le gouvernement, l'opposition et les groupes armés. Cela[...]

Fin de l'épidémie d'Ebola au Mali

Après plus quarante jours de surveillance sans cas confirmés, le Mali en a officiellement fini dimanche avec l'épidémie d'Ebola sur son territoire.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120723165708 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120723165708 from 172.16.0.100