Extension Factory Builder
20/07/2012 à 12:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
le groupe armé Mujao menaçait de tuer un otage espagnol aujourd'hui libéré. le groupe armé Mujao menaçait de tuer un otage espagnol aujourd'hui libéré. © AFP

Les trois otages européens libérés mercredi  par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) dans le Nord-Mali ont quitté Ouagadougou jeudi pour leurs pays respectifs, en contrepartie de la libération d’au moins un islamiste détenu en Mauritanie.

Mercredi, des émissaires du Burkina avaient été chargés de récupérer les ex-otages près de Gao, ville aujourd’hui sous contrôle des islamistes armés d’Ansar Eddine et fief du Mujao dans le nord du pays. L’opération s’est conclue jeudi, par l’arrivée des otages, deux espagnols, dont l’un blessé délibérément par un moudjahidine, et une italienne, à Ouagadougou à bord d’un avion militaire burkinabè. Ils ont alors pu quitter le pays.

L’ex-otage italienne Rossla Urru a été accueillie à son arrivée à Rome par ses proches et le chef du gouvernement, Mario Monti. Elle déclare vouloir « retourner en Afrique le plus rapidement possible » pour reprendre son travail dans la coopération.

"Libérations contre libérations"

Selon un membre de la médiation burkinabè, la libération des trois otages européens a pu avoir lieux en échange de celle de trois islamistes « Sahraouis », selon un principe de « libérations contre libérations ». Memine Ould Oufkir, Sahraoui détenu en Mauritanie a été ainsi conduit mercredi à Ouagadougou à bord d’un avion espagnol. Un deuxième islamiste a ensuite été libéré, toujours en Mauritanie, et un troisième devrait l’être au Niger, qui dément avoir « des moudjahidine en détention ».

Le Mujao, qui détenait les otages européens depuis leur enlèvement en octobre 2011 près de Tindouf en Algérie, avait, en mai, réclamé une rançon de 30 millions d’euros en échange de la libération des deux otages femmes. Le porte-parole du Mujao, Walid Abu Sahraoui, évoque le versement d’une « rançon considérable » et la libération d’un moudjahidine détenu en Mauritanie. La médiation burkinabè et nigérienne fait quant à elle part d’une version différentes des faits, laissant dans le flou les circonstances exactes de cette libération.

Jeudi, Walid Abu Sarhaoui a « mis en garde » Alger concernant les quatre autres otages algériens, après la libération le 12 juillet par le Mujao de trois des sept otages algériens enlevés au consulat d’Algérie de Gao en avril. Il déclare avoir «  fixé des conditions, l'Algérie le sait ». La libération des  sept Algériens ne pourrait se dérouler qu’en échange de « la libération de (ses) frères prisonniers en Algérie, plus une rançon de 15 millions d'euros ».

(Avec AFP)   
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Vol AH5017 : l'identification des victimes peut prendre 'des années'

Vol AH5017 : l'identification des victimes peut prendre "des années"

Une semaine après le crash de l'avion d'Air Algérie, le directeur de la police judiciaire algérienne a affirmé jeudi que l'identification de l'ensemble des victimes prendra "peut-être des a[...]

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main du joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers