Extension Factory Builder
19/07/2012 à 12:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une femme devant une affiche de l'Unicef prônant l'arrêt de l'excision, à Abidjan. Une femme devant une affiche de l'Unicef prônant l'arrêt de l'excision, à Abidjan. © AFP

Neuf femmes ivoiriennes âgées de 46 à 91 ans ont été reconnues coupables, à Katiola, ville située à 400 km d’Abidjan, de mutilation génitale féminine et de complicité d’excision. Elles avaient, en février, excisé une trentaine de fillettes lors d’une cérémonie rituelle. Elles ont été condamnées, à l’issue de ce premier procès pour excision, à un an de prison et à une amende de 50 000 FCFA, soit 75 euros. Ces femmes ne purgeront toutefois pas leur peine de prison en raison de leur âge, selon le Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Cette condamnation, la première d’exciseuses en Côte d’Ivoire, saluée par l’ONU, est un pas important dans la lutte contre l’excision. Patrick Yedess, chargé des questions d’État au sein de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) s’est réjoui de cette avancée.

Des arrestations de femmes exciseuses avaient déjà eu lieu en Côte d’Ivoire mais s’étaient soldées par des règlements à l’amiable suite aux interventions de parents et communauté locales, toujours d’après l’UNFPA. 

Une dizaine de pays africain ont aujourd’hui adopté des législations spécifiques anti-excision afin de donner à la lutte contre le phénomène force de loi. Malgré l’interdiction votée en 1998 en Côte d’Ivoire, l’excision touche aujourd’hui 42% des femmes du pays, selon une étude menée par l’ONG, avec un taux de 70 à 80% au sein de communautés musulmanes du Nord du pays et animistes de l’Ouest.

Approche sociale

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) rappelle que cette pratique traditionnelle cause d’intenses douleurs, des saignements, la stérilité ou même la mort. Fin 2011, une fillette de trois ans était morte de ses blessures liées à son excision à Dabakala, au nord-est de Katiola.

Joachim Theis, conseiller régional pour la protection de l'enfant à L’UNICEF préconise, quant à lui, une approche sociale pour l’éradication de cette pratique : « Les mutilations sexuelles féminines en Afrique constituent des normes sociales. Pour les faire reculer, nous devons privilégier un travail de terrain qui passe par l’éducation et sensibilisation des communautés locales », idée partagée par de nombreuses ONG spécialisées dans la lutte contre l’excision.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afrique compte en 2012 « 92 millions de jeunes filles de 10 ans et plus mutilées sexuellement. »

(AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Côte d'Ivoire : quand Ouattara recadre ses ministres sur les frais de déplacement à l'étranger

Un voyage à 400 millions de F CFA, une assistante ministérielle défrayée à 3 000 dollars par jour... Le dernier déplacement aux États-Unis du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers