Extension Factory Builder
20/07/2012 à 19:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un convoi de FRCI en avril. Un convoi de FRCI en avril. © AFP

Dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 juillet, quatre personnes ont été tuées à Duékoué. En représailles, des habitants de cette ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire s'en sont pris à un camp de déplacés.

C'est un braquage meurtrier, dans la nuit de jeudi à vendredi, qui serait à l'origine des violences qui ont eu lieu dans la ville de Duékoué, dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Si aucun bilan n'est disponible dans l'immédiat, une source médicale sur place fait état de plusieurs dizaines de blessés.

L'attaque, qui a eu lieu dans le quartier Kôkôma de Duékoué, majoritairement malinké (ethnie du nord du pays), aurait coûté la vie à quatre personnes, selon plusieurs sources, locales et internationales. Pour se venger, des jeunes de Kôkôma, accompagnés de militaires des Forces républicaines (FRCI) et de dozos (chasseurs traditionnels) se sont rendus à l'entrée de la ville et ont pris d'assaut un camp de déplacés de Niambly, gardé par l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci), où sont hébergés des autochtones guérés, réfugiés à la suite de la crise postélectorale de 2010-2011.

Selon plusieurs sources sécuritaires, les assaillants ont incendié le camp, après en avoir détruit l'entrée. Les violences qui ont suivi auraient fait plusieurs dizaines de blessés à l'arme blanche, a indiqué un membre du personnel de l'hôpital de Duékoué. L'attaque du camp a donné lieu à des scènes de panique, contraignant les gens à fuir. De nombreuses personnes se seraient réfugiées à l'hôpital, tandis que d'autres, selon des sources locales, cherchaient refuge à la mission catholique de Duékoué ou ailleurs dans la ville.

Un employé du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a affirmé entendre des coups de feu dans la matinée de vendredi. Du côté des FRCI, c'est la chasse aux responsable des quatre morts. « Nous n'avons pas encore mis la main sur eux », a affirmé un militaire.

Région instable

Un an après la crise postélectorale ivoirienne - qui de décembre 2010-avril 2011, a fait quelque 3 000 morts - l'incident rappelle que dans cette région la paix reste fragile. Les tensions ethniques entre Malinkés (considérés comme pro-Ouattara) et Guérés (considérés comme pro-Gbagbo) sur fond de conflit foncier en font la région la plus instable du pays.

Près de la frontière avec le Liberia, plusieurs attaques contre des villages ont fait début juin plus d'une vingtaine de morts, dont sept Casques bleus nigériens. S'en est suivi le déplacement de quelque 13 000 personnes. Alassane Ouattara avait alors accusé ouvertement les forces pro-Gbagbo basées au Liberia.

Ces tensions préoccupent l'ONU. Dans son dernier rapport du Conseil de sécurité, présenté cette semaine, l'Organisation a dit observer avec inquiétude la situation sécuritaire qui ne cesse de se dégrader dans l'Ouest.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Dobet Gnahoré, chanteuse polyglotte et cosmopolite

Côte d'Ivoire : Dobet Gnahoré, chanteuse polyglotte et cosmopolite

Bété, malinké, dida, lingala, créole, français, anglais... Le répertoire de la chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré semble n'avoir pas de limites. Et gagne en épaisseur[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Daniel Kablan Duncan : en Côte d'Ivoire, "nul n'échappera à la justice"

Aujourd'hui Charles Blé Goudé, demain Simone Gbagbo... Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, insiste sur la nécessité de juger tous les acteurs de la crise postélectorale.[...]

Côte d'Ivoire : le gouvernement lance les travaux aux urgences du CHU de Cocody

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, le ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, a annoncé à l’issue du conseil[...]

"Run", le premier film sur la crise en Côte d'Ivoire, sélectionné au Festival de Cannes

"Run", le film du réalisateur franco-ivoirien de 42 ans Philippe Lacôte a été sélectionné au Festival de Cannes 2014, dans la catégorie "Un certain regard".[...]

Côte d'Ivoire : Total découvre du pétrole

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour le groupe[...]

Côte d'Ivoire : dix ans après, l'enquête patine dans la disparition de Guy-André Kieffer

L'enquête au sujet de la disparition du journaliste indépendant Guy-André Kieffer en Côte d'Ivoire, le 16 avril 2004, est toujours au point mort. Si les soupçons se sont orientés vers des[...]

Côte d'Ivoire : le FPI est prêt à reprendre le dialogue... sous conditions

Les joutes verbales continuent entre le Front populaire ivoirien et le gouvernement en Côte d'Ivoire. Mardi, le parti de Laurent Gbagbo s'est déclaré prêt à reprendre le dialogue. Sous[...]

Côte d'Ivoire : Yaya Touré sera présent au Mondial

Blessé dimanche, l'international ivoirien Yaya Touré ne sera indisponible qu'environ deux grosses semaines, à en croire le manager de son club. Une bonne nouvelle pour la Côte d'Ivoire qui pourra compter[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers